De la valeur de la parole politique

cahuzacC’était pourtant un faux lundi, un vrai mardi, agréable, d’un temps printanier, enfin printanier.Un faux lundi, un vrai mardi, riche de travail dans l’entreprise pour laquelle je travaille. C’était un faux lundi, un vrai mardi avec un déjeuner agréable la traversant au milieu avec Geoffrey Mercier, du service politique du Progrès, chez mon copain Michel du Mondrian.

Et puis poum, pam, ça tombe par une alerte Libé sur mon portable dans l’ascenseur : Cahuzac a avoué sur son blog avoir eu un compte à l’étranger contrairement à ce qu’il affirmait il y a peu, par exemple devant l’assemblée nationale.

Et puis j’imagine, j’ai peu regardé, l’avalanche dans les médias et les réseaux sociaux sur le mode du « je vous l’avais bien dit » ou « ah non moi j’ai toujours dit cela ».

Quand l’affaire a éclaté, il y a ceux qui ont jugé Cahuzac coupable parce qu’il ne correspondait pas à leurs idées politique. Drôle de conception de la justice.

Et puis il y a l’inverse ceux qui auraient brûlé Mediapart si il avait été en papier et non fait de voiles numériques.

Mais Cahuzac a avoué. Sans doute parce que coincé. D’autres, coupables aussi, ne l’ont pas fait. Cahuzac a avoué, sur une affaire prescrite, toujours contrairement à d’autres, par exemple à droite, coupables de faits graves. Et à encore d’autres, qui menacent des juges. Il a avoué. Sans doute face aux progrès de l’enquête. Il avait menti…

Moi, Cahuzac, je l’ai cru, je n’ai pas fait de mediapart bashing, surtout que je connais Fabrice Arfi depuis ses années lyonnaises et mes années UNEF. Mais je l’ai cru le Ministre. Et d’autres, des millions sans doute comme moi.

Je pense aujourd’hui à tous les gens devant lesquels je rame à dire que « non les politiques sont pas des cons ni des corrompus »…et je me dit que Cahuzac a démoli ce travail, ce modeste travail. Nous sommes pourtant nombreux à aimer la chose publique, à y mettre nos tripes, nos convictions. J’y ai passé ma jeunesse, perdu des amis, pris du poids, sacrifié et resacrifié.

Combien de fois on lutte contre le soupçon face au militant à l’élu, l’injuste soupçon, l’accusation débile ou dégueulasse, le tous pourri? Que nous occupions un emploi et il sera fictif, que nous travaillons pas et on pense aux pots de vins, qu’on ai une entreprise et elle sera vue comme favorisée. Et qu’on affirme une conviction et on pensera à un éventuel retournage de veste plus tard.

Ce soupçon arrive vers tous, aux élus, aux militants etc, c’est instrumentalisé parfois par les adversaires mais c’est souvent l’expression d’un dégoût. Qui va encore monter. A cause d’un sur mille. Comment être si léger avec la démocratie? On leur dit quoi au gens qui nous font confiance ou qui ont du mal au contraire à être rassurés par la politique? . Le Président de la République a parlé d’une impardonnable faute morale de l’ancien Ministre. C’est exact.

On pourra toujours se consoler. Voilà que survient un gouvernement de gauche et la justice, indépendante, se remet à fonctionner normalement. Bon signe pour le judiciaire, c’est important. On sort des temps des manipulations sauce Courroye de la période Sarkozy.

Mais reste que la politique, par le comportement de Jérôme Cahuzac, en sort dévastée

C’était pourtant un faux lundi, un vrai mardi, agréable, d’un temps printanier, enfin printanier.

53 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Je suis écœuré ce soir… Au delà de l’affrontement bête gauche droite.

    Je suis écœuré…

    Beau billet de ta part en tous cas (encore un, ça te réussi la paternité ^^)

    • Romain Blachier

      Merci. vive les papas

  2. Le truc notamment chiant avec ce genre d’histoires, tous bords confondus c’est si ces gars se représentent (et surtout peuvent) , y a toujours des gens pour voter pour eux.

    Et franchement, pour être honnête ça commence à vraiment faire chier les menteurs en politique mais c’est un éternel recommencement.

    La caravane passe les chiens aboient.

    • Romain Blachier

      Oh des menteurs y’en a partout et pas qu’en politique

  3. Emmanuel

    Moi aussi je l’ai cru… Surtout en jurant main sur le coeur dans l’enceinte de la République que « non, c’est pas moi, je vous jure, c’est une calomnie ».

    Maintenant je comprends aussi pourquoi Cahuzac était si compatissant avec Woerth… et inversement… C’est qui le prochain?

    Quoiqu’il en soit, le « salut » ne pourra venir que de la jeune génération, gauche ou droite, qui dégagera manu militari s’il le faut la vieille et surtout les cumulards. Parce que ne nous leurrons pas : c’est le cumul qui crée aussi et surtout ces situations.
    a quand une opération « Mani pulite »?

    • Romain Blachier

      Oh tu sais tu as aussi des non cumulards qui déconnent. Et des non politiques.

  4. Odile

    Coup dur ! Déception terrible bien sûr mais je dois dire que je trouve qu’il a raison d’avouer et que cela demande un courage que l’on peut saluer… Même si « l’impardonnable faute morale », comme dit François Hollande, est commise. Son texte d’aveu, très personnel, me semble , pour le coup là, très sincère. Il n’aurait pas du avoir de compte en Suisse, ça c’est sûr et il aurait du le dire plus tôt mais, le mal étant fait, c’est mieux maintenant que plus tard…

    • Romain Blachier

      Oui

  5. j’ai attendu que l’enquête suive son cours.
    Je n’ai pas jugé ni en bien ni en mal.
    En tout cas, oui, c’est courageux de sa part et les choses sont en passe d’être réglées. Ce qui n’est guère le cas de certains de droite, comme Tibéri par exemple.
    C’est courageux de ta part aussi!
    J’aime bien ce côté loyal et honnête du Lyonnais que tu es!

    • « Courageux » ne semble pas le mot approprié dans ce cas précis. Mentir est une chose mais persévérer dans le mensonge quand on est ministre de la république c’est grave…
      A moins que l’on ne lui trouve une maladie mentale…

      • Romain Blachier

        @rosaelle: merci

        @littecelt jamais facile d’avouer ce genre de truc.

  6. Sofian

    j’avais un super professeur de finances à Lyon 3 se nommant Peter Wirtz . Ce dernier m’avait très bien expliqué une chose : comment savoir si quelqu’un a un compte bancaire secret à l’étranger tout particulièrement les pays pratiquant le secret bancaire.

    C’est très simple, depuis les années 80 , la Suisse a dû ouvrir ses archives pour rembourser les malheureux déportés juifs notamment ou leurs descendances. N’importe quel client peut demander la  » levée du secret bancaire  » , ensuite l’équivalent suisse de la Banque de France lève sous 48h le secret bancaire et fournit une preuve simple de la non-possession de compte en Confédération Helvétique.

    Alors oui, depuis le début , j’étais sur qu’il était coupable car au lieu de faire cette chose très simple qui aurait réglé le problème en 48h. Il a préféré mentir.

    A cause de ces conneries, Hollande et son gouvernement en ressort affaibli et surtout ça tend une perche au FN et à son satellite l’UMP. Je ne parle pas des Melenchon et autres cocos à deux balles qui vont nous saouler avec ça pendant des semaines.

    Donc oui Hollande a eut tort, si il avait forcé Cahuzac a faire cela . Il en serait ressorti plus fort. Au lieu de ça , il a préféré protéger son pote.

    En Suède,Fredrik Reinfeldt a demandé à TOUS ses ministres et élus de son parti et de sa coalition de procéder à cette opération.

    Résultat, deux ministres sont tombé et il a désormais l’étiquette de l’incorruptible.

    Donc oui, Hollande responsable et Cahuzac au pilori.

    Malheureusement les politiciens qui bossent , encore une fois reçoivent une belle claque … Il sera extrêmement complexe de faire croire à ses concitoyens qui eux se prennent des amendes quand ils oublient de déclarer le plus petit bien ou dépassent la moindre limite que les politiciens jouent franc-jeu.

    • Romain Blachier

      Es-ce que c’est en Suisse ou un autre pays ? On va voir.

  7. brassus

    RAS

    • Romain Blachier

      ok

  8. Rétrolien: Au revoir Jérôme Cahuzac | Le Blog de Gabale

  9. C’est décevant, rien à dire de plus, je suis d’accord avec ton bon billet.

    • Romain Blachier

      En contraire c’est encourageant

  10. Rétrolien: Politeeks » Cahuzac : Hollande doit agir contre la fraude fiscale!

  11. Jérémie Propaganda

    Romain, je suis toujours admiratif de la sincérité, de l’objectivité (notion à fraction variable quoi qu’on en dise..), de la spontanéité et néanmoins de la structure avec lesquelles tu réagis à l’actualité, en particulier politique.

    Sur le fond, sans stigmatiser tant les faits que la manière dont Cahuzac a pu gérer la situation, je valide totalement ton analyse, à savoir la déflagration de plus qu’un tel évènement peut créer dans la perception de l’autorité politique indispensable à toute démocratie contemporaine.

    Un mardi gris et mauve pour tout citoyen, quelques soient ses tendances politiques.

    • Romain Blachier

      Merci à toi pour ces beaux compliments

    • Romain Blachier

      Condoléances? Diantre, tu considéres que la mise en examen juridique pour des faits privés d’un ministre invalide une pensée? Pour continuer dans ce schéma que la gauche radicale de Chypre pour prendre un exemple n’existerai plus si l’ancien président était mis en examen?moi je ne pense pas, pour l’un comme l’autre.

  12. Gwynfrid

    « Voilà que survient un gouvernement de gauche et la justice, indépendante, se remet à fonctionner normalement. » Très juste. C’est effectivement un très bon point même si ce n’est jamais définitivement acquis.

    Par contre… Voilà que survient un gouvernement de gauche et… le gouvernement ne fonctionne pas plus normalement qu’avant. Plutôt moins, en fait (de mémoire, c’est la faute la plus grave jamais commise par un ministre chargé de définir les impôts; pire encore que le cas Woerth). Ça c’est très embêtant. Je sais bien qu’il n’y a pas, intrinsèquement, plus de raisons qu’un ministre de gauche soit ni plus ni moins honnête qu’un ministre de droite. Mais quand même, ça fait plus que désordre. Ça fait catastrophe.

    • Romain Blachier

      Pire que le cas Woerth? Cahuzac,qui n’etait pas ministre au moment des faits , est-il accusé d’avoir confondu une fonction de tresorier de parti et de garant de la République alors qu’il était ministre? D’avoir usé de sa fonction de Maire pour avoir bradé un hippodrome?D’avoir financé illégalement une campagne?

      Que Cahuzac soit accusé et aie commis une très lourde faute en mentant n’enléve ni les questions sur Woerth…niTibéri ni Sarkozy ni d’autres.

  13. robert

    « il y a ceux qui ont jugé Cahuzac coupable parce qu’il ne correspondait pas à leurs idées politique. » Je ne crois pas que ce soit seulement ça, simplement c’etait tellement évident, les impots c’est pour les autres pas pour soi même quand on gagne beaucoup et à mon avis ce n’est pas le seul. Regardons déjà les ministres qui payent l’ISF. Mais le pire c’est qu’il s’agit de celui qui devait notamment lutter contre la fraude fiscale.
    Arretons de jouer les effarouchés dès que l’info mediapart est tombé on savait que c’etait vrai et il y a eu l’enregistrement

    • Romain Blachier

      Deux choses:oui il y a eu des gens à droite et à ‘gauche de la gauche’ pour croire Cahuzac coupable juste en raison de son étiquette.Après oui il n’y avait pas qu’eux.Je parle aussi d’eux dans ce billet.

      Quand au ‘on savait’ ca veut un peu tout et rien dire, je préfére laisser les enquetes de justice au lieu de me décréter juge.Le ‘on savait’ c’est la cascade de la facilité de l’aprés coup.

  14. Emmanuel

    ÉExcuse moi Romain, mais j’ai du mal à croire à la sincerité soudaine d’un mec qui a passé 3 mois à mentir les yeux dans les yeux à la representation nationale. Avouer maintenant, c’est aussi stopper l’enquête en cours et s’en tenir à un compte de 600 000 euros dont on n’aura jamais la provenance exacte des fonds. Et comme il se dit avec insistance qu’il y aurait eu collusion avec les labos dans les années 90 quand Cahuzac etait au ministère Evin…
    On peut être effectivement dégouté….

    • Romain Blachier

      Emmanuel: ai-je pour ma part parlé de sincérité?

      • Emmanuel

        Lol non, excuse moi, c’est Odile je m’a gourré 🙂
        Bon cela dit, à part cela je n’enlève pas une virgule.
        Question sincérité, c’est surement Filoche sur LCI au bord des larmes tellement qu’il était dégouté. Mais Cahuzac…

  15. Fred

    Attendez, sur Cahuzac vous avez encore rien vu… les 600 000€ avoués comme ça c’est peanuts par rapport aux montagnes de fric trafiquées avec les labos… Je rappelle que les enquêtes en cour ne concernent pas que la fraude fiscale. Filoche a pas fini d’avoir la gerbe je crois.
    Paradoxalement la mansuétude de Copé était pour moi le meilleur révélateur de la culpabilité de Cahuzac, comme le type qui peut bien feindre d’être un grand généreux car il sait que tôt ou tard tout sera révélé… Hé oui, la soeur de Copé était l’avocate de l’ex-femme de Cahuzac qui avait elle-même envoyé ses détectives pêcher à Singapour.

    Décidément quel entregent pourri, quelle cour des miracles de haute extraction, et comment voulez-vous que les gens n’aient pas envie de donner un grand coup de pied dans la fourmilière? On pourrait faire un match de rugby avec tous les corrompus avoués ou fortement présumés dans les deux grands partis de gouvernement. Rien qu’avec les socialistes des Bouches du Rhône et du Pas de Calais on peut faire une mêlée… Avec les arrières en prime…
    Comment nous faire croire que ce monde là ira défendre les intérêts du peuple contre la finance? Déjà que les élus locaux de deux des régions les plus sinistrées par le chômage avaient la sale habitude de s’en mettre plein les poches…

    Quant à l’UMP, entre l’avionneur qui achète les élections, le bateleur qui pille les mamies, le fan du dada qui traie la jument, le nègre qui insulte les juges et j’en passe… Ayé voilà, j’ai encore vomi sur mon clavier…

    Désolé Romain, décidément, là ça fait beaucoup trop… Il va falloir virer tout ça, à grands coups de pompes, un grand nettoyage s’impose de partout. Et je ne puis m’empêcher de penser qu’une certaine personne vait fortement raison de dire « qu’ils s’en aillent tous ».

    La politique est une chose noble, mais tant que homme politique restera une profession, il n’y aura jamais de vie politique propre: limitation à deux mandats, sans cumuls, et interdiction de se représenter avant dix ans révolus après la fin de son dernier mandat…

  16. Rétrolien: Les coulisses de Juan :: Confidences d'un blogueur antisarkozyste à la retraite, auteur de Sarkofrance (2007-2012)

  17. Christophe

    Les politiques ne sont pas tous pourris, non. Mais beaucoup, beaucoup plus que 1 sur 1000 sont concernés, parmi les élus.

    J’ai cessé de croire que la classe politique puisse agir dans l’intérêt général. Il faudrait, pour cela, que notre système permette l’élection des plus vertueux. Mais cela n’arrive jamais, notamment car les plus vertueux ne veulent pas diriger. Ceux qui arrivent au pouvoir sont les plus ambitieux, les plus opportunistes.

    La classe politique, qu’elle soit corrompue ou non, ne nous représente pas. Elle ne représente que les intérêts puissants qui la font élire (avec l’aide du système fermé des partis et des médias dominants.) Ils sont nos (représentants) maîtres qui, une fois élus, sont tout-puissants, non révocables, non punis (pour la plupart) quand ils n’agissent pas dans l’intérêt général.

    Si nous voulons des (représentants) serviteurs (au service du peuple), nous devons changer d’organisation politique.

    Il faut commencer par exiger une constitution qui ne soit pas écrite par des professionnels de la politique. Les politiques, et les autres hommes de pouvoir, doivent craindre la constitution, pour que les abus de pouvoir cessent. Nous ne devons donc pas les laisser l’écrire.

    Si vous ne supportez plus l’oligarchie dans laquelle nous vivons, écoutez Étienne Chouard sur le sujet de la constitution et passez le message : https://www.youtube.com/watch?v=oN5tdMSXWV8

    • Romain Blachier

      C’est super démago comme commentaire mais passons.on mettrait quoidans votre consttutution?

      • Emmanuel

        Bah euh… Des trucs comme « tout ancien consultant/lobbyiste est exclu de toutes charges politiques, et inversement », ce qui aurait évité des Cahuzac ou des Eric Woerth (oui oui, consultant/lobbyiste en optimisation fiscales dans les années 80/90), ou bien « tout politique condamné dans l’exercice de ses fonctions sera inéligible à vie », ou encore « 2 mandats électifs maximum pour chaque palier » etc.

        Romain, il y a l’embarras du choix. Soit c’est la désinfection à grand coup de Javel maintenant, soit c’est le pourrissement définitif. Arrêtons de nous cacher! Au dela de Cahuzac, comment peut on admettre que les frais de justice d’un Guerrini soient pris en charge par la collectivité (il me semble que le CG a voté en ce sens non)? Qu’attendent donc les politiques « non touchés », de gauche comme de droite, pour se rebeller et dégager enfin ceux qui salissent la « Res Publica »?

      • Fred

        Ce n’est pas super démago, c’est juste nécessaire, revoir totalement nos institutions nationales, établir la transparence la plus nette possible celà demande de changer nos intitutions, ses règles, de dépersonnaliser un maximum la politique, de revenir à des règles démocratiques de base que la plupart des pays connaissent avec l’instauration d’une proportionnelle, d’avoir un contrôle strict et indépendant sur ceux qui ont en charge les intérêts de la nation…
        Quand on demande une 6e république ce n’est ni pour se faire plaisir ni par démagogie, car les gens en ce moment se préoccupent bien plus de leur porte-monnaie que de leurs institutions, néanmoins comment bien s’occuper du porte-monnaie des gens et de leurs conditions de vie quand les institutions protègent et permettent la dissimulation, un entre-soi douteux… Comment expliquer autrement que par la faiblesse de nos institutions que ce sale type ait pu se croire à ce point intouchable?

        Faut ouvrir les yeux Romain, je sais que ton monde s’écroule un peu plus chaque jour mais tu dois regarder la réalité de notre République en face… Cela fait au bas mot plus de 20 ans que ce régime agonise en se couvrant de ses propres excréments!
        Il arrive un moment où l’acharnement thérapeutique ne nous amènera que vers des solutions dramatiques, achevons ce système, repensons le de la façon la plus collective qui soit, si demain Hollande entame ce chantier, il pourra peut-être devenir un grand président!

        • Romain Blachier

          Tu commentes sur plusieurs pseudos Fred? Fred et Christophe donc.

          Quand à un monde qui s’effondrerait (c’est quoi mon monde?La guillotière? Cela se porte bien) depuis plus de 20 ans, tu m’excusera mais si il y en a un c’est plutôt le tien ami du PCF…

          Dire « tout est pourri » ou « il faut faire rédiger une constitution mais je sais pas trop quoi » comme tu le fais sous le pseudo « christophe » ou si t’es pas d’accord avec moi c’est que tu ouvres pas les yeux » sous le pseudo « Fred » c’est se faire plaisir mais c’est ne pas avancer.

          Je préfère les propos précis de Hollande sur l’indépendance de la justice et inéligibilité des corrompus.

          • fred

            J’ai pas commenté sous le pseudo Christophe. T’as fumé là…

  18. Rétrolien: #Cahuzac Un pourri : tous pourris ! » Le coin politique de dedalus

  19. Toutatis

    Il y a des trucs qui sont évidents depuis des dizaines d’années.
    Si on prend le terme « socialiste » dans son vrai sens originel, il est clair que l’instauration de la libre circulation des capitaux sous le règne de Mitterand dans les années 80-90 ne peut pas être défendue par des « socialistes ».
    L’apellation « Parti Socialiste » est donc une tromperie sur la marchandise. Rien d’étonnant donc qu’on y trouve des fraudeurs fiscaux.

    • Romain Blachier

      Le rapport avec mon billet?

      • Toutatis

        Le rapport ?
        Au départ le « socialisme » impliquait une prédominance de l’intérèt collectif et le rejet de l’individualisme. C’est pourquoi la fraude fiscale était plutot connotée à droite (d’ailleurs certains libéraux vont même jusqu’à la justifier).
        Le tournant idéologique du PS dans les années 80-90 a inversé ces préférences. C’est aujourd’hui l’individualisme qui l’emporte. L’instauration de la libre circulation des capitaux en est un exemple (« je fais ce que je veux de mon argent »). La fraude fiscale n’est donc plus en contradiction avec l’idéologie. Cela reste un délit, mais cela reste à ce niveau. Aucune autre contradiction.

        • Romain Blachier

          Donc par exemple dans des pays fermés à la libre circulation comme la Corée du Nord ou la Birmanie il n’y a pas de corruption?

          • Toutatis

            Je pense qu’il y en a partout de la corruption. Mais pour l’instant dans le cas Cahuzac il ne s’agit pas de corruption (ça va peut-être venir quand on saura d’où vient l’argent). Et le contrôle des flux de capitaux existe dans la plupart des pays du monde (y compris ceux qualifiés d’ « émergents »), bien au-delà de ceux que vous citez, et même dans l’UE à Chypre maintenant.
            Dans le cas Cahuzac il ne s’agit que du principe : « je fais ce que je veux de mon argent », qui est un cas particulier du « je fais ce que je veux… » de l’idéologie libérale-libertaire du PS.

            • Romain Blachier

              Le ps étant un parti régulateur, qui justement vise à corriger les excés, vous faites fausse route.cela lui est pourtant reproché par divers puissants. Mais on en est pas à une caricature prés.

              Mais vous n’avez pas répondu à votre première caricature. quand on bloque la circulation des capitaux il n’y a plus de corruption?

  20. Gwynfrid

    C’est pire que le cas Woerth, politiquement parlant, parce que la situation est beaucoup plus simple et facile à appréhender pour les citoyens. Dans le cas Woerth, on avait un ministre qui avait profité de sa position pour aider ses amis, y compris des fraudeurs fiscaux, et favoriser son parti politique; les détails sont compliqués et il n’est pas, pour le moment, prouvé qu’il a commis un délit.

    Dans le cas Cahuzac c’est beaucoup plus simple: le ministre chargé de l’administration des impôts et de la lutte contre la fraude fiscale a triché sur ses impôts pendant des années et continue à tricher alors qu’il est toujours en fonction. Les dégâts pour le pouvoir et pour l’ensemble de la classe politique sont immenses, certainement plus que ceux du cas Woerth pour Sarkozy. Le seul point sur lequel Hollande a eu de la chance, c’est que l’affaire éclate 4 ans avant les prochaines élections nationales. Ça lui donne un peu de temps pour s’en remettre.

    • Emmanuel

      Gwynfrid dans le cas Woerth, il y a aussi un compte suisse pas clair au nom de la soeur…

      • Gwynfrid

        Justement: dans le cas Woerth, il y a plein de trucs pas clairs. Dans le cas Cahuzac tout est maintenant extrêmement clair: il est impossible d’émettre un rideau de fumée ou d’argumenter d’un manque d’information. C’est pour cela que l’impact politique est largement plus grand; ça se voit dans la presse depuis deux jours, non ?

        (À noter que je ne cherche absolument pas, par cette comparaison, à minimiser la gravité d’autres scandales; j’avais considéré à l’époque que Sarkozy avait mis beaucoup trop de temps avant de mettre Woerth sur la touche).

    • Emmanuel

      « Comment Hollande, Valls et Ayrault, les gens les mieux informés de France ont pu passer à coté de ça ?  » Vous dites ? Heu… Et quand on « nomme » en 2010 Cahuzac, les services de renseignements ne sont pas au courant? Et quand Eric Woerth reçoit une liste de plus de 3000 noms où en toute logique apparemment Cahuzac, personne n’est au courant? Et quand le même Woerth couvre Cahuzac et inversement (pour Compiègne) personne n’est au courant?

      Un flat taxe à 15%? C’est bien. Et comment vous faites pour financer l’école de vos mômes, votre sécurité, et accessoirement les soins de votre futur cancer (on y passera tous, rassurez vous)? Sont trop lolesques les libéraux, comme si baisser les taxes épargnerait de l’évasion fiscale : parlez en aux anglais et aux américains 🙂

        • Romain Blachier

          Non. Et ?

  21. robert

    « la cascade de la facilité de l’aprés coup. » Je ne sais pas simplement comme pour le dopage de certaines stars du vélo en s’interrogeant quand des accusations sont portées on peut se dire qu’elles sont très surement véridiques en fonction du contexte et de la personne. Après elles se vérifient et je dois dire que je n’ai malheureusement pas été étonné.
    Quand aux mesures prises par le président seront elles suffisantes, fallait il les prendre avant?

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers