entre la technologie acheter cialis moderne et une viagra france richesse de priligy connaissances, levitra generique il existe de cialis france nombreuses solutions

Azzedine Gaci veut mettre les imams au centre de l’islam de France

Azzedine Gaci est président du Conseil Régional du Culte Musulman (CRCM) Rhône-Alpes.

J’avais eu l’occasion de rencontrer cet universitaire engagé dans sa foi lors d’une fête de l’aid organisée à Gerland il y a quelques années.Bien qu’ayant quelques réserves sur son appartenance à l’UOIF dont je suis loin de partager nombre de positions, j’ai découvert un intellectuel intéressant et soucieux de favoriser les ponts entre les représentants de la république et les structures musulmanes.

C’est dans cet esprit que Monsieur Gaci a publié une tribune.Celle-ci, notamment proposée aux lecteurs du Figaro d’hier attire l’attention sur la formation des imams.

L’auteur y regrette que les ministères de l’intérieur successifs dont Nicolas Sarkozy aient parlé de favoriser la formation d’imams français ou francophones mais sans jamais prendre le dossier réellement en main.

Il est vrai que nombre de religieux musulmans parlent peu ou pas le français et ne connaissent pas toujours les réalités de notre société .Cette absence de dialogue engendrée amène souvent les plus jeunes à s’adresser par internet à des conseillers religieux vivant souvent loin des réalités françaises, promulguant de façon parfois hasardeuse ce que le président du CRCM Rhône-Alpes nomme des "cyber-fatwas".

Azzedine Gaci considère qu’il est nécessaire, pour développer un islam de France, de former des religieux musulmans et d’instituer un centre de formation officiel.

Arguant des difficultés, des divisions au sein du Conseil Français
du Culte Musulman, il en appelle à l’Etat pour créer une telle
institution et la financer.Celle-ci serait située en Alsace, sous
concordat, pour ne pas être en contradiction avec la loi de 1905.

La solution me semble intéressante mais pose des questions, sur les
responsabilités des uns et des autres et sur la question de la laïcité.

Oui le CFCM a du mal à avancer, oui Azzedine Gaci entend bien sur
que celui-ci soit associé au projet d’institut de formation des imams
mais l’institution représentative des musulmans de France ne doit pas
se dédouaner de sa responsabilité.

Facultés de théologies catholiques ou protestants, écoles
talmudiques, toutes sont financées et gérées par les instances
religieuses concernées et non par l’Etat.Celui-ci, conformément à la
laïcité, n’a pas pour rôle de favoriser qui que ce soit et la solution
proposée par M.Gaci, si elle semble pragmatique au premier abord et
part sans nul doute d’une bonne intention, rompt ce principe.

Bien sur cela ne dédouane pas l’Etat d’aider, d’inciter puisque le
CFCM semble parfois ne pas avancer sur le dossier.Mais ce sera aux
représentants de l’Islam en France de gérer et de financer  une telle
institution  dont  la nécessité devient, comme le souligne M.Gaci, trés
urgente.

1 commentaire a été rédigé, ajoutez le vôtre.


  1. kevin charetton

    J’aime bien ton billet mais je me demande pourquoi il a été créé le cfcm?

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers