entre la technologie moderne et une richesse de priligy connaissances, levitra generique il existe de nombreuses solutions
  • Mon interview pour la page dyspraxiques

    Marie-Caroline Dumoulin m’a interviewé pour sa page consacrée à la vulgarisation des problèmes des dyspraxiques. Et au passage en aparté nous avons échangé sur cette pathologie dont nous souffrons tous deux: même maladresse, mêmes doutes, même émotions plus fortes,, parfois exploitées volontairement ou pas par des tiers, mêmes combats et barrières à franchir.
    Et même volonté d’y aller à fond dans cette vie 🙂

  • Mon édito sur Lyon Mag : Fillon, Wauquiez, Queyranne, Le Pen : la caste n’aime pas les médias

    A droite et à gauche, certains devraient se souvenir que sans débat, sans information, sans journalisme, il n’y a plus de démocratie. Mais sans doute qu’enfermés dans leur caste, ils s’en accommoderaient bien. Avec seulement des sites à leur botte pour donner leur vérité à eux. Sans être dérangés.

  • 8 raisons pour soutenir Macron (la 5e a vraiment de la gueule !)

    D’habitude j’ouvre un peu ma gueule pour tout. J’exprime clairement mes choix, qu’ils soient politiques, culturels, technologiques et autres (ça va des clivages au sein de la gauche espagnole jusqu’au meilleur endroit pour boire un expresso le samedi matin à Lyon. Et je vous jure que le match est ouvert est dans les deux cas). Alors que beaucoup de mes collègues sont souvent moins diserts que moi sur ce qu’ils croient. Ou qu’ils font mine de croise. J’avais par exemple fortement gueulé lorsque Fabien Verdier, de qui j’étais porte-parole national. n’avait pu se présenter à la primaire de la Belle Alliance Populaire. Alors que je voulais alors jouer le jeu de ce scrutin interne à la gauche, qui avait été obtenu notamment par le courant de La Fabrique au sein du PS. J’en ai été découragé. Et par la suite je n’ai trouvé aucun candidat interne qui me fasse envie, même si j’ai failli voter Montebourg uniquement pour faire plaisir à mon ami Yann Galut. Quand à Jean-Luc Mélenchon, nous différons trop sur la Russie ou sur un sujet qui m’est cher comme Taiwan.

    Alors il est temps d’expliquer. Parce pour l’instant sur mon soutien à Emmanuel Macron, j’ai peu dit. Alors quand on a vu que je faisais partie d’un appel de soutien au candidat de 38 ans aux bras en croix en fin de meeting, on m’a un peu sauté dessus et demandé des explications. Certains m’ont félicité, d’autres ont hurlé ou m’ont insulté. Alors maintenant que la primaire de la Belle Alliance Populaire est terminée et qu’un meeting se profile ce samedi à Lyon, il est temps de dire. D’expliquer. Ce que je fais là. Ce que j’y fais, en matière de programme culturel et de numérique.

    Je vous avoue qu’il est loin de m’avoir plu tout de suite le Macron quand il était Ministre. Il n’y a qu’à regarder mon blog et des propos que j’ai tenu, des réunions où je suis allé. Même si je trouvais parfois absurde sur certains points l’opposition à la fameuse loi contenant son nom : il y avait tellement de choses dedans, parfois positives comme parfois négatives à mon sens qu’il était un peu imbécile d’être pour ou contre en bloc.

    Et puis des événements, certes simplement symboliques comme le costume et la chemise m’avaient gonflé contre le Ministre de l’Economie de l’époque. Et puis enfin quelle manie de s’entourer de technos ! J’étais pas convaincu. Du tout. J’ai été à des réunions, vu différentes initiatives. Parfois intéressantes. Parfois non. Souvent inabouties. Entre ça et les primaires j’étais un peu orphelin. Avec des réserves encore sur Emmanuel Macron. Qui maniait, qui manie encore parfois, un peu trop souvent le poncif.

    Et puis au fur et à mesure des mois il a évolué. Mon regard aussi. Ce sera Macron pour moi. Macron pour qui je produis et je vais produire des notes en matière de culture et de stratégie numérique puisque j’ai aussi été intégré à ces problématiques au niveau de ses équipes nationales. Justement pour ne pas y avoir que des personnes issues des grandes écoles.

    Alors Macron ? Pourquoi pour moi ? Il au moins 8 raisons.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers