Angolagate: la relaxe de Georges Fenech met la pression sur Raymond Durand

Raymond-durand-2

La relaxe cette après-midi de l'ex-juge et actuel militant UMP Georges Fenech dans l'affaire de l'Angolagate ne fait pas les affaires du député Nouveau Centre de la 11e circonscription du Rhône Raymond Durand.

Ce dernier avait repris le siège de l'ancien magistrat en élection partielle lorsque celui-ci avait été déclaré inéligible pour un problème de comptes de campagnes. Remis sur la sellette, Fenech va-t-il demander à récupérer sa place ? Allons-nous assister,après les échanges de douceurs entre Madame Grossetête et M.Abad à un nouvel affronttement entre UMP et Nouveau Centre dans le Rhône ?

2 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. BA

    Sur le site internet du Figaro, mercredi 28 octobre, Charles Pasqua jette quelques bombes. En tout, Charles Pasqua balance huit hommes politiques :
    – Pour la période 1993-1995 : François Mitterrand, Edouard Balladur (Balladur est littéralement flingué par Pasqua dans cet interview), Edmond Alphandéry, François Léotard.
    – Pour la période 1995-1998 : Jacques Chirac, Alain Juppé, Jean Arthuis, Charles Millon.
    Dans cet interview extraordinaire, Charles Pasqua ne prend plus de gants, il flingue, il balance, il dénonce, il donne les noms, il ne correctionne plus, il dynamite, il disperse, il ventile.
    LE FIGARO. – Vous n’étiez pas mardi à l’audience pour la lecture du verdict sur l’Angolagate. Aviez-vous peur d’un mandat de dépôt à l’audience ?
    Charles PASQUA. – Pas du tout. Je n’ai pas eu peur de la prison. Je vous rappelle que je suis parlementaire et que l’immunité ça existe. Personne ne savait d’ailleurs ce que le tribunal allait dire. Mes avocats, qui m’avaient conseillé de m’y rendre, étaient plutôt optimistes : ils pensaient même à une relaxe ! Lorsqu’on est venu m’annoncer la décision, dans l’après-midi, je me suis dit qu’il s’agissait d’un jugement aberrant.
    LE FIGARO. – Le porte-parole du gouvernement laisse entendre que votre demande de levée du secret-défense pourrait être examinée. Qu’en attendez-vous ?
    Charles PASQUA. – Je vois que cela progresse… Tant mieux ! Dans l’affaire de l’Angolagate, de nombreux documents ont été classifiés secret-défense, et le tribunal n’a pas pu y avoir accès. Or, avec ces documents, on aura la preuve que tout le monde était au courant des ventes d’armes à l’Angola.
    LE FIGARO. – Tout le monde ? Qui visez-vous ?
    Charles PASQUA. – Le président de la République, le premier ministre, le ministre des Finances et le ministre de la Défense. Tous les quatre étaient forcément au courant.
    LE FIGARO. – De quelle période parlez-vous ?
    Charles PASQUA. – Sous le mandat de François Mitterrand de 1993 à 1995, puis sous la présidence Chirac de 1995 à 1998. Plus, les deux premiers ministres concernés que sont Édouard Balladur et Alain Juppé.
    LE FIGARO. – Édouard Balladur a pourtant affirmé hier « ne pas avoir eu d’information » au sujet de ce trafic d’armes…
    Charles PASQUA. – Balladur peut dire ce qu’il veut. Malheureusement pour lui, un document a été présenté au tribunal montrant que son directeur de cabinet lui avait fait remonter une note. M. Balladur n’a plus de mémoire, cela peut arriver.
    http://www.lefigaro.fr/politique/2009/10/29/01002-20091029ARTFIG00007-charles-pasqua-que-chirac-prenne-ses-responsabilites-.php

  2. jimbo

    l’a la pression Raymond !

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers