entre la technologie acheter cialis moderne et une viagra france richesse de priligy connaissances, levitra generique il existe de cialis france nombreuses solutions

Caniveau

Caniveau Bayrou n’est pas toujours fin en crépuscule de campagne. A Pau déjà, celui qui surfe sur l’antisarkozysme et essaie de gratter des voix à gauche, avait appellé au deuxiéme tour à faire barrage au danger socialo-communiste et fait une campagne trés agressive contre la liste socialiste qui l’avait finalement emporté.


Là c’est contre Cohn-Bendit qu’il s’en prend multipliant les attaques de bas niveau à l’encontre du leader de mai 68, hérault d’une gauche européenne, écologiste et libertaire qui a le tort d’être pour la premiére fois devant lui dans les sondages. On observera d’ailleurs avec curiosité que celui qui est porté par les médias et bénéficie de souvent flatteux résultats d’enquête des instituts parle de manipulation dés que le vent fraichit un peu…il n’est pas le seul à le faire certes mais c’est pour le moins assez paradoxal comme comportement!


Il est toutefois possible et même certain que ces propos virulents ne procédent pas de la simple erreur mais davantage du calcul politicien: en attaquant Cohn-Bendit sur la questions des moeurs, sur de vieux écrits, sur des déclarations dépassées et portant sur 68, l’ancien ministre de Juppé et de Balladur veut sans doute récupérer une portion de l’électorat conservateur. La manoeuvre est grossiére, basse mais peut marcher et permettrait, aprés avoir fait une campagne à gauche, de récupérer les électeurs traditionnels de la droite. Toutefois, en faisant une campagne de caniveau, le leader du MODEM montre un visage bien loin de l’éthique qu’il affirme…il y a loin du discours aux actes.

21 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.


  1. Bathilde

    Romain, je suis pas certaine que les écrits de dany ne portent que sur 68.
    Bayrou a juste titre rappel les positions que dany a écrit et n’a pas démenti a l’heure actuelle sur les rapports douteux adultes enfants.
    Le thème des europennes n’est pas le lieu ou l’on devrait parler de cela, c ‘est vrai! Reste que ces écrits sont vieux mais existent !!!
    Et entre nous ils me posent problème!! Voilà pourquoi je trouve que la sortie contre Bayrou est injustifiée

  2. Yann

    Salut Romain,
    j’ai rencontré des militants MODEM ce matin qui étaient extrêmement déçus par les propos de leur leader. Eux qui se mobilisent sur le terrain depuis plusieurs semaines voient leurs efforts anéantis par des déclarations extrêmes et déplacées uniquement destinées à jouer des coudes et ne servant qu’une image personnelle… Ce n’est pas comme ça que certains responsables politiques donneront envie aux Français de s’intéresser au débat européen et de se déplacer pour voter dimanche !

  3. romain blachier

    @bathilde: le propos était uniquement provocateur chez Bayrou et sont à mon sens à la fois porté par le fait de voir qu’Europe Ecologie fait une bonne campagne alors qu’il s’est enfermé dans le franco-français, d’autre part à récupérer des voix de droite aprés avoir fait une campagne presqu’uniquement destinée à attirer un peu plus à droite l’électorat ps.
    @yann: Il y a des gens bien au MODEM.Mais leur leader est étrange.

  4. erwan

    Ah ! enfin ! enfin Bayrou entre dans la cour des grands hommes politiques qui savent s’énerver !
    Après l’UMP et son « cass toi pov con »
    Après le PS et ses « saines colères »
    ENFIN Bayrou rentre dans la cour des grands de ce monde. 😉
    (je ne parlais pas de la taille, hein.)

  5. Fred

    Le problême, c’est que tout le monde se contrefout des élections européennes… qui a vu un vrai sondage ? Je veux dire, un sondage qui donne le rapport de force des intentions de vote au niveau européen ? avec une projection en sièges pour les groupes ? Quelle sera dimanche la majorité au PE et quelle politique conduira-t-elle ? Nul ne peut le prévoir (trop d’intérets étatiques qui créent des divergences de fond au sein des coalition), et du coup on s’en cogne … seul compte le rapport de force franco-français, qui ne sert concretement à rien : la « victoire » du PS en 2004 ne lui a donné aucune majorité, aucun changement politique concret…
    Et à côté de cette absence d’enjeu compréhensible (à quoi sert mon vote ?), il y a à l’inverse une surévaluation des enjeux personnels… ne pas perdre pour Sarkozy, s’imposer au PS pour Aubry, Représenter une troisième voie pour Bayrou ou les écolos, prendre le leadership à gauche de la gauche ou à droite de la droite pour les autres… L’Europe n’est qu’un terrain de jeu sous forme de répétition générale pour tous qui n’y jouent en réalité, que le coup d’après. Et l’on va se plaindre de l’abstention…

  6. solko

    François Bayrou a réagi sur les moeurs après s’être fait traiter de «  »minable » par un type qui ne fut surtout, en 68, qu’un héros médiatique et un professionnel (déjà) de la récupération…
    Si j’en crois quelqu’un qui fut vraiment, à mon sens, le héraut de 68, à savoir Guy Debord. Une autre pointure que « Dany »…

  7. romain blachier

    @solko: utiliser ce genre d’argument de la part de Bayrou est pour le coup vraiment minable et politicard, de même que sa tentative de récupérer des voix réac en fin de campagne en se payant Cohn-Bendit.

  8. appoline

    Daniel Cohn-Bendit a voué depuis des années son action politique à l’Europe, lui, l’enfant de la Libération, né en France de parents juifs allemand qui répète dans ses meetings : « si, à l’âge d’un an, j’avais pu parler et dire à mes parents que 50 ans après, l’Allemagne et la France seraient amies, que la paix règnerait sur l’Europe bien au-delà de l’Oder, mes parents auraient été doublement ennuyés d’une telle précocité et d’une telle folie. »
    beau.Bayrou le minable est loin de ça.

  9. Bayrou est tombé très bas hier, mais forcé par un Cohn-Bendit en grande forme, c’est-à-dire particulièrement odieux et de mauvaise foi) !
    D’ailleurs, faudra tout de même un jour se poser la question sur ce traitement de faveur qu’on fait à Cohn-Bendit concernant ce texte, qui reste vraiment très limite.
    J’ai bien aimé le texte de Libé, qui met ça dans les errances des l’idéologie libérale-libertaire.

  10. romain blachier

    @etienneb:forcé par quoi?Dire que cohn-bendit est sarkozyste devait-il rester sans réponse?Oui c’était un premier argument minable, le second était de ressortir cette affaire, déjà commentée abondamment il y a 8 ans.Le leader du MODEM s’est fait hyéne en l’espéce.Et puis quel rapport aavec les européennes?
    Aucun silence donc.Je ne sais pas ou tu voix un traitement de faveur des médias ni a quoi tu l’attribue?
    Quand au texte de libé, il n’accuse pas les libéraux libertaires mais resitue les choses et surtout dit ce que Cohn-Bendit a réellement dit ce qui est trés différent des propos de Bayrou.Rien de condamnable dans le fait d’être libéral-libertaire en soit.

  11. Je pense pour ma part que les écrits de Cohn-Bendit sont hors limite, et que ce sont ses textes et les idées et pratiques dont il faisait l’apologie qui sont à mettre au caniveau. Je ne comprends pas du tout pourquoi tous les médias et tous les concurrents de Bayrou veulent nous faire croire que c’est celui qui dénonce de tels écrits qui devrait s’excuser. Se vantant d’être sages ils sont devenus fous. La connivence dénoncée par Bayrou est confirmée. Ce n’était pas une insulte que de parler de connivence.
    Cohn-Bendit a été le seul à proférer des insultes. En réponse à cette provocation Bayrou a laissé entendre que Cohn-Bendit n’était pas le mieux placé pour l’accuser en ces termes et a dénoncé ce qui doit l’être, mais son intention initiale n’était manifestement pas d’évoquer ces choses, il a fallut que Cohn-Bendit insiste lourdement pour que Bayrou précise ce à quoi il faisait allusion, sinon tout aurait pu en rester là. D’ailleurs Cohn-Bendit n’a pas caché sa satisfaction quand Bayrou est arrivé là où il voulait l’amener.
    Cet épisode est regrettable car il occulte l’excellent travail des troupes du Modem pour l’élaboration de leur programme européen, car les médias ne retiennent que cette altercation. C’est sur cette bêtise des médias que Cohn-Bendit misait en se déplaçant sur le terrain de l’insulte. Il est le plus fin stratège, c’est clair, mais sur le fond, c’est Bayrou qui est dans l’honnêteté intellectuelle.

  12. laurent purion

    @nicolas: vous délirez?Bayrou a commencé en traitant Cohn-Bendit de sarkozyste, l’autre a répondu que c’était minable, Bayrou a surenchéri en parlant de pédophilie!Vachement à voir avec les européennes!D’ailleurs dans les jours précédents, il a été distribué des extraits du livre à des militants pour démonter les verts!Vous avez des pratiques vachement saines au MODEM !

  13. clamarion

    Bayrou veut gratter un peu d’électorat à la de villiers aprés avoir tenté de se faire passer un mec de gauche.D’accord avec ton analyse Romain.

  14. Battling

    Entre les discours et les actes, il y aurait matière à dire en ce moment Romain sur Lyon. La liste est trés longue, cela commence à ce voir, et il y aura de nombreuses suites.
    Prudence dans la défense de la vertu Romain.
    Effectivement, comme militant MoDem j’ai trouvé ces propos malvenus et peu heureux mais qui traduisent aussi et surtout l’exaspération d’avoir été la cible unique de presque toutes les critiques de la campagne. Et qui de fait ont épargné Sarkozy, c’est un fait.
    Et Daniel Cohn Bendit en éternel revenant politique à qui l’on doit l’absolution de 68 sans même se poser une question cela ne passe pas, et encore moins quand il se permet de faire la morale.
    Enfin je trouve que la « gauche bête » s’en donne à coeur joie. Profitez bien de ce moment, tout laisse des traces. Vous serez heureux avec Sarkozy une nouvelle fois président en 2012, parce que moi il n’y a aucune chance que je revote à gauche quand j’entends ces propos navrant issus des rangs socialistes.

  15. @ Laurent: Je ne pensais pas que qualifier quelqu’un de sarkozyste pouvait constituer une insulte. Gaulliste, Giscardien, Mitterandiste, Chiraquien… seraient donc aussi des insultes? Je ne le pense pas non plus.

  16. romain blachier

    @battling:je trouve ces derniers temps que tu vires un peu vite à l’agressivité dés qu’on parle de façon critique du modem ton parti.Je ne vois pas non plus en quoi il faudrait que je sois prudent dans mon avis sur le comportement fort peu vertueux en l’espèce de Bayrou.
    A demain à la pref, j’imagine qu’on s’appellera en plus dans la journée!
    ps: et il va voter quoi Mercier d’ailleurs? (-;

  17. romain blachier

    @nicolas: non ce n’est pas une insulte en soit mais c’était pas terrible non plus cette autre attaque de Bayrou.

  18. Battling

    Je ne sais pas ce que votera Michel… s’il était en IDF on serait sur que cela ne serait pas pour Barnier. Ah Ah.
    Et puis Romain, ne me reproche pas de défendre mon camp, c’est ce que tu fais à longueur de temps. Souvent bien, et avec pas mal de mauvaise foi souvent. But it is also the game.
    Par ailleurs, mon post disait ceci : « Entre les discours et les actes, il y aurait matière à dire en ce moment Romain sur Lyon. Prudence dans la défense de la vertu Romain. » Pas de fouetter un canard même avec une écharpe fushia. Allé Amigo je te câble in the day et on se verra à la pref tonight.

  19. jbdivry

    Leçon du clash de Bayrou : la présidentielle rend définitivement fou ! NS, Ségolène et maintenant Bayrou … il faudra un jour que les vrais démocrates s’attaquent à ce régime délirant qui produit plus de dégats que de progrès politiques.
    Je croyais que mon parti était parlementariste mais le congrès de Reims m’avait déjà prouvé que non !
    ite missa est

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers