Bernachon est mort : un deuil pour Lyon

Bernachon C'est un inconnu des nons-lyonnais, mais nous vivons , comme le disait Griffon Lyonnais tout à l'heure sur twitter, une forme de drame national avec la disparition d'un homme qui a apporté sans doute plus de petites joies que nombre de grands de ce monde.

Aujourd'hui la maladie a emporté Jean-Jacques Bernachon, l'un des plus augustes chocolatiers de Lyon et donc de France. L'homme, entièrement façonné de talent et d'art, avait succédé à son père à la tête de la célèbre maison du cours Franklin Roosevelt.  Bien que souvent soumis à des propositions alléchantes, il a toujours avec panache et brio refusé d'industrialiser sa production et restait l'un des derniers authentiques chocolatiers artisanaux de France.

Son nom était et sera synonyme de qualité. Michel Serres, auguste Immortel ne disait-il pas, après quelque dégustation d'Avelines ou d'Amandes Princesse:

" Parce qu'elle traite, avec raffinement,
des goûts excellents et des saveurs exquises,
la maison BERNACHON mérite d'être nommée
l'Académie des Beaux-arts de la gourmandise !"

Que ce soit pour séduire les charmes d'une belle en accompagnement d'une brassée de roses couleur garance ou dans les plaisirs d'après-repas en famille, nous avons tous eu à Lyon notre moment en cheminement des créations gourmandes de l'artiste. Qu'il en soit par ces pensées délicieuses remercié en cet instant noir comme le plus sombre des chocolats des petits bonheurs somptueux qu'il apporta dans nos vies.

3 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. micha

    Si un jour tu te laissais du métier de commercial, tu aurais une carrière d’attachée de presse toute tracée 😉

  2. Effectivement en deuil et triste nouvelle comme je l’écrivais aussi hier.
    Sincères condoléances à la famille et aux proches.
    Vive le Chocolat, vive la maison Bernachon, une institution.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers