Romain Blachier Blog politique, numérique, économique et culturel de Lyon et de partout

Richard Brumm aux rugissants : un bigame en politique

[...]


Rugissants-logoLes initiés connaissent le club des rugissants, ce cerc le amical, politique et franc-machon que j'ai initié et que je co-dirige aux côté d'Erick Roux de Bézieux, mon pendant de droite.

Le principe est simple: rassembler autour d'un bon repas lyonnais des politiques de gauche comme de droite et des gens de la société civile autour d'un invité.

Après un petit temps de repos eu égard à nos agendas chargé, nous recevrons cette semaine, autour de forces vins et force mets, Richard Brumm, Adjoint au Maire de Lyon et avocat d'affaires.

L'homme est large, massif comme les
chênes des armoires ou ces massifs neigeux du Groenland qu'il admire
et qu'il aimee.

 Comme ces toreros d'Arles ou de las
Ventas à Madrid, Richard Brumm est un être fait de contrastes,
modelé de contrastes chatoyants

 Venu d'un milieu des plus modestes,
Richard a depuis grimpé les échelons de la fortune à la force de
son bagout et de son sens des textes les plus apocryphes du droit des
affaires, qu'il a, c'est le dur labeur d'avocat, la tâche de
décrypter de la façon la plus favorable à ceux qu'il a la lourde
charge de défendre.

Homme de réseaux, d'amitiés, de
voitures, de Rotarys divers et de cachemires à 12 fils, c'est dans
la soupe VGE de chez Bocuse qu'il baigne davantage que dans
l'austérité Jospiniste, dont il partage, comme d'autres chez les
Rugissants, à commencer par votre serviteur. la foi protestante.

Ce sarkozyste affirmé n'a, au départ, pour amour
du rouge que celle de la viande. Richard, comme les lions, est un
grand carnivore, amateur de chairs aussi saignantes que celles des
défaites de ses adversaires de prétoire.

Richard, c'est aussi des coups de foudre. Un vrai cœur
de Lyon.

En 2008, malgré une femme dénommée Dominique, du même
prénom que le candidat de la droite, il s'engage sur la liste de
Gérard Collomb
et reussi à convaincre nombre de ses amis à virer leur cuti et à
apporter leurs suffrages à la gauche municipale. Des gazons des
greens, il passe au métro et aux portes à portes dans les HLM de
Gerland aux côtés des militants socialistes et doit s'habituer à
se présenter en digne représentant de la liste de gauche.

Adjoint aux finances du Maire de Lyon,
demeuré fidèle à sa polygamie politique « Le meilleur pour
Lyon c'est Collomb, le meilleur pour la France c'est Sarkozy »

il sera tignasse argentée en avant, 24 heures après le vote du
budget de Lyon, des nôtres pour le dîner des rugissants.

Ca tombe
bien, l'homme est jovial et sa carcasse d'ogre jovial mais rigoureux
cache sûrement de succulentes anecdote et un bel esprit de convive.

0 commentaire Montrer la discussion Cacher la discussion

Ajouter un commentaire

Current day month ye@r *