Résultat des cantonales dans le Rhône: 10 points en vrac

-Une droite à 28 siéges, une gauche à 26. Comme avant. Avec plus de lyonnais, plus de verts côté babord, un peu moins d'estampillés UMP côté tribord.

Bataille-munda-cantonales-69 -Les amis politiques sont parfois les plus cruels. Si en général la défaite d'un membre de son parti chagrine, certains n'ont pas forcément droit à l'indulgence des autres. Sans faire référence à un conseiller municipal de gauche qui sortait une horreur sur ses camarades à la seconde hier soir, la défaite de Richard Llung n'a visiblement pas fait que des malheureux à Villeurbanne. Un certain nombre de socialistes villeurbannais, si ils regrettaient la victoire de Vessilier, ne pleuraient pas la défaite du conseiller général sortant, l'attribuant à un probléme de comportement. Ambiance… Autre défaite qui ne faisait pas que des malheureux, celle de Dominique Perben. Nora Berra, ministre UMP et élue de Lyon, derrière les déclarations officielles de circonstances, était loin de faire la tête. Ce nouvel échec de l'ancien ministre, combiné à celui de Lionel Lassagne, autre vice-président UMP du conseil général (et dont le défaite n'a pas non plus chagriné une certaine conseillère d'arrondissement ump du 7e), battu par le socialiste Thierry Philip, laisse en effet l'UMP de Lyon dans un état encore plus déplorable qu'avant (eh oui c'était possible !!) et favorise bien évidemment les ambitions de la dame.Ambiance.

-Un long chemin à son apogée dans la 3e circonscription du Rhône, celle où je vis. Lorsque j'ai adhéré au PS, tout y était à droite: Mairies d'Arrondissement, député, conseillers généraux, Mairie Centrale, Grand Lyon…Depuis hier le dernier bout de droite est tombé avec la chute de Lassagne, qui était également le dernier conseiller général de droite de Lyon élu en dehors du 6e et du 2e, ghettos des conservateurs lyonnais.

– Gérard Collomb à la barre sur le 3e tour. Il a surpris certains de ses conseillers hier en annoncant qu'il allait chercher à contribuer à faire une majorité large basée sur un autre projet pour le département face à Michel Mercier. Le challenge est difficile, le Maire des lyonnais n'a pas dit qu'il allait y parvenir mais on sentait chez lui une forte energie de tenter, une envie de politique. Piliers de cette discussion: des centristes comme Da Passano, des radicaux, des divers.

Une majorité municipale qui progresse à Lyon avec la prise du siége de Lionel Lassagne (UMP) par Thierry Philip (ps)et qui se diversifie avec la victoire de l'écologiste Raymonde Poncet à la Croix-Rousse.

-Un FN qui n'a aucun conseiller mais s'implante en lieu et place de la droite dans l'est lyonnais.

-Une UMP qui sort affaiblie des cantonales. Philippe Cochet, son président départemental, a poussé une gueulante hier.

-Un PS qui aurait sans doute gagné à se trouver une tête de liste. A ne pas vouloir trancher, on a sans doute perdu en clarté. Nous étions plusieurs responsables de la fédération du Rhône à plaider pour un chef de campagne, sachant que, pour ne pas avoir à se prononcer, nombreux sont les notables à ne pas vouloir trancher. Sans compter que les conseillers généraux sortants, espérant pour un grand nombre d'entre eux tirer leur épingle du jeu en cas de victoire, se sont également empressés de ne pas contribuer au choix. Hasard ? Là où, comme à Lyon avec Collomb, les candidats étaient portés par une personnalité forte, les résultats ont été bons.

-Une opposition municipale lyonnaise divisée avec la victoire du Lyon Divers-droite Jean-Jacques David face à l'UMP. Il faudra compter avec cette composante de l'opposition. Mauvaise nouvelle pour le parti de Sarkozy et ses représentants locaux.

Une majorité départementale actuelle de droite représentant bien moins de population que la minorité, élue sur des cantons bien plus peuplée. La fracture ruralité/urbanisme s'implante, même si la victoire du socialiste Chaverot hier à Saint-Laurent de Chamousset ou le score de l'Europe Ecologie Kohlhaas a Vaugneray montre que la diversité d'opinion peut aussi exister partout. De même la gauche a eu plus de voix au total dans le département que la droite.

14 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. D’où tu sors que certains socialistes villeurbannais se réjouissent de la défaite de R. Llung ? Est encore une de tes analyses du style « je sais rien mais je dirai tout ! » ?

  2. Olvier Houla ! Désolé que cela te rende si agressif mais je ne suis pas responsable des propos tenus par certains socialistes de Villeurbanne hier à ce sujet. Je te suggère, au lieu de t’énerver derrière ton clavier, de sortir de chez toi et de voir cela avec un certain nombre de camarades de ta section après une petite tisane et un peu d’exercices de zen. Bien à toi.

  3. Rifoinfoin

    Je ne lis rien sur le bilan de l’accord PS / EELV de lundi dernier… est-ce normal ? ;))
    Désormais reste à savoir comment se comporteront les élus de la majorité et de l’opposition fâce à ce mandat court qui se finira en 2014 avec la mise en oeuvre de la réforme des collectivités, à moins que cette loi ne soit remise en cause en 2012/13 par DSK ou un(e) autre…
    3 possibilités à mon sens :
    – « mandat-turbo » où il s’agira de réaliser ou de finir un maximum de projet afin de donner de la lisibilité à l’action du Département ;
    – « mandat solde de tout compte » où rien de nouveau n’émergera dans l’attente du futur deal des compétences entre le Département et la Région ;
    – « mandat de campagne » où l’attention des élus sera toute entière tournée vers l’obtention d’un mandat de conseiller territorial car les places seront réduites donc chères… Le top départ de ce mandat de campagne sera sans doute la publication des futurs cantons. Ce mandat se déroulera plus au sein des instances des partis que dans les hémicycles.
    Bref on va se marrer…

  4. Je ne suis nullement agressif mais je trouve dommage que tu aies des propos extrêmement flous que tu ne développe pas. Sauf erreur, tu n’as pas du mettre les pieds à Villeurbanne hier soir. Il t’arrive de tomber dans le travers de tenir des propos définitifs dont la source et le contenu sont particulièrement opaques.
    Avec toute mon amitié.

  5. Olivier, relis toi, il me semble dans ton intervention précédente que tes nerfs t’ont lâché, ce qui est dommage même si cela est normal après des cantonales éprouvantes.
    Que tu t’en agace ne changera pas les propos d’un certain nombre camarades villeurbannais, qu’ils soient tenus à Villeurbanne ou l’extérieur de la ville, hier ou un autre jour Je ne suis nullement responsable des propos de certains de tes collègues de section. En tant que militant villeurbannais, à toi aussi de contribuer à l’harmonie des socialistes dans ta ville. a bientôt

  6. Le bilan de l’accord? Ben très bien passé. Les bons reports lorsque il n’y avait pas de duels EE/PS ont permis l’élection de Thierry Philip, le bon score de Kohlhaas, l’élection de nombreux socialistes etc…donc satisfait.

  7. romain blachier

    Je ne vois pas quoi dire de plus mon cher Olivier. Si c’est des noms que tu veux débrouille-toi, après tout tu connais suffisamment non ? 🙂

  8. Simon

    Salut
    Alors comme je ne suis plus dans la fédération (et qu’il m’étonnerait beaucoup qu’on essaie de m’exclure pour ces propos, si tant est que la fédération de l’Yonne en ait quoi que ce soit à foutre du canton de Villeurbanne centre), voici à mon avis ce qu’on peut lire entre les lignes (ce qui demande actualisation j’ai plus mis les pieds à Villeurbanne depuis 3 ans).
    Je suis déçu, non de la défaite à Villeurbanne centre, mais de la victoire de la candidate Verte qui est selon moi incompétente. Mais au dela, c’est la défaite d’un homme trop pressé qui, de par les écho que j’ai eu, se voyait déjà député en 2012. C’est la défaite d’un homme d’appareil souvent arrogant, peu sympathique avec les militants.
    JPB est un habitué du genre : il élimine ses potentiels successeurs trop pressés. Zanchi hier, Llung aujourd’hui, lequel battu aujourd’hui ne pourra viser 2012. Ne pas oublier que l’actuel secrétaire de section de Villeurbanne aurait été plus que légitime pour être au minimum élu municipal …
    Malheureusement, nous sommes habitués au calculs à 12 bandes au PS Villeurbannais, JPB n’avait-il pas déclaré en 2007 qu’il pourrait très bien vivre avec un député UMP à Villeurbanne ?
    PS : si vous avez des vidéo des couloirs de la prochaines réunion de section, je suis preneur.

  9. flachet

    olivier ne soit pas hypocrite. Richard a un comportement humain pas des plus appréciés.

  10. Pour ma part je me réjouis de l’élection des Verts car le PS est vraiment trop mou sur ces problèmes…
    et comme le PC il est pro-nucléaire…
    donc heureusement les Verts arrivent !

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers