entre la technologie acheter cialis moderne et une viagra france richesse de priligy connaissances, levitra generique il existe de cialis france nombreuses solutions

Bibles

Un article assez superficiel dans Libération de lundi sur les différentes bibles doublé d’un autre un peu plus creusé sur le rapport entre protestantisme et rapport au texte m’a fait me souvenir que je voulais écrire un petit billet pour survoler la question des différences de versions dans le texte biblique.

Il est vrai que le sujet peut paraitre un peu aride mais cela faisait quelques temps que je ne n’avais plongé ce blog dans un sujet sur la religion et la spiritualité.

En voici donc l’occasion, qui me changera un peu des questions locales et fera vibrer le parpaillot que je suis.Et un peu de culture ça fait pas de mal.

Il n’y a donc, chez les chrétiens pas une mais des versions de la bible contrairement à ce que pensent beaucoup.Il existe des bibles protestantes, catholiques etc…Et mêmes différentes versions à l’intérieur de chaque confession.

N’exagérons pas non plus il est bien sur possible pour un protestant d’utiliser un texte catholique et ivce-versa.Mais commençons par les fondamentaux.

En premier lieu, la bible a, chacun le sait, deux composantes.La majeure partie du texte est l’ancien testament, qui raconte les premiers siècles du peuple d’Israël de son rapport à Yahvé.On nomme aussi parfois ce texte "première alliance".
Cette partie du texte (et elle seule)correspond (grosso-modo car les catholiques y ont rajouté des textes dits deutérocanoniques ou apocryphes sur lesquels je reviendrais) à ce que ce qui correspond à la bible hébraïque. Les juifs n’utilisent pas la seconde partie de la bible chrétienne, nommée nouveau testament ou seconde alliance.

Celle-ci, plus réduite, comporte 4 récits de la vie de Jésus,un texte rapportant la vie des premiers chrétiens suite à la mort et à la résurrection du Christ, des textes, des lettres et recommandations et un texte prophétique (l’Apocalypse).C’est cette  partie, jointe à la première qui forme la bible pour les chrétiens.

Les textes présentés dans la nouvelle alliance ont initialement été choisis, (je ne rentrerait pas dans le détail), au concile de Carthage en 397 .Pour prendre un exemple, plus d’une centaine de récits de la vie de Jésus existaient, seuls 4 ont ainsi été reconnus comme ayant une authenticité certaine.

Pendant des siècles la bible, composée de grec, d’araméen et d’hébreux en ses textes originaux sera seulement traduite en latin et sa lecture sera grosso-modo réservée au clergé, considéré comme seul capable de l’interpréter correctement, chez les catholiques comme chez les orthodoxes.

Dans la bible, il faudra distinguer le texte principal des livres dits "deutérocanoniques" ou "apocryphes" de l’ancien testament, quelques textes considérés généralement comme moins importants que les autres (et intégrés plus tardivement) mais utiles à titre documentaire (7 pour les catholiques, un peu plus pour les orthodoxes).

Les protestants  supprimeront ces textes de leurs bibles assez rapidement après leur apparition.En premier lieu  parce qu’ils semblaient avoir une importance  fort réduite, en deuxième lieu parce qu’ils ont été ajoutés à la bible hébraïque d’origine, en troisième lieu parce que les disciples de Luther et Calvin, en voulant diffuser la blble à tous pour que chacun puisse étudier par lui-même et non dépendre du clergé, se devait de ne pas s’encombrer de couts d’une part peu utiles à une large distribution, d’autre part contestables quand à leur validité théologique.

Par réaction à cela, l’Eglise Catholique intégra alors ces textes dans son corpus, à égalité avec les autres.

Enfin la traduction fut un enjeu.Le protestantisme, en  voulant rendre la bible lisible à tous fit un travail de traduction en langue vernaculaire que ne devait effectuer que bien plus tard le catholicisme, où les prêtres lisaient encore en latin et où les fidéles ne lisaient que peu le texte.

Cette tradition se retrouve encore un peu de nos jours puisque les protestants ont encore davantage tendance à lire la bible que la plupart des catholiques.Cela est aussi du à la notion de libre examen prôné par les protestants qui souhaitent que chacun s’approprie la Bible, sans intermédiaire.

Aujourd’hui il existe nombre de traductions de la bible en français.Quelques exemples:

Traductions protestantes:

La bible Ségond:Le plus courante des bibles protestantes.Traduite par le pasteur Louis Ségond, elle a connu plusieurs versions.Elle est utilisée par la plupart des églises protestantes de tous bords.La fameuse version bon marché évoquée ces temps-ci dans la presse en provient car elle est libre de droits.On la trouve même en lecture intégrale en ligne.
La Nouvelle Bible Ségond:Loin d’être une simple nouvelle version de la précédente, il s’agit, tout en s’inspirant des travaux du traducteur d’origine d’un travail de refonte.Un bijou biblique.De loin ma préférée.Compréhensible et complète, sa version d’étude (avec notes et références) est un must pour toute personne s’intéressant à ce texte.
La version du Semeur:Trés en cours dans certains milieux protestants évangéliques,elle se distingue par le contenu de ses notes orienté vers cette branche du protestantisme plus que par sa traduction, classique.


Traductions catholiques

Bible de Jérusalem:
La traduction est l’élégante.C’est la plus courante des éditions catholiques

Bible de Jérusalem 2001:
La version actualisée de la précédente avec les découvertes théologiques récentes
Bible Osty:Précise et rigoureuse, fidèle au texte.Parfois difficile à lire

Autres versions:On citera la Bible Chouraqui, remarquable texte traduit dans l’esprit original de l’Hébreux, au plus prés du texte (Version en ligne ici).Parfois désarçonnant à lire, le texte restitue la richesse originelle de la langue.André Chouraqui était un érudit de confession hébraïque; récemment disparu qui eu plusieurs vies en une.A noter qu’il traduisit aussi le Coran.

La Traduction Œcuménique de la Bible fut un gros travail de théologiens protestants, catholiques et orthodoxes pour traduire et éditer une bible qui corresponde aux différentes versions du christianisme.

A noter aussi la Bible des Ecrivains, où Bayard fit travailler auteurs et traducteurs pour éditer une bible plus agréable en lecture que précise dans sa traduction ou encore la bible en français courant, plus accessible à tous que les autres.

7 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.


  1. Raoul-Duval

    Merci pour cet intéressant article. Il y a un lien à faire connaître à mon avis : http://www.zebible.com
    Il s’agit de d’une encyclopédie wiki sur la bible, avec accès au texte en français courant. Il est fait par la Société Biblique Française.
    Olivier

  2. La sola scriptura est un des fondements du protestantisme, n’est-il pas ?
    Pour le catholicisme, la place de la Bible a été affirmée lors du concile Vatican II, mais la « tradition » subsiste…
    L’article de Libé ne répond pas à la question quasi exégétique que je me pose, quelle est la « meilleure » Bible sur le marché ? J’ai en ma possession la bible de Jerusalem de chez Desclée, réalisée par les dominicains de Jérusalem. Etant catholique, elle me convient bien.
    Vous lisez la bible Segond qui est une excellente version protestante de la Bible et lointaine fille de la bible Olivetan…

  3. de base

    une autre approche est l’étude des manuscrits de la mer morte….replonger à la source soit environ i l y a 2000 ans ..la bible avait alors 500 ans car elle aurait été écrite au retour d’exile…je fouille ma biblio pour te donner quelques r&f&érences de lecture..effectivement cela changera du tumulte politique…bien noté pour le 18 décembre

  4. romain blachier

    La « meilleure bible »?en matière de lecture et d’intégration de travaux récents et de lecture, la Nouvelle Bible Ségond est la meilleure.C’est celle que je préfère de loin et sa version d’étude est comme je le dis dans mon billet une merveille.
    Mais c’est une version protestante…A vous de voir.
    La version Osty pour ce qui est des bibles catholiques est rigoureuse et en bible inclassable, pour avoir quelque chose de proche des textes d’origine (mais qui se prête peu à la lecture de tous les jours) la Chouraqui.
    A titre perso j’ai chez moi une Ségond,deux de la Nouvelle Bible Ségond (une de voyage et une d’étude), une Chouraqui,une des écrivains et une Jérusalem.
    J’utilise la Nouvelle Bible Ségond et parfois, pour certaines précisions, la Chouraqui

  5. Jean-Pierre

    Merci pour cette illustration savante des bibles et de leurs origines.
    Moi-même catholique, je n’ai lu de la bible que quelques extraits extrêmement elliptiques, à peine compris je dois dire.
    A cela, je préfère de loin la recherche intérieure et la lecture de mon moi profond qui rapprochent davantage selon moi de la spiritualité. Mais apprendre les fondements d’une religion et son histoire est toujours passionnant.
    Peux-tu me dire, Romain, quelles sont les principales différences entre catholiques et protestants.
    Par ailleurs j’ai bien noté pour le 18 et serais très heureux d’y participer.
    Jean-Pierre VACHON

  6. romain blachier

    les différences cathos protestants?c’est un peu long, tu as quelques exemples dans la rubrique « spiritualités » de ce blog.
    Je ferais une fois un article à ce sujet trés vaste mais elles se situent sur le plan théologique comme sur le plan organisationnel de l’église…
    Je te conseille sur le protestantisme en général ceci
    http://www.protestants.org/faq/

  7. René

    Merci pour cet article sur la Bible (in english : the baïbeul). Je voudrais peur-être ajouter la TOB : Traduction oecuménique de la Bible. Et poser une question : pourquoi dans la Bible en français courant des textes ont-ils disparus ?
    Je voudrais également, par ce blog, saluer Olivier Raoul-Duval.
    Amitiés chrétiennes

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers