A tout à l’heure pour la brocante de Chevreul, la fête des associations du 7e et la manif pour une retraite juste

Samedi Tout à l'heure tu vas faire un petit tour à la brocante de la rue Chevreul. Et puis, aprés ou avant, un petit tour direction Gerland et tu iras à la fête des associations du 7e arrondissement de Lyon. Et puis, après avoir déjeuné chez toi et/ou avec des copains, tu vas aller à la manifestation pour défendre les retraites, une réforme plus juste des pensions de ceux qui se reposent après une vie de labeur.

J'en serais, de Chevreul, de Gerland et puis de la manifestation. Le rendez-vous, le départ de la manifestation contre la réforme injuste des retraites sera à 14h à Jean Macé. Les bonnes choses se passent décidément dans le 7e arrondissement de Lyon . J'en serais, pour que chacun puisse choisir son départ de la vie active, librement.Que celui qui veuille continuer après 60 ans le puisse. Et puis celui qui ne veut plus, ne le sent plus, ne le peut plus puisse le faire. Et aussi aussi parce que les gars du bâtiment par exemple ont bien le droit de partir un peu avant les cadres comme moi. A tout à l'heure toi.

5 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Très jolie brocante rue de Chevreul ! Agenda serré oblige, je ne suis pas resté aussi longtemps que je le voulais, mais c’était vraiment très chouette. J’ai trouvé un album d’AntiFlag à deux euros, mais j’étais prêt à acheter des cartons entiers de lampes et des tables – mais où les aurais-je mis dans mon tout petit chez-moi ?
    En revanche, je ne me suis pas privé de huer le cortège des manifestants qui passait à proximité. J’en ai même profité pour me foutre de la gueule d’une pauvre femme qui brandissait une magnifique faute de français sur quatre mètres de long, qui disait « [blabla] sacrifiée sur l’hôtel de [blabla]. Elle m’a répondu, hilare et enthousiaste, tout à sa joie de défiler : « Ouaaaaiiis, mais on s’en fout ! »
    Okay, on « sacrifie sur des hôtels » mais ça n’a aucune importance. Et après ça se plaint qu’on critique les produits du service public. Vivement la fermeture définitive [ou la réforme intégrale et radicale] de l’Éducation Nationale, cette usine à gaz en décomposition, qui fabrique des manifestants illettrés et incultes qui ont le culot de vouloir donner des leçons.

  2. romain blachier

    Euh elle était d’un syndicat de profs ou tu le suppose ?

  3. fromageplus

    Romain,
    Très honnêtement, je ne me suis pas renseigné sur la profession qu’elle représentait. Prof ou pas prof, c’est quand même navrant de faire preuve d’une telle ignorance quand on est fonctionnaire.
    Cela dit, le soir-même dans un resto [« l’instant fromage », ça ne s’invente pas], la table d’à côté
    était composée des manifestants de la journée, et ils étaient de l’Éduc Nat. Les conversations que j’ai entendu m’ont fait frémir d’horreur. Ces gens-là n’en ont rien à secouer de la transmission de la culture et des savoir-faire. Ce qui les intéresse, c’est de « former des citoyens » dans des conditions administratives et bureaucratiques délirantes. Pour organiser des stages de djembé, des cours sur l’antiracisme et des manifestations soviétoïdes, tout le monde se bouge. Mais pour lire La Bruyère, maîtriser la grammaire, enseigner l’amour du Beau ou étudier l’Histoire de France avec honnêteté, il n’y a plus personne.
    Quoi qu’il en soit, je vous recommande « L’instant fromage », 31 rue Sainte-Hélène dans le 2ème !

  4. romain blachier

    Ah mais tu ne sais pas si elle était fonctionnaire ! Elle pouvait être salariée du privé ou indépendante.
    L’instant fromage? J’aime bien le fromage mais pourquoi me conseiller des restaurants situés à l’étranger ? 😉

  5. fromageplus

    [Si si, c’était une fonctionnaire !]

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers