Célébrations de la première guerre mondiale: et si on arrêtait ?

11-novembre
Le 11 novembre de chaque année, c'est un peu l'un des maronniers de ce blog.
Aujourd'hui, comme chaque année, je n'irais pas aux célébrations du
11 novembre commémorant la guerre de 14-18.

Et ceci pour les mêmes
raisons que j'exposai sur ce blog il y  a un an,  deux ans,  il y a trois ans comme il y a quatre ans.

 

Bien sûr je vais aux célébrations du 8 Mai, pour célébrer celle qui fut réellement la der des der et la victoire contre le nazisme, bien évidemment je pense aussi à nos soldats engagés actuellement dans des conflits, à leurs famille...

Mais je suis partisan de supprimer le 11 novembre comme jour de
commémoration de la victoire de 14-18, parce que c'est une guerre civile
entre Européens, parce qu'elle n'a plus aujourd'hui de sens. Il ne s'agit nullement, contrairement à ce que je lis chaque année de supprimer un jour férié d'ailleurs pourquoi ne pas rendre à la place chômé le jour de la fête de l'Europe.

Bien sûr j'ai du respect pour les soldats tombés, bien sur je suis partisan de maintenir le souvenir, la mémoire. Et je pleure en lisant les lettres des poilus. Et évidemment que je suis pour qu'on aprenne la dureté de ce conflit, ses raison, son déroulement dans les écoles de notre République. Ni il ne faut oublier les blessés, les orphelins, les brisures.

Mais je trouve aujourd'hui que la chose est obsolète. Déjà
parce que plus un poilu n'est encore vivant.

Mais pas seulement. je le répète encore, il ne s'agit pas
d'oublier les pauvres gars envoyés se faire tuer par des officiers ,
le plus souvent respectables mais parfois peu inspirés du respect de
la vie de leurs hommes comme ce fut le cas au Chemin-des-Dames.

Peut-être conviendrait-il d'instaurer un jour de la mémoire  , en souvenir de tous les combats dans lesquels nos
soldats sont tombés. Nicolas
Sarkozy semblait d'ailleurs enfin s'être rallié à cette juste
proposition mais avait fait un truc un peu illisible, mettant deux journées de souvenirs en une. Hollande, à l'époque dans
l'opposition avait lui, hélas déclaré qu'il n'y était pas favorable. Mais dont le discours ce matin évoquait largement l'ensemble des morts pour la France. On notera que dans ce moment solennel, la voix de l'opposition fut Nadine Morano, qui ne trouva rien d'autre à dire que de se moquer de la cravate du Président. Après avoir ergoté il y a quelques mois sur le jean de Duflot..La classe Morano…

Autre possibilité, celle de retrouver les racines de 1922, année où la fête fut instaurée en célébration de la paix retrouvée.

Mais si la seconde guerre mondiale fut une victoire contre le
nazisme,
14-18 fut un conflit entre nations européennes, une guerre
civile entre européens (même si les USA ou la Nouvelle-Zélande ou les
colonies françaises y engagèrent des troupes considérables) entre des
pays qui construisent aujourd"hui leur avenir politique ensemble vers
une unité politique plus grande. Et c'est aussi et surtout un conflit
qui n'a rien réglé, débouchant sur la crise, le nazisme, une nouvelle
horreur.

Moi qui suit partisan de l'existence à long terme, d'une nation européenne au sein d'une Europe fédérale et sociale,
je trouve ces cérémonies au sujet d'une guerre entre
allemands,britanniques,autrichiens, français, italiens etc…
anachroniques.

Que ces pays se battent aujourd'hui devient dans mon esprit presque
aussi impensable que les conflits qui opposèrent le Duché de Bourgogne à
la confédération Helvétique.
Une guerre
Le_Plus_Nouvel_Obsentre français et allemands
est aussi absurde disons que l'invasion de Lyon par les troupes
parisiennes sous la Révolution Française aujourd'hui.

 Merci à Le Plus de l'hebdomadaire Le Nouvel Obs d'avoir repris ce présent billet "Commémoration du 11-Novembre : et si on célébrait plutôt la fête de l'Europe ?"

14 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Chantal Royer

    On ne doit rien supprimer du tout !!! On arrête de tout intellectualiser … On sait d’où l’on vient, et grâce ou à cause de cela on essaie de savoir où l’on va …Cette guerre a bel et bien existé, elle a détruit des vies, des familles, des rêves, des projets … ce fut la guerre la plus meurtrière … on ne réécrit pas l’histoire, on essaie de la comprendre, à défaut de la connaître … Quant à la fête de l’Europe … des décennies s’écouleront avant que chaque citoyen européen accepte de faire table rase du passé !

  2. romain blachier

    Chantal: la guerre la plus meurtrière? Il y a eu aussi un certain conflit entre 1939 et 1945 qui fut singuliérement plus déstructeur. Si on veut se souvenir, comme c’est mon cas mais d’une façon différente, si il faut se souvenir donc, il ne faut pas travertir.
    Par ailleurs attention, si on suis cette logique, à quand un jour chômé et une célébration nationale pour la révocation de l’Edit de Nantes et ses massaces barbares? Ou pour Waterloo? Ou pour Austerlitz? Ou pour la guerre de cent ans (plus longue et proportionellement assez meurtrière)? Pour les conflits entre les Redones, les Namnètes et Vénètes, gaulois armoricains qui se sont battus férocément?

  3. GRIMONPREZ

    J’entends vos arguments et les trouve intéressants, intelligents, mais…
    S’il n’y a plus de poilus, il reste encore des enfants de poilus. Mon père était au chemin des dames et le 11 novembre reste pour ma famille la fin d’un cauchemar. A midi encore nous avons arrosé au champagne (ce qui est une exception dans l’année)…
    C’était une guerre idiote j’en conviens et mon père le pensait sans doute aussi. Il n’avait pas envie de tuer quiconque (d’ailleurs il était dans le service de santé).
    Il faut être de votre génération pour dire que c’était une « guerre entre européens » et tant mieux que cela puisse se dire aujourd’hui mais je ne suis pas tout à fait sûre de partager votre optimisme sur l’impossibilité que cela se reproduise. Si cela ne se reproduit pas, ce sera pour des raisons économiques (on dépend trop les uns des autres aujourd’hui) mais il peut toujours se trouver quelques fous… ravivant le nationalisme, non ?

  4. romain blachier

    Merci pour votre commentaire. Encore une fois il ne s’agit pas de supprimer le souvenir de la 1ere guerre (on ne commémore pas les guerres napoléoniennes mais on les apprend et on les connait par exemple). Mais sur ce qui pourriat se repasser c’est possible. C’est pourquoi les commémorations de la seconde guerre mondiale sont la. C’est celle-la pour l’instant et pour toujours esperons le, la der des der, la vraie.

  5. Reflexion tres interessante !
    Mais, dans ce cas, quid de la WW2 ? Ne fut-elle pas, elle aussi, une guerre civile Européenne ?

  6. Je partage entièrement cette réflexion toutefois pourquoi cette journée du souvenir ne serait-elle pas précisément ce 11 novembre ? Cette formule permettrait notamment de rendre férié le 9 mai, journée de l’Europe et donc de la réconciliation, à la place du 8 mai.

  7. estelle92

    Romain, la guerre de 14-18 a quand même été beaucoup plus meurtrière que celle de 39-45 pour les Français…

  8. Certes mais à ce moment, sans vouloir faire d’ironie, il faudrait commémorer aussi la peste noire, qui tua proportionnellement plus de français. Oui elle fut meurtriére et oui il faut s’en souvenir mais elle ne fut pas que française. Ses raisons sont datées, ne faut-il à ce moment pas faire évoluer les choses ?

  9. Christine HOUBART

    Bonjour,
    Pourquoi faudrait-il supprimer cette commémoration du 11 novembre? Pratiquement chaque famille française a un aeuil qui a perdu la vie lors de ce premier conflit du XXème siècle.
    Même si cette guerre peut nous paraitre dorénavant relativement lointaine, il ne faut pas, à mon avis, heuter les consciences et les valeurs qui les soutendent.
    Un pays qui n’a plus de mémoire de son Histoire est condamné à les revivre.
    Cordialement
    Christine HOUBART

  10. Qu’on se souvienne, comme je viens de le dire et le redire dans ce billet et les commentaires, ok, qu’on le célébre sous cette forme non. Ou alors, si la forme est celle que tu dis, autant commémorer la peste noire de 1352 et qui fut l’événement le plus proportionellement meurtrier ? 30 et 50 % de la population européenne en cinq ans…

  11. Bonjour,
    Décidément, tu restes incorrigible. Chaque année, tu nous ressorts la même rengaine dans la distinction des deux guerres mondiales.
    J’approuve totalement les propos de Chantal car c’est elle qui a raison.
    Gaullistement
    Claude JEANDEL

  12. approuver que la seconde guerre mondiale fit moins de morts que la première?
    On est dans la spirale de l’absurde mais bon…

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers