Rupture du jeûne du Ramadan: un laicardisme à géométrie variable

Bon ben ça s'est passé très bien hier avec Regioneo à la Mairie du 7e. On remettra ça certainement, avec bien entendu les réglages d'usages qu'on opère après une première fois. Bravo à Marc Thouvenin et à toute son équipe. Ce salon de la gastronomie en Mairie du 7e que je coorganisait en tant qu'Adjoint au Maire a plus à tous. Content.

Jeune-ramadan La veille, une manifestation dans une autre Mairie non point éloignée, à savoir l'Hôtel de Ville de Lyon, faisait davantage polémique. S'y déroulait en effet un repas de rupture du jeune du Ramadan. De nombreux élus de tous bords étaient conviés ainsi que des dignitaires religieux de toutes confessions ou presque (  je n'ai pas vérifié si on avait invité jusqu'à des Caodaistes mais je ne serait pas étonné qu'il y en eu parmi les convives ).

Le protestant que je suis n'y était pas,  faisant cette rupture à Gerland, avec d'autres élus, à l'invitation d'une association musulmane. Au-delà des histoires de protocoles comptées notamment par les Potins d'Angèle, la polémique a enflé sur le caractère de la manifestation, que certains dénoncent comme une atteinte à la laïcité à l'exemple de Denis Broliquier, maire divers-droite du second arrondissement ou de Griffon Lyonnais. J'ai aussi eu la surprise de voir ce matin dans Tribune de Lyon que M.Hamelin, élu UMP, était aussi en désaccord avec la chose…visiblement c'est encore une fois la confusion et le manque d'unité le plus flagrant au sein de la droite de notre ville puisque le président de la fédération du Rhône de l'UMP, le député Cochet,  Michel Havard, parlementaire du Rhône  et la secrétaire d'Etat Nora Berra étaient de la partie! Quand à l'autre maire d'arrondissement de droite de Lyon, M.David, il était également présent au repas… faut vous mettre un peu d'accord entre vous les gars!c'est la zizanie chez vous.

Sur la question de la laïcité en elle-même, la question m'a surpris: ce n'est pas la première fois que la Ville de Lyon accueille des manifestations comprenant un caractère religieux, que le Maire soit de droite ou de gauche. Pourquoi bloquer sur celle-ci ? A cause du bâtiment ? Il me semble que l'Hôtel de Ville est la maison de tous les lyonnais, qu'ils croient ou pas. Les mêmes d'ailleurs qui soulèvent cette objection ne relèvent pas par exemple la présence d'un lieu de culte catholique au sein du Palais de L'Elysée. Certes depuis De Gaulle, le lieu est utilisé mais cela n'empêche…

Ce n'est pas non plus la première fois, ça remonte même au 8 septembre dernier par exemple que des élus de la République participent à une cérémonie comprenant un caractère religieux…encore une fois y'aurait-il chez certains une laïcité à géométrie variable , avec pour certains moins de droits, notamment en ce qui concerne l'Islam ? Ou il s'agit juste d'être contre par principe à tout ce qui est fait par la Ville de Lyon ?

18 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Bonjour Romain,
    La seule chose que je dénonce, c’est le fait que la cérémonie soit organisée dans la maison commune, l’hôtel de ville.
    Par contre, la présence des élus pour ces moments religieux est tout à fait souhaitable mais dans des lieux neutres ou consacrés. Les salons de l’hôtel de ville ne sont pas un lieu idéal à ce type de manifestation.
    Ma réaction serait la même si une fête juive ou chrétienne avait été abritée par la Mairie en son coeur le plus emblématique.
    Je ne connais pas le patrimoine municipal de Lyon mais il doit bien exister une salle capable d’accueillir 300 convives sans que cela soit l’hôtel de ville.
    Tout est affaire de symbole …

  2. je ne vois justement pas pourquoi l’Hôtel de Ville ne pourrait pas acceuillir tous les lyonnais, y compris ceux qui croient…

  3. françois

    On fait entrer un totalitarisme dans nos mairies et on utilise les moyens publics pour faire la promotion de quelque chose qui peut nous tomber sur la gueule si on n’y prend garde

  4. Griffon Lyonnais

    chiche Romain. Quelles fêtes chrétienne, juive ou bouddhiste Gérard Collomb compte-t-il organiser à l’Hôtel de Ville dans les prochains mois? A quand des mariages ou des baptêmes religieux dans les murs de la Mairie?

  5. Quentin L.

    Ah bah pour une fois, j’approuve la droite. Et désapprouve avec véhémence le clientèlisme de la gauche.
    Aimer les musulmans veut pas forcément dire participer à tous leurs étranges rituels et tradition, bien qu’aujourd’hui le Ramadan semble presque ancré dans notre propre culture. Soit.
    Mais que les politiques aillent faire la fête pour ce non-evenement républicain et social, là ca dépasse les bornes !
    On va pas faire la fête à l’élection d’un pape, où la fin du carème (pour l’ultime frange réactionnaire qui continue à la faire).
    D’ailleurs, les chrétiens qui font le carème sont considérés comme intégristes, ou du moins passablement conservatistes. Mais par contre un musulman qui fait ca, non c’est normal. Ben moi je considère que le ramadan est un conservatisme comme un autre. Et je n’autorise en rien mes répresentants que je pensais progressistes aller joyeusement se targuer d’aimer les arabes par ce moyen plus que douteux!
    Désolé Romain, mais idéologiquement, ça me dérange bien trop!

  6. hamissia

    on aurait vu Ben Laden à cette soirée…

  7. jbdivry

    Une fête musulmane à l’Hôtel de Ville ? C’est trop ou c’est trop tôt ? Je n’arrive pas à comprendre la droite !
    T’as raison Gégé, on gouverne la grisaille des cerveaux avec des symboles forts et la droite n’est pas aussi décomplexée qu’elle le dit …
    Moi, aussi loin que je suis concerné, j’aimerais bien fêter halloween avec l’Eglise de Scientologie à l’hôtel de ville, ce serait un chouette baston ! mais y parait que c’est pu la mode.

  8. Alexis

    En tant qu’élu de gauche et du 7e arrondissement comme toi Romain, je ne comprend pas trop qu’on taquine la droite sur ce sujet.
    En effet, tout comme Quentin et d’autres personnes ayant réagit à ton article, je suis un peu choqué que l’Hôtel de Ville célèbre une fête religieuse: La grande Mosquée, là j’aurais compris encore.
    Je suis profondément athé mais il n’empèche que je respecte également profondément la foi des autres.
    J’étais avec toi à Gerland à l’invitation d’une association musulmane et j’ai apprécié ce moment de spiritualité et de convivialité, mais tout ça s’est déroulé dans une salle polyvalente et pas à la Mairie ! et on était invité, ce n’était pas nous qui organisions le repas. Ca fait quand même toute la différence.
    C’est vraiment avoir peur des musulmans que de croire qu’ils s’offusqueraient que élus ne soient pas à l’initiative d’une cérémonie de ce type. C’est à eux de les inviter et aux élus de leur rendre hommage en s’y rendant.
    Je pense que la religion fait partie de la vie privée et qu’on ne peut pas la célébrer dans les enceintes de la République, lieux qui sont justement voués au respect des croyances au même niveau que les goûts, les passions ou encore pourquoi pas la sexualité de chacun.
    Bref, j’ai l’impression d’enfoncer des portes ouvertes en disant tout ça tellement pour moi cela semble évident.
    Je conclue donc en espérant que jamais nous, élus, n’organiseront en retour des cérémonies catho, protestantes ou juives ou que sais-je encore, ce serait ouvrir la porte à tout … et à n’importe quoi.
    Alexis

  9. Griffon Lyonnais

    Bravo Alexis! Je suis exactement sur la même ligne que vous.

  10. seb

    Moi aussi je trouve anormal que ca se passe à l’hotel de ville, si Barbarin organisait une messe à l’hotel de ville tu trouverai ca normal romain ?
    Que les élus aillent faire la rupture de jeune à la mosquée ou qu’ils aillent a la messe trés bien, mais organiser un acte religieux à l’hotel de ville moi aussi je trouve cela choquant (en dehors de toute exploitation politique)

  11. vous planez, il s’agit d’un repas, ce n’est pas une priére ni une cérémonie de mosquée comme l’est une messe! il s’agit d’un repas convivial, comportant certes un caractére réligieux mais pas de quelque chose pouvant être comparé à une messe. Donc pour répondre à la comparaison de seb, non ça ne m’a jamais choqué toutes les fois où la mairie a servi pour des repas comprenant un aspect religieux catholique ou autres, par exemple dans le cadre de la conférence des églises européennes.
    D’ou le fait que je suis surpris que certains s’élévent quant il s’agit d’islam mais pas quand il s’agit d’autres confessions. Moi je suis pour que tout le monde soit traité à égalité.

  12. seb

    Je suis pas d’accord c’est pas une priére nous sommes d’accord mais c’est quand même une cérémonie religieuse la rupture du jeune(ainsi que c’est indiqué dans wikipédia par exemple)…
    la pacques n’est pas à être célébré à l’hotel de ville pas plus que l’aïd, à mon sens…
    Même si je ne conteste pas le coté convivial de la cérémonie…

  13. il y a noel et il y a ces repas d’acceuil de dignitaires religieux chrétiens, juifs, bouddhistes…

  14. seb

    noel est devenu laïc…
    le pére noêl c’est plus vraiment un symbole chrétien, contrairement au caréme ou au ramadan pour les musulmans…

  15. et qu’en ont pensé les Radicaux de Gauche lyonnais? Thierry Braillard était-il de la partie? (note que je demande vraiment sans rien en savoir)

  16. oui mais il y les repas d’acceuil de dignitaires religieux chrétiens, juifs, bouddhistes… et le repas de rupture de jeune est un peu comparable à noel, on y améne les uns et les autres, musulmans ou pas.
    @fix: non il n’y était pas…il a plus de cohérence que les valoisiens (cf mon billet sur Fabienne Levy)

  17. Griffon Lyonnais

    Après le voeu des echevins, j’ai demandé à Fabienne Lévy sur son blog si elle comptait participer à ce dîner de rupture du jeûne … silence radio et censure des commentaires déposés … As-tu des infos sur sa présence?

  18. D’accord avec toi à 100 %, Romain, il faut la même égalité de traitement pour tous, le laïcardisme à géométrie variable n’est pas acceptable.
    Quant à dire que Noël n’est plus une fête religieuse, j’estime que c’est faux, ça se passe le 25 décembre, et le 25 décembre, c’est la naissance du Christ, donc il reste toujours quelque chose de chrétien dans les inconscients, ce n’est pas laïque, pour moi, dire que c’est laïque n’est pas plus défendable que d’affirmer que la rupture du jeûne du ramadan est à 100 % religieux.
    Mais bien entendu, encore une fois, dès qu’il s’agit de faire des petites concessions conviviales à l’islam, on lève les boucliers, n’est ce pas, monsieur plus haut qui parle de « rites étranges » !
    Certains « rites » d’un certain laïcisme, de rejet viscéral et d’intolérance, sont tout aussi étranges.
    Si on demande de la tolérance de la part des cultes envers le laïcisme, on doit en demander de la même manière du laïcisme lui même.
    Si vous rejetez ces manifestations hors de l’hôtel de ville, faites en autant pour celles de Noël, je suis d’accord avec Romain, il faut être logique jusqu’au bout.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers