Israel : Ne pas refaire l’histoire des gentils et des méchants

Ca y est, ça recommence: Un nouvel affrontement, fut-il par convoi interposé entre l’Etat Israelien et l’Autorité Parlestinienne et les mêmes trucs recommencent: La condamnation internationale (alors que dans cette affaire, rien n’est pour l’instant tiré au clair comme le montrent un certain nombre d’éléments, je trouve d’ailleurs Libé bien catégorique ce matin à cet égard), manifestations de solidarité avec la Palestine à connotation de plus en plus religieuse (conséquence de la prise de pouvoir du Hamas ? ) selon les années, mails douteux en anglais sur la Shoah (j’en ai reçu un ce matin particulièrement atroce), le raidissement injuste et suicidaire du gouvernement d’Israel depuis ces dernières années qui sait qu’il prospérera pluis facilement sur le dos de la question palestinienne qu’en résolvant les problèmes rencontrés par ses citoyens et puis l’espoir d’un Etat Palestinien qui s’éloigne…

Je voulais faire un billet complet mais l’excellent Autheuil a résumé ma pensée:

Le sujet étant ultra sensible, on assiste à des lectures manichéennes, chacun prétend être le gentil et accusant l’autre d’être l’agresseur. La réalité est sans doute plus compliquée.
Officiellement, cette flottille venait apporter de l’aide humanitaire.

C’est la couverture officielle, car en fait, il s’agit d’une vaste opération de propagande politique. Quel besoin d’embarquer un prix nobel de la paix et des personnalités politiques sur des bateaux amenant du matériel médical. Ce n’est pas eux qui vont décharger les bateaux (à moins qu’ils ne soient atteints du syndrome kouchnerien du sac de riz).

Le but est clair : provoquer les israéliens et les mettre devant un choix impossible : laisser passer, en dépit de leur refus très ferme de laisser passer, ou empêcher le passage, y compris par la force, au risque de provoquer des morts, avec toutes les conséquences « médiatiques » et donc politiques.
Mais les israéliens ne sont pas clairs.

Pourquoi maintenir un blocus de Gaza ? Si cette zone est si dangereuse, pourquoi ne vont-ils pas y rétablir l’ordre ? Envoyer les chars ne leur a jamais fait peur. Il y a un vrai malaise pour Israël, car ils sont tout simplement incapable de faire le boulot de « nettoyage » en éliminant le Hamas. Ils tentent donc de contourner le problème en organisant un blocus pour « contenir », tout en continuant les rodomontades sur la « lutte contre le terrorisme ». C’est cette contradiction que les pro-palestiniens veulent mettre sous le feu des projecteurs médiatiques.
C’est un combat politique très classique. Un des camp est mal à l’aise sur un sujet, on va le mettre en avant pour accentuer la gêne et obliger à lever les ambiguïtés, voire à en tirer les conséquences.

Reste la question des moyens. Là encore, on est dans le très classique. Vu l’énorme disproportion des moyens militaires, il ne reste guère que l’arme médiatique pour les pro-palestiniens.
Oui, il s’agissait d’une opération médiatique destinée à aller au clash avec Israël. Aux israéliens d’être plus malins et mieux organisés. Il n’y a dans cette affaire ni gentils ni méchants, juste deux adversaires politiques qui s’affrontent, chacun avec des armes différentes, à la manière des gladiateurs de la Rome antique.

19 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. jerome manin

    🙂

  2. Ali

    Dire que personne n’est ni gentil et ni méchant est une évidence telle que ça n’avance pas le débat. Tenez, je peux dire mieux que vous: sans parler les incidents d’hier, dans la vie, en général, une personne (ou un groupe) n’est ni gentil ni méchant, la réalité est très complexe. Franchement quelle force d’analyse… Heureusement ça a été dit tellement c’est original de dire que la réalité est complexe.
    Je n’ai aucune prétention de réponse mais des bonnes questions:
    Personne ne nie que les activistes avait des intentions politiques en cherchant un coup médiatique. Il me semble que ce n’est pas la première fois les ONG essaient de mobiliser l’opinion publique par un acte symbolique associé par les raisons humanitaires (les 10000 tonnes d’aide n’ont pas été mis la pour faire joli). Toutes les ONG n’ont pas vocation à être apolitique, ni neutre. Ils ne s’en cachent pas. La première question est de savoir si on a le droit d’agresser un civil qui a des intentions politiques dans les eaux internationales?
    Dire que les activistes qui restent des personnes civiles cherchaient l’affrontement justifie-t-il qu’on les tue?
    D’autre question: Comment se fait-il que dans ce pays qui a connu la deuxième guerre mondiale, fière de ses résistants armés ou pas (comme je le suis), il y a encore des individus qui trouvent que se faire tuer est justifié puisque ce sont les civils avec des intentions politiques ont provoqué la situation?
    Une dernière question: Est-ce qu’on peut faire connaître ses idées politiques ou bien dénoncer une injustice sans publier des billets sur son blog ou bien sans passer sur TLM avec une chemise repassée?
    Je n’ai aucune réponse comme celles fournies par Autheuil, mais que des questions.
    Bien à vous et Vive la paix en proche orient.

  3. romain blachier

    @ali commençons par la dernière question: Je suis au regret de ne pouvoir réponse à votre question sur l’engagement et TLM, ayant des engagements depuis avant de bloguer et ayant trop souvent des chemises de travers. Mais si vous êtes dans cette situation, venez faire un bout de terrain avec moi, vous verrez des « vrais gens ».
    Pour ce qui est de la neutralité des ONGS, ce que vous dites est un peu en contradiction avec ce qu’affiche Free Gaza (au passage à quand un Free Darfour, où se déroule un génocide?) qui prétendait venir apporter de l’aide. Vous pensez qu’ils mentaient? Je vous laisse sur ce chemin…
    Enfin, vous avez visiblement mal lu ce billet: personne ne trouve « bien » ou ne justifie la mort de ces civils. Que l’équipage des bateaux aient agressé à coup de barres de fers les soldats est établi désormais. Que Tsahal ai tiré est à la fois tomber dans le piège où ses ennemis voulaient l’emmener et un grave dérapage injustifiable humainement. La presse Israelienne de gauche n’a d’ailleurs pas été la dernière à le souligner.

  4. Ali

    Mon intention n’était pas du tout faire croire que c’est ce que vous faites uniquement. Je voulais juste souligner par un trait d’humour (apparemment raté) que les engagements et les méthodes peuvent prendre différentes formes. Merci beaucoup.

  5. Loïc

    Il faut parfois en revenir au droit. En droit de la mer, la circulation dans les eaux internationales est libre. L’armée israélienne ne pouvait pas intervenir. Elle l’a fait, il y a eu des morts, il y a donc une responsabilité d’Israël pour un fait internationalement illicite.
    Ensuite pour ce qui est de l’intention des organisateurs de ce convoi humanitaire, il y avait clairement un objectif politique qu’est celui de demander la levée du blocus. C’est un problème politique et demander la levé du blocus est une opinion respectable même s’il l’on est pas obligé de la partager.
    Vouloir débarquer à Gaza était donc une sorte d’acte de désobéissance civile, comme lorsque certains vont faucher des OGM ou d’autres vont squatter des immeubles vacants. Qu’il y ait une réaction de la part des autorités est parfaitement normal,c’est même le but recherché. Que l’on tue des civils, c’est inadmissible et il faut en tirer les conséquences juridiques qui s’imposent.

  6. Paneloux

    Pourquoi ce bordel ?
    Il y a une explication.
    Quand il existe un non-violent palestinien, cultivé, reconnu intègre par la communauté internationale, realisateur de structures étatiques palestiniennes et sans illusion sur les discussions sans fin, il faut tout faire pour qu’il ne fasse pas son job.
    Cet homme, c’est Salam Fayyad, il pourrait croiser une balle.

  7. Quentin Lemarié

    Je suis content que tu parles de ce sujet.
    Content de ta position aussi tant les media européen et beaucoup de mes amis m’ont écoeuré avec leurs avis.
    Ceci dit ne pas faire le coup des gentils et des méchants ne veut pas dire en profiter pour faire le coup de la sacro-sainte neutralité et le « ni-ni ».
    Si Israel bloque Gaza c’est pour éviter que le Hamas ne s’enrichisse et ne donne l’impression aux Gazaouite qu’ils les protegent mieux que le Fatah. (c’est pas une extrapolation, simplement ce qu’il se passe au Liban par exemple.)
    Et comme le Hamas est fascisant, pour moi CQFD et la position d’Israel est on ne peut plus claire.
    Le seul point négatif pour Israel et qui amène toute cette polemique, c’est qu’ils sont gouvernés par des idiots. On ne tombe pas dans un piège aussi enfantin. Ceux qui ont reflechi a l’assaut aurait du se douter que les mecs les atttendaient avec la barre de fer.

  8. mathias

    Complétement d’accord avec Quentin. Israël est gouverné par des idiots sans discernements qui tombent à la première provocation.
    Cela n’empêche qu’il est insupportable d’entendre l’ensemble des critiques de personnes qui cherchent la première occasion pour déverser leur haine sur cet État.
    Il y a une faute certes même s’il est clair que c’est ce qu’attendaient les activistes pro-palestiniens mais quand cette faute donne lieu à un déversoir de haine teintée d’antisémitisme, il faut dire stop surtout quand on est de gauche.

  9. Sylvain O.

    « Le but est clair : provoquer les israéliens et les mettre devant un choix impossible : laisser passer, en dépit de leur refus très ferme de laisser passer, ou empêcher le passage, y compris par la force, au risque de provoquer des morts, avec toutes les conséquences « médiatiques » et donc politiques.  »
    Cette phrase est une honte! Le sionisme à tout prix, même celui de la vie, est une honte!
    Il est évident que cet incident est une bavure de l’armée israélienne qui aurait pu arrêter la flottille sans tuer quiconque!
    Je suis choqué, de vous voir défendre (avec langue de bois, certes) le régime d’extrême-droite israélien…

  10. @sylvain: avant de commenter, merci de lire réellement les billets que vous commentez. Ca aiderait au dialogue et éviterait les procés d’intention inutiles. L’extrême-droite et la droite israelienne et le Hamas ont en commun le fait de vivre et de prospérer sur la haine de l’autre.

  11. Sylvain O.

    @romain: j’ai bien lu le billet! Mais je maintiens que de dire que les humanitaires ont laissé « un choix impossible » aux israéliens, n’est pas une position de démocrate car elle justifie le meurtre. Peu importe que les humanitaires soient innocents ou pas!
    Ce qu’il s’est passé est injustifiable et il n’y a pas de nuance possible. Oui, sur ce drame précisément Tsahal est le méchant et les humanitaires les gentils.
    J’insiste bien, je parle de cet évènement précisément et pas du conflit dans sa globalité.

  12. @sylvain o : que l’armée n’aurait pas du opérer ainsi ni tirer sur des civils, même violents est évident…mais la chose est justement vue par le Hamas et certains de ses amis comme une bataille dans cette guerre.

  13. Sylvain O.

    C’est donc la faute du Hamas si Tsahal a commis un massacre? Ce n’est pas tenable comme discours… Ça fait froid dans le dos.

  14. Sylvain O.

    « la chose est justement vue par le Hamas et certains de ses amis comme une bataille dans cette guerre ». Quel est l’intérêt de souligner la position du Hamas? Vous l’estimez mauvaise, mais semblez la souhaiter finalement en lui apportant du crédit.
    Vous semblez légitimer la réaction de l’armée israélienne, qui serait une réaction juste, puisqu’elle est en guerre contre les palestiniens.
    Mais il ne s’agissait pas d’un combat entre deux armées, mais bien d’un massacre de civils!

  15. J’ai dis au moins une dizaine de fois qu’abattre des civils était un épouvantable dérapage, je vais le redire encore, ça va vachement changer les choses mais je le redis.
    Sinon je dis juste qu’il y a une guerre interposée entre le Hamas et Israel et que celle-ci y participe. Et que la question Israelo/Palestinienne, certes dramatique, focalise trop de choses au détriment par exemple du génocide du Darfour…

  16. Sylvain O.

    @romain: je vous quand même ambigu sur ce drame.
    « la question Israelo/Palestinienne, certes dramatique, focalise trop de choses au détriment par exemple du génocide du Darfour… » Je suis à 100% d’accord avec votre dernier argument. Comme quoi, tout est possible!

  17. je ne suis ambigue, je dis que la situation israelo palestienne est complexe. Rien de bien original.Content que vous soyez d’accord avec le dernier argument, trop de drames sontag oublies en ce monde.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers