Candidature de Ségolène Royal et décalage de ses soutiens web

Segolene-Royal Ségolène Royal est candidate aux primaires socialistes. Ce n'est pas vraiment une surprise, c'était attendu par les médias, espéré par ses supporters, redouté par ses détracteurs.

Pourtant comme le rappelle Nicolas J« sur France 5, elle avait ainsi déclaré: "J'ai pris des engagements avec Martine Aubry. Je ne ferai pas d'annonce intempestive avant de lui en avoir parlé avant". Comme quoi, chez Ségolène Royal comme chez d'autres, les promesses n'engagent que ceux qui les croient. Même si elle n'exclu pas de se coordonner le moment venu avec Dominique Strauss-Kahn pour faire une candidature commune. On verra, en espérant que les promesses de collectif tiennent davantage cette fois-ci. Et nul doute qu'elle a aussi voulu peser sur le calendrier avant le 14 décembre et une discussion officielle à ce sujet qui aurait pu éventuellement permettre plus facilement à DSK d'être candidat.

Ceci dit elle a le droit, comme tout un chacun, de porter sa voix aux primaires, de défendre ses convictions, même si certains de ses soutiens, qui s'étaient pour certains d'entre eux ralliés à son panache par opportunisme en 2006, se sont évaporés. Et c'est le droit de certains de la soutenir et, contrairement à ce que j'avais pu entendre pendant les échéances internes précédente, également un droit pour d'autres comme moi de lui préférer DSK.

Toujours à propos de soutiens de Ségolène Royal, ceux qui s'expriment sur les résaux sociaux et blogs semblent en décalage avec leur responsable sur au moins deux points.

1-Alors que leur candidate elle-même réfute tout coup de théàtre. on peut lire chez des copains qui la soutiennent (Meclalex ici, Dagrouik ici, Cyril ici, Pazmany ici pour prendre des blogueurs que j'apprécie par ailleurs) que la candidature de leur championne est une surprise qui bouscule tout.

2-Et alors que la présidente de Poitoux-Charente a affirmé que DSK était certainement le meilleur chef de gouvernement possible pour la France, qu'elle n'exclu pas de se retirer en sa faveur, qu'elle a affirmé " J'ai dit, et je m'en tiens à cela, que le moment venu je verrai avec Dominique quel est le meilleur dispositif gagnant" et au contraire de la très strauss-kahno compatible porte-parole de Ségolène, Najat Vallaud-Belkacem la blogosphére ségoliste tombe à bras-raccourcis sur l'ancien Maire de Sarcelles… Espérons que la célébre machine à perdre socialiste n'aie été enclenchée hier soir.

9 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Sans compter qu’elle a déclaré ce matin qu’elle présidente, DSK serait le meilleur premier ministre possible (celui qui, à la tête du gouvernement, détermine et conduit la politique de la nation…).
    Oui, c’est pas la moindre des incohérences dans le clan Ségolène.

  2. La récente déclaration de Martine Aubry sur un « pacte Aubry-DSK-Royal » m’avait vraiment supris et je n’y croyais guère. En tout cas je ne pensais pas que Ségolène Royal se déclarerait aussi tôt, la déclaration de la Maire de Lille à dû jouer.
    Par contre j’imagine beaucoup plus la première secrétaire du PS et Laurent Fabius (qui au passage à disparu du « pacte ») apporter leurs soutien à DSK, où le patron du FMI et le député de seine-maritime soutenir Martine Aubry.
    De mon côté, Ségolène Royal n’aura pas ma voix lors de la primaire socialiste à venir car je ne me retrouve pas dans cette candidate.
    J’ai vraiment beaucoup de mal avec l’image donnée par la Présidente de la région Poitou-Charentes que je trouve vraiment trop lise et de plus je trouve que c’est une mauvaise oratrice. Sans oublier les alliances qu’elle souhaitait (et qu’elle a passé) avec le MoDem ce qui de fait exclu le Front de gauche.

  3. Romain,
    Permets-tu qu’un homme extérieur de votre parti puisse dire comment il ressent cette affaire.
    D’abord, j’apprends tous les jours, en sociologie politique que ce sont les hommes et les femmes qui, par leur comportement de citoyens déterminent et fixent une politique.
    Ce qui veut dire pour moi, que cette affaire DSK, que ton poulain, d’un certain âge déjà, ne soit purement et simplement qu’une bulle médiatique montée de toute pièce par les divers bobos de droite comme de gauche, n’ayant aucune idée, ne voyant la pratique politique qu’à travers des artifices.
    C’est de ces comportements que les Français se détachent de la chose politique.
    Ma deuxième remarque concerne le PS en tant que tel. Vu de l’extérieur, il parait être un parti politique qui n’aime pas les femmes de caractère. Mais pire, le PS n’a toujours pas fait sa révolution culturelle institutionnelle.En effet, si on compare ces deux femmes Martine Aubry et Ségolène Royal, on peut remarquer que ta copine Martine que tu aimes bien est la représentante d’un système politique de philosophie IVème république tandis que du coté de Ségolène Royal, elle quoique vous en disiez tous a compris la pratique de la Vème République.
    Sincèrement, je la trouve, contrairement à vous tous, être une femme intelligente et surtout intuitive, ce qui manque beaucoup à la classe politique aujourd’hui.
    Le probléme qu’a le PS, selon moi, c’est qu’il n’a plus prise avec la réalité sociale car trop d’apparatchicks formés dans un moule euro béat et mondialiste, issus de familles aisées, parfois même très aisées, s’accaparent les mandats et fonctions importantes de ce pays.
    C’est vrai, si j’étais membre du PS ou sympathisant de gauche, j’aurai une sympathie plus grande envers Ségolène Royal que de DSK. En plus, cerise sur le gâteau, elle est lorraine, alors…
    De toute façon, en conclusion, je confirme ce que je dis depuis quelque temps, je ne sais pour qui je voterai mais je sais surtout pour qui je ne voterai pas car ce pays a besoin dans ses profondeurs, dans son âme, dans sa façon d’être gouverné d’une véritable alternance.
    Il est urgent qu’en 2012, un véritable coup de balai soit fait. Il y va de l’avenir de la France.
    Gaullistement
    Claude JEANDEL

  4. Romain,
    Eh, bien je vois qu’au PS rien n’a vraiment changé depuis l’hiver 2006-2007, il y a toujours autant de machistes chez vous.
    Quant à la problématique DSK, n’oubliez pas que c’est le diabolique NS qui l’a bien aidé à s’installer à Washington.
    Par ailleurs, il y en a assez de tous ces journalistes, commentateurs et autres sondeurs parfais courtisans chers à Dominique de Villepin, qui veulent décider de 2012 à la place des Français . Ils devraient pourtant faire attention, car une surprise d’ici à deux ans n’est pas à exclure, laquelle serait dramatique tant pour la gauche que pour la droite.
    Aussi, puisque votre parti a décidé d’organiser des primaires, laissons les candidats et candidates à la candidature s’expimer et décider de leur façon d’organiser leur campagne.
    Cordialement
    ChristineH

  5. romain blachier

    Le machisme c’est ce que tu pratiques Christine: réduire Ségolène à son seul sexe et le débat à une simple question de genre…si soutenir une autre personne qu’un femme c’est forcément être sexiste, alors que dire de toi qui soutiens Villepin ?

  6. olivier

    On peut aussi reprocher à Ségolène ROYAL la neige d’aujourd’hui… Et pourquoi pas le temps particulièrement éxécrable sur Lyon (certains seraient capables d’y voir une vengeance contre G. Collomb !(qui ne s’est pas privé ces derniers temps…).
    Il faut être sérieux et reconnaître que les compétences cumulées de DSK et de Ségo sont les meilleurs gages d’une alternative à Sarkozy . Quant à lancer la question des alliances dès maintenant, c’est une tactique grossière déjà utilisée au congrès de REIMS…
    je soutiens Ségolène ROYAL et reste très tolérant ce qui m’a permis d’apprécier le discours de JL MELENCHON invité à la rentrée de septembre lors de la fête de la fraternité organisée par DESIR D AVENIR …
    Et oui !…
    La vrai question est de savoir quelles propositions sauront être mises en avant pour concilier l’éfficacité économique(dont il semblerait que l’on fasse de DSK le «  »spécialise ») et les réponses aux problèmes de société sur lesquels ségolène ROYAL est souvent en pointe.
    Je nai jamais cru au vote révolutionnaire qui consiste à faire gagner la droite pour mieux faire la révolution demain…pendant ce temps là, on meurt de froid dans la rue …

  7. Elle a raison, elle ne pouvait s’enfermer dans un pacte ficelé par d’autres, pour que rien ne change. Si DSK devient premier ministre, il s’usera ainsi en deux ans….

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers