Végétarisme religieux

Haricots-verts Puisque c'est la  rentrée et le début du ramadan, évoquons une chose qui a défrayé la chronique:A partir de cette année, les cantines lyonnaises proposeront un menu sans viande, avec des oeufs ou du poisson aux petits lyonnais, à côté d'un repas comportant plus classiquement une viande.Par ailleurs, mesure passée plus inaperçue, la part du bio dans les repas passe de 20% des aliments à 50%, sans surcoût complétementaire.La ville de Lyon met tout en oeuvre pour garder le titre de numéro un des communes concernant les cantines scolaires qu'elle avait obtenu en 2005.Mais c'est l'histoire du repas sans viande qui fait quelque peu polémique.

En effet certains élus et associations, proches ou non de la majorité municipale reprochent à Yves Fournel, Adjoint aux Affaires Scolaires d'avoir cédé aux lobbys communautaires. Si la question du porc à la cantine est connue depuis longtemps, celle des interdits alimentaires s'étend de plus en plus chez certains élèves à la viande non-hallal pour la musulmans ou non-casher pour les juifs.Dans certaines écoles lyonnaises, prés d'un tiers des enfants ne prennent pas de viande à la cantine.La situation posait question, en termes de vivre ensemble et d'équilibre alimentaire des petits concernés, qui mangeaient donc par conséquent un repas carencé en proteines.

Pour résoudre le probléme, aprés concertations avec des représentants de parents d'éléves, de religieux et d'associations laiques et citoyennes diverses, Yves Fournel a pris la décision de proposer un repas sans viande,conçu de façon à éviter les carences alimentaires de ceux qui le prennent.La décision de l'Adjoint me semble procéder du plus élémentaire pragmatisme de  vivre ensemble (pour une fois, car je ne partage pas le côté trop souvent trés laicard de mon estimé collégue).Elle a aussi un effet indirect intéressant, à savoir apprendre aux enfants qu'un vrai repas ne comporte pas obligatoirement de la viande.La chose est intéressante dans un pays qui surconsomme de la viande (moi le premier) puisque c'est plus d'un quart de kilo de bidoche journaliére que s'envoie alors que la dose recommandée est de 100 grammes.Sans compter l'empreinte écologique…Et puis avec la politique de Sarkozy, les classes moyennes et populaires doivent s'attendre à ne pas avoir les moyens d'avoir du boeuf tout les jours dans leur assiette!

Mais revenons à la raison centrale qui a motivé ce choix, la question de l'interdit alimentaire en religion.Si la foi catholique de mes parents, celle dans laquelle je suis né comporte quelques interdits ou plutôt quelques recommandations alimentaires, celle que j'ai choisie avec le protestantisme réformé n'en comporte pas.Pas de carême, pas de ramadan, pas de jours maiges de quelque sorte.La liberté de mener sa vie avec éthique! Ceci dit je comprends le choix de certaines religions des régles.Aprés tout, pour le croyant, se fixer des régles, des restrictions, c'est aussi un moyen de se donner entiérement dans l'esprit, une preuve d'agapê.Et puis le rituel aide au travail spirituel, ce ne sont pas certains amateurs de Rite Ecossais Ancien et Accepté qui me contrediront…Mais quelque part il est trés dangereux de se focaliser sur le rituel.En Christianisme, les protestants ont combattu longtemps cela.En Islam, des penseurs actuels aussi différents que Chebel et Ramadan mettent en garde les croyants contre un trop grand ritualisme, une trop grande concentration sur les interdits et les régles au détriment de la foi.Avant de penser à marquer des prohibitions, pensons d'abord à la foi,plutôt que la religiosité bigote,allons dans la foi.Aprés tout, à Dieu seul la Gloire, comme le dit une vieille proclamation protestante toujours d'actualité !

Et pour finir sur une touche légére et puisqu'il est question d'écoliers et de légumes, une petite chanson ci-dessous.


Découvrez Anny Versini, Jean-marc Versini!

28 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Henri

    Cette décision pose quand même un problème majeure, comment pourra t’on vivre ensemble demain si on doit tenir compte des interdit de chacun? En tout cas cette polémique traduit les replis identitaires qui se traduit également par les montées des langues minoritaires et les séparatismes auxquels on assiste partout en Europe. Malheureusement pour ceux qui sont tentés par de tels replis l’histoire nous enseigne qu’ils conduisent aux déclins ceux qui s’y livrent.

  2. jerome manin

    Pour être à la page, Romain on ne dit plus cantine mais on rempli des formulaires d’inscription aux Restaurant Scolaires (ça fait quand même mieux).
    Le choix repose en fait en matière de repas sur trois « Mode d’inscription » Avec l’obligation de rendu d’un calendrier prévisionnel sur deux mois : (je cite)
    ___
    1- Mon enfant mange de tout : il mangera toujours le MENU CLASSIQUE
    2- Mon enfant ne mange jamais de viande : Il mangera toujours le MENU COMPLET SANS VIANDE
    3- Selon la composition du menu (**), mon enfant mangera soit le MENU CLASSIQUE, soit le MENU COMPLET SANS VIANDE
    (**) Avant chaque période scolaire, les menus seront fournis en même temps que les calendrier prévisionnel
    Note : Chaque option est assorti d’une option permettant à l’enfant de fréquenter le restaurant scolaire de manière irrégulière qui dans ce cas peuvent indiquer pour chaque période scolaire le choix du menu.
    On peut se féliciter de telles possibilités, mais je tiens d’un professeur des écoles que la gestion (dans le cas de gens venant au restaurant scolaire de manière occasionnelle et choisissant les différents menus jusqu’à deux mois à l’avance), n’est pas une des mission pédagogique les plus épanouissante, sachant que les responsable de classe sont tenus de faire cette comptabilité gérant les photocopies, courant après les parents négligents autant qu’exigeants !
    Je me souvient d’un temps que les moins de 20 ans (non, ça c’est une chanson) où en fonction du nombre approximatif d’élève ne consommant pas de viande était proposée une alternative sous forme de légumes ou de viande hallal ou casher, cela se passait très bien.
    Cette nouvelle mesure représente un coût en ressources humaine et organisation qui n’apporte pas semble-t-il un grand bon en avant dans la restauration scolaire, on aurait préféré en tant que parents savoir que M. Fournel avait une exigence sur la qualité, la provenance, et le traitement biologique de ce qui est servi à nos enfants.
    L’argument éternel de la responsabilité du gouvernement : « Et puis avec la politique de Sarkozy, les classes moyennes et populaires doivent s’attendre à ne pas avoir les moyens d’avoir du boeuf tout les jours dans leur assiette! » est le fruit de ce que certains appel un catéchisme et qui masque qu’une lourdeur d’organisation et des excès bureaucratique ne répondent qu’en dégageant en touche aux problématiques alimentaires, des enfants en particulier.
    Un extrait du règlement de la restauration scolaire, signé par les parents stipule « Sans le retour des calendriers prévisionnels, les enfants ne pourront être accueillis dans les restaurants ». (Article 4, a), entendez : « A la mairie de Lyon sans papier, tu ne manges pas ». C’est de l’humour, c’est le règlement

  3. @henri:oui mais c’est quoi l’alternative
    @jerome manin: Ah moi j’ai entendu ce matin un petit dire à sa mére « maman, je mange à la cantine ou pas » alors je respecte sa terminologie!Pour le reste,long commentaire intéressant mais comme toujours tu te jettes en bas sans lire le billet complet:Il y a bel et bien progression et effort sur le bio qui passe à 50% des aliments sans surcoût pour les familles.Pour le reste, il est normal de remplir son formulaire administratif, tu sais trés bien que sur le terrain on refuse pas un gamin parce qu’il quelques jours de retard pour un papier…Pour le reste je suis content que tu te félcite de la liberté de choix laissée au parents.Ah et pour la consommation de viande sous Sarkozy, interroge n’importe quel boucher.Ca va pas trés fort…

  4. laurent purion

    Manin tu es ridicule, je comprend pourquoi ta liste a pris une telle branlée dans le premier:c’est normal et pas compliqué de remplir un formulaire en début d’année pour informer l’école sur la fréquentation de la cantine par son enfant…A Ecully ou à Villefranche ils font ça aussi.Mais tu dois pas trouver ça horrible parce que c’est des mairies de droite.

  5. jérôme Manin

    Les formulaires demandent une réponse pour chaque jours de l’année auquel peut s’appliquer un des trois régime, cette paperasserie encombre le personnel des écoles qui doit pour chaque enfant chaque jours établir la répartition des régimes puis en faire surveiller l’application lors des repas.
    On aurait préféré que cette énergie soit au service de la qualité des repas.
    Prenez le temps d’en parler avec les gens qui bossent dans les écoles.
    @Laurent Purion
    Vous en dites par vos remarques beaucoup trop sur vous-même, je ne me sent en aucun cas les compétences pour faire quoi que ce soit de telles confidences.

  6. La qualité des repas est réguliérement saluée par les évaluations nationales et la part du bio progresse cette année.Sur la paperasserie, c’est un peu le même régime dans toutes les villes comme me le disait ce matin justement un membre du personnel du groupe scolaire Jean Jaurés à Gerland…L’individualisation des comportements n’est pas facile à gérer.

  7. jérôme Manin

    « L’individualisation des comportements n’est pas facile à gérer. » Romain, parles-tu de ton blog ? 🙂
    La technique qui consiste à répondre à une idée reçu par une provoc., fonctionne à merveille, la preuve. Ta temporisation et ta patience, Romain sont tout à ton honneur.
    Je suis conscient qu’en attaquant sur ce blog très politiquement marqué avec des arguments de droite (en forçant d’ailleurs souvent le trait par pur esprit de contradiction) mon acharnement pourrait relever du masochisme le plus élémentaire, comme si j’allais faire des commentaires sur un site du front national par exemple.
    Des amis de ma sensibilité m’ont dit que je perdais mon temps sur ce blog, si certains commentaires m’en donne la preuve, je continuerais néanmoins encore un peu mes exercices récréatifs respectant beaucoup Romain qui me fait l’honneur de me lire.
    Pour votre grand bonheur mes interventions cesserons (encore deux semaines) quand j’aurais fini ce boulot harassant qui me colle derrière mon écran à « pisser du code » toute la journée et pour lequel le blog de romain apporte des moments de récréation et de reconcentration.
    Un ami socialiste engagé me disait récemment, « Fournel est le dernier des Stalinien » Sur ce coup, je ne trouve pas et vous ?

  8. Bel exercice de justification a posteriori d’une décision de la mairie de Lyon.
    Avec du talent, certes, mais bon, ça se voit quand même 😉
    Une dernière provoc’ pour la route : c’est depuis que vous avez le droit d’être « libéral » que vous « gérez » les « individualisations » du comportement, au PS ?
    Tout ça pour dire que ça me fait plaisir d’être de retour sur le meilleur blog du 7ème (pourvu que ça dure)…

  9. @jerome manin:merci pour ce commentaire.Si tu est parfois limite ou de mauvaise foi (mais en politique la chose est fort répandue chez un peu tout le monde) tes commentaires sont les bienvenus.
    @El desdichado: Individualisation des comportements?Mais depuis toujours mon cher, nous sommes pour libérer l’individu!Il y un bon et un mauvais individualisme comme tu le sait bien .Et en matiére de division celle des adhérents du MODEM du Rhône me semble entre pire que tout.Pour la question des cantines, ben non c’est pas une justification, c’est juste une décision avec laquelle je suis d’accord.Ecris plus souvent sur ton blog, il est fort intéressant et j’ai plaisir à te lire (et à taper la discute avec ta grande carcasse en vrai).

  10. Bon, j’ai pas mal de choses à dire, en professionnel, là : je gère un lycée du nonante-trois, puisque l’Education Nationale m’a déporté loin de la Guille.
    Ici aussi, il y a deux ans, sans concertation avec des collègues qui ont fait la même chose un peu partout autour de moi, nous avons instauré un choix à chaque repas.
    Le motif est clairement de santé publique. Dans mon lycée pro, voir des élèves sortant de 4 heures d’atelier à scier du bois ou souder du cuivre avec une assiette à moitié vide, c’est choquant.
    Depuis de nombreuses années, j’ai systétmatiquement été très ferme (et pédagogue à la fois) envers les gamins qui me demandaient du hallal à la DP : c’est totalement et définitivement interdit, puisque un personnel religieux, forcément rémunéré, intervient dans la « préparation » de cette denrée ; or un texte de valeur constitutionnelle interdit que l’Etat salarie un culte. Rappel utile.
    Bref, concrètement, nous servons désormais un poisson ou oeuf à chaque repas, pour entre le tiers ou la moitié des portions.
    Le poisson nous coûte très cher, même en prenant de l’affreux machin pané que les lycéens réclament. D’un autre côté, comme viande on se permet de servir plus souvent du porc, et peu à peu nous éliminons du menu des trucs aberrants et infects comme les saucisses sans porc.
    Chez moi, ça se passe tout en douceur, dans la mesure où cela n’a fait l’objet d’aucune communication particulière : c’est une expérimentation discrète au départ, qu’il nous a paru évident de maintenir.
    A chaque repas, tout convive (un quart des repas sont servis aux personnels, très assidus) a le choix entre quatre ou cinq entrées, trois fruits ou dessert, deux ou trois laitages, deux ou trois viandes, deux ou trois accompagnements, parfois deux sauces. C’est assez facile à faire, à condition d’avoir un nombre conséquent de repas à servir,du personnel compétent qui travaille des produits frais (quand on fait du surgelé, c’est plus difficile de varier).
    Dans ce que Romain décrit ci-dessus, ce qui me choque est que l’enfant n’a plus le choix. Je trouve profondément anormal que les parents, par la procédure préalable papier, imposent aux enfants un menu là où ils devraient pouvoir choisir. Et se déterminer de manière autonome face à une valeur religieuse, que les enfants sont parfaitement capables de respecter ou pas.
    De plus, ça s’apparente à du fichage des familles selon une appartenance religieuse, ce qui est très au-delà de la ligne jaune. La Mairie de Lyon ne va pas tout de même se mettre à alimenter Edvige !
    Pour finir, ça doit emm.nuyer les profs contraints d’assurer cette paperasse sordide.
    J’imagine que, pour servir des repas de manière décentralisée dans des dizaines d’écoles, on ne peut pas se permettre de laisser le choix, et qu’il est nécessaire de planifier. C’est bien différent d’un service en chaîne de self. C’est vrai que chez moi, en fin de service, on n’est pas certain d’avoir encore le choix.
    Enfin et c’est le gestionnaire qui parle, éduquer les enfants et leurs parents à assurer un minimum de paperasse correctement et dans les délais, c’est de l’éducation et c’est indispensable. Personnellement j’ai un sourire pré-fabriqué, bien méchant, pour les plus idiots des élèves qui débarquent trois mois après la date de dépôt de demande de bourse, pour leur expliquer qu’ils ont perdu plus de 1000 euros.
    Voilà. Comme j’ai choisi de parler en tant que gestionnaire, fonctionnaire d’Etat, je suis astreint au devoir de réserve quant à la question du pouvoir d’achat du Président. Heu, le Président du pouvoir d’achat. Enfin je me suis fait comprendre.

  11. Une réponse franche et directe, c’est ce que j’attendais !
    Il est clair que le Modem, même toutes proportions gardées, ressemble parfois au PS.
    Bien que me considérant comme issu de « la gauche » (on pourra en parler à l’occasion); je considère aujourd’hui que le courant progressiste, humaniste et éthique a plus de chance de trouver sa juste expression et sa capacité de rassemblement dans le Mouvement Démocrate que dans le Parti Socialiste, dont tu connais certains penchant sectaires et, au final, conservateurs.
    Après, que les débats existent dans les partis, ça me paraît sain. Si les médias ne s’en emparaient pas avec délectation, ce qui se passe en interne au PS, au Modem voire à l’UMP serait beaucoup plus simple.
    Si le Modem à Lyon et en France arrive à choisir lui aussi sa « ligne claire » ;-), il sera ensuite bien plus facile pour tout le monde de discuter sereinement.
    A bientôt j’espère en tous cas !
    (PS : La liste que je soutiens au Modem est mené par quelqu’un qui est VP de Collomb au Grand Lyon, ce qui ne l’empêche pas de défendre une ligne sans ambiguïté sur le positionnement du Modem).

  12. Délicat sujet, et bon billet, juste et à propos, pour en parler.
    Nous n’avons pas ce genre de soucis dans nos écoles, pour la bonne et simple raison que nous nous interdisons de commencer à rentrer dans cet engranage de multi repas, pour convenances personnelles de chacun. C’est sans doute brut de décoffrage, et un peu raide, mais c’est une solution que l’on a choisi.
    C’est vrai aussi que nous avons des cantines self services (dés le primaire, du moins cela va se mettre en place cette rentrée), pour proposer des repas équilibrés. Et un minimum de choix. Sans aller trop loin tout de même… Les municipalités ne sont pas des annexes des cafétariats Casino.
    Bon weekend à toi

  13. jérôme Manin

    @l’intendant zonard
    Vous êtes clair, et apparemment efficace c’est bien.
    Est-il nécessaire de d’ajouter « Voilà. Comme j’ai choisi de parler en tant que gestionnaire, fonctionnaire d’Etat, je suis astreint au devoir de réserve quant à la question du pouvoir d’achat du Président. Heu, le Président du pouvoir d’achat. Enfin je me suis fait comprendre. » puisqu’il s’agit la d’une litote et que vous transcender un devoir de réserve que vous n’avez pas ?
    Pourquoi ce besoin systématique de rappel d’une certaine catégorie de fonctionnaire qu’il sont anti-sarkozyste ?
    Cela vous donne-t-il un sentiment d’appartenance à un groupe ?
    Vous êtes parfaitement crédible et en accord avec vos idées, nul besoin de vous justifier.

  14. jérôme Manin

    @ElDesdichado
    On se croirait quelque mois en arrière revenus sur le blog de Robert Marmoz, où le Modem tentait sans fin de se définir par rapport au PS et par rapport à l’UMP, cette stratégie du « ni oui ni non mais pas non ». Le jour où vous existerez par vous même, si vous en prenez la peine, vous serez un grand parti du centre, car vos idées sont bonnes jusqu’à ce que vous les déposiez dans les paniers des autres qui maltraite et les jette.

  15. Je suis choquée par ce genre de mesure !!!!
    Tout ça pour plaire à une « minorité » qui va se sentir encore plus forte……

  16. romain blachier

    @L’intendant:Merci pour ton témoignage depuis l’intérieur.
    @minijupe:il faut tenir compte des choix de chacun.Par ailleurs un choix alimentaire n’implique pas de créer une minorité homogéne et organisée…Il y a des musulmans, des végétariens et des juifs de droite, de gauche, communautaristes ou universalistes,décentralisateurs ou jacobins…
    @jerome manin:ta réponse au commentaire intéressant de l’intendant fait un peu trop abstraction de ce qu’il évoque sur la gestion des établissements qu’il vit au quoitidien et se focalise uniquement sur un propos sur Sarkozy…Sort un peu du côté politicien.Pour le propos sur le modem assez d’accord
    @falconhill:merci pour ton témoignage.Par contre les populations, les enjeux et la quantité de repas servies sont fort différentes de Lyon…
    @eldeschichado:moi ce qui me terrifie au MODEM lyonnais c’est qu’on y parle peu de fond, que nombre de gens y sont plutôt sympathiques et agréables mais trop sont assez magouilleurs à la petite semaine (bon ok ça se voit à 100 métres en général lorsqu’on a pas avalé un sachet de bisounours à la naissance) voire franchement opportunistes se vendant au plus offrant.Et les élections internes et leur climat ainsi que la tartufferie ambiante (un exemple mais il est loin d’être exclusif tant les problémes sont repartis un peu partout et chez tout le monde dans votre fédération:pourquoi morales n’assume-t-il pas le soutien de Mercier, qui est évident et pas honteux?) sont assez déstablisantes.

  17. Jérôme Manin a écrit :
    > Pourquoi ce besoin systématique de rappel d’une
    > certaine catégorie de fonctionnaires qu’ils sont
    > anti-sarkozystes ?
    Pas compris, cher ami : dans une vie je suis fonctionnaire, dans une autre je suis socialiste. Même si c’est parfois très, très dur à porter dans ce pays, vu ce qui sert de parti supposé défendre cette conception de la société.
    Puisque tu m’as cherché :
    L’actuel président de la République représente à peu près tout ce que j’exècre, et qui nous emmène dans un enfer tel que l’émigration me semble nécessaire si l’alternance n’arrive pas assez vite. Sans aller trop loin, ce qui nous rapprocherait dangereusement d’un quelconque point Godwin :
    – on habitue tout le monde à ce que l’école ne soit pas suffisante (moins 30 000 postes en deux ans, sans justification démographique), puisque l’EN elle-même organise des « stages » et des « ateliers de soutien » en-dehors de son fonctionnement normal : planification évidente du recours systématique à l’école hors l’école, devenu la règle en Asie par exemple. L’école hors l’école étant naturellement privée, sauf, si c’est maintenu, les trois ou quatre petits stages concédés aux plus pauvres dans certains établissements. Et il faudrait parler des communes qu’on fait payer pour l’enseignement privé, ou des trucs ahurissants de ce genre
    – Un fichage de la population que Hitler aurait fait s’il avait pu : Edwige.
    – Le piétinement systématique de toute conception de solidarité dans le pays : assurance-chômage (exclusion après la « troisième offre raisonnable »), assurance vieillesse (refus d’élargir le financement, ce qui condamne naturellement le régime à la disparition, ou à la baisse des pensions jusqu’à ce qu’un assurance privée complémentaire soit nécessaire), assurance maladie (déremboursements, franchises etc)
    – Une politique à l’égard des étrangers que Laval aurait approuvée, signée, applaudie
    – Une justice sociale assurée par un « paquet fiscal », cadeau aux 50 000 français les plus riches de dix fois la somme qu’on espère encore voir consacrée au RSA
    – Une justice mise au pas par des lois ad hoc tous les six mois, la valse des personnels du parquet, la destruction du maillage du territoire qui va -encore plus- éloigner les citoyens de leur justice
    – Une totale impudence dans le deux poids, deux mesures, que ce soit pour les scooters volés ou les manifestations dans les villas des copains
    – Une politique internationale qui rendra incontestablement une place à part à la France dans le monde : quand le mandat Bush sera terminé il y aura un héritier
    Et je résume !
    Tout ça en se prétendant bon gestionnaire, alors que l’économie du pays va à vau-l’eau, que les déficits filent et la charge de la dette dépasse désormais l’effort national d’éducation, le tout sur fond d’insécurité toujours moins maîtrisée, même si TF1 a tendance à oublier d’en parler depuis un an et demi.
    Je conchie ce gouvernement de rapaces ! J’ai choisi la fonction publique car je trouvais plus noble de servir l’Etat qu’un quelconque grand capital qui préférerait à terme me virer pour faire fabriquer par des esclaves en Chine et boursicoter sur les valeurs de fabricants d’armes avec les bénéfices. PLus ça va, plus j’ai honte, et mon engagement (800 heures sup par an pour zéro centime, pour que mon lycée tourne et par manque de personnel) est à vendre, dans un pays où les enfants ont un avenir !

  18. jerome manin

    oh l’infidèle, le fourbe, le traitre, l’insoumis !!!
    Romain pris en flagrant délit de lèse majesté !!!
    Ségolène en personne vient à Lyon : http://www.lyoncapitale.fr/index.php?menu=02&article=6240
    et pas même un petit papier, alors que vous séchiez ensemble l’université d’été de La Rochelle et qu’elle fut un phare ces deux dernières années ?
    Tu va me dire Romain, que je n’ai rien compris..q uand je te proclame hagiographe de Collomb, tu dis que c’est faux… Alors peut être que tu n’a jamais été Royaliste, que c’était juste un effet de point de vue ?
    Ceci-dit tu as bien fais, l’omni-maire* lui-même a pris ses distances (en envoyant lieutenant Touraine quand même), et comme tout le monde dit que Delanoë à le vent en poupe… Il n’y a bien qu’à droite qu’on reste fidèle aux gens et aux idées même si la presse n’est pas avec eux, mais crois moi on le paye cher… Tu as choisi le clan des gagnant-gagnant 🙂
    *j’ai piqué la formule à ElDesdichado

  19. romain blachier

    @jerome manin:Où est le rapport entre le sujet de ce billet et ton dernier commentaire?On te parle carence alimentaire sur les enfants et tu réponds people et dédicace.Dés que tu es mal à l’aise sur le fond, sur les idées, sur le quotidien, tu changes d’accusation et va sur le politicien et l’insulte haineuse contre ceux qui ne partagent pas tes idées.Dommage.Par ailleurs sur Ségolène et l’auteur de ce blog, c’est comme sur le prix des fruits il a quelques semaines, tu devrais un peu te renseigner, ce serait plus crédible…
    @Etienne:Merci pour ton éclairage vécu du quotidien d’un établissement de banlieue.Ne t’enerve pas, même si Jerome s’éloigne de la question des cantines des petits lyonnais.

  20. Romain, j’imagine bien et ne me permettrait pas de comparer les enjeux lyonnais et ceux de mon modeste village gardois (dans lequel tu es toujours le bienvenu).
    Simple témoignage…
    Et sur le fond, je confesse partager le commentaire de l’amie Minijupe…

  21. jérôme Manin

    je dois des excuses à Etienne pour mes « insultes haineuses » qui consiste à dire à qu’il n’a pas à ce justifier d’être anti-sarkozyste. Sa réponse évoquant jusqu’à Hitler et résumé dans « Je conchie ce gouvernement de rapaces ! » doit elle être donner en exemple ?

  22. Hitler?Personne ne parle d’Hitler Jerome, il est vrai que les propos d’Etienne sont pour le moins virulents, tout comme la politique d’Hortefeux, mais n’exagérons pas.

  23. jérôme Manin

    Eh Romain :
    « – Un fichage de la population que Hitler aurait fait s’il avait pu : Edwige.  »
    C’est dans le commentaire d’Etienne, je n’ai rien inventé !!!!

  24. romain blachier

    Laval pas Hitler!Mais c’est en effet peut-être un peu exagéré, au moins autant que tes propos contre les fonctionnaires il y a quelques semaines…

  25. jérôme Manin

    Il faut parfois insister, mais prends le temps de relire, Etienne écrit je recite :[…]Et il faudrait parler des communes qu’on fait payer pour l’enseignement privé, ou des trucs ahurissants de ce genre
    – Un fichage de la population que Hitler aurait fait s’il avait pu : Edwige.
    – Le piétinement systématique de toute conception de solidarité dans le pays : assurance-chômage (exclusion après la « troisième offre raisonnable »)[…]
    Laval est aussi cité mais la phrase d’Etienne est claire.

  26. @jm : je ne crois pas avoir défini le Modem par rapport au PS et à l’UMP, je compare juste…
    @Romain : oui, l’exemple que tu donnes pour Morales et Mercier est significatif.
    Si je suis engagé dans ce parti, c’est justement parce que je crois en sa capacité à être un troisième pôle indépendant (ce qui ne veut pas dire autarcique). Après, il est évident que la politique attire son lot d’ambitieux et d’opportunistes, de surcroît sans morale. C’est vrai dans tous les partis, et le Modem n’échappe pas à cette règle. Maintenant, il faut faire avec…

  27. @Jerome Manin:vous vous êtes éloignés du sujet car tu t’es focalisé sur ses opinions politiques lorsqu’il te parlait de son expérience d’intendant d’établissement scolaire.Tomber dans l’invective améne l’invective qui n’améne rien de bon.
    @El Deschichado:Oui tu as raison.Mais c’est quand même surprenant ce cynisme mal déguisé qu’on y retouve fréquemment chez nombre de Modemistes du Rhône et ces débats qui ne portent pas sur les idées mais sur les personnes, sur fond de manipulations en coulisses.

  28. Rétrolien: Le porc dans les cantines et le FN Romain Blachier

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers