C’est des roms

Roms2 Pardon pour le jeu de mots foireux avant de me mettre en jambes sur un sujet grave. Le monde politique et médiatique s'emballe autour de la question rom. Hortefeux vient de donner des chiffres de la délinquance "des personnes d'origine roumaine" ce qui parait curieux, les statistiques ethniques étant théoriquement interdites.

Même la fille adoptive de Chirac vient de ressortir et donner son avis ! : "Ils ne parlent pas notre langue, ils n'ont pas de quoi vivre et ils n'éduquent pas leurs enfants qui sont peu scolarisés […] Ils vivent comme des rats et c'est intolérable de fermer les yeux la dessus." Une réaction équilibrée et nuancée comme on peut le voir. Ouverte aussi. Et qui montre que malgré les illusions de certains, les clans du chiraquisme ne valent pas forcément mieux que ceux du sarkozysme. La généralisation complétement débile, on la connait, on a déjà vu et une exposition dans le 7e actuellement présentée au musée de la résistance permet justement de mieux connaitre cette population.

Il faut bien sûr à l'inverse éviter l'angélisme: Il suffit d'aller dans le métro, à Bellecour, place du Pont et vers La Part-Dieu pour voir qu'il y a des problèmes:

Oui il y a des roms qui ne scolarisent pas leurs gosses et les envoient mendier. Tout lyonnais ou presque s'est fait un jour interpeller par un petit enfant rom aux heures de l'école

Oui il y a des roms qui ne veulent pas travailler, certains, lors de visites et d'intervention d'élus de l'arrondissement où je siège nous l'ont clairement dit.

Mais contrairement à ce que voudrait faire croire la fille adoptive de Jacques Chirac et le gouvernement non et non TOUS les Roms ne sont pas ainsi, TOUS les Roms n'ont pas vocation à être sanctionnés, est-ton pour la punition collective ? L'ethinisation des fautes ? Et puis la solution à l'absence de scolarisation d'un gosse passe-t-elle par des services sociaux efficaces ou par la matraque des CRS au petit matin ?

Pour tenir ses chiffres de reconduite, Hortefeux et Sarkozy s'attaquent aux Roms. Il savent, comme je le sais en tant qu'élu local, que c'est un moyen facile de gonfler les chiffres: j'ai par exemple eu connaissance par des associations d'aide qu'un même individu a été renvoyé 4 fois en Roumanie (Pays membre de l'Union). Il est peut-être temps d'arrêter ce mélange de ridicule et d'immonde. Sauf si à part récupérer les voix du FN, l'histoire sert à faire oublier les affaires de Woerth. Après tout on est dans un pays où l'on se permet tout et n'importe quoi, jusqu'au ridicule.

Les prêtres catholiques, dont les ouailles votent massivement pourtant pour la droite, ont eu la dignité de le rappeler.

A droite quelques-uns sont mal à l'aise. Quand aux ministres d'ouverture il se taisent, espérant, à défaut d'honneur, garder leur maroquin.

3 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Va quand même falloir que Sarko nous explique comment ce sujet est devenu si important. Hortefeux est bien rouge, faudra lui dire d’éviter le soleil.

  2. fromageplus

    « Pour tenir ses chiffres de reconduite, Hortefeux et Sarkozy s’attaquent aux Roms. Il savent, comme je le sais en tant qu’élu local, que c’est un moyen facile de gonfler les chiffres: j’ai par exemple eu connaissance par des associations d’aide qu’un même individu a été renvoyé 4 fois en Roumanie. »
    Renvoyé quatre fois en Roumanie ? Ça veut dire qu’il est revenu après chaque expulsion ? Oulàlà, c’est dire combien la France a dû traiter ce brave homme avec inhumanité et fascisme sécuritaire. On voit que la légendaire violence des flics a été hyper-dissuasive pour lui faire passer l’idée de revenir en France. Quatre fois.
    Enfin bon, je suis d’accord avec vous, cette histoire de Roms n’est que le signe d’une incompétence totale du gouvernement à faire respecter la même loi pour tout le monde. C’est la preuve éclatante que le titre de « membre d’une communauté » vous apporte de vifs soutiens de la part des milices antiracistes, lesquelles placent d’emblée certaines personnes au-dessus des lois à grands coups d’HLPSDNH. Tenez, si on m’accuse d’avoir volé une pomme, je suis un voleur et je reçois une sanction. Si on accuse un Rom d’avoir volé une pomme, c’est de la stigmatisation de minorité, avec point Godwin en bonus, et le brave homme ne sera jamais puni pour son vol grâce à SOS-Racisme, la LDH, les personnalités médiatiques, la LCR, la CGT, le PS,…
    L’Égalité au fronton des institutions de la république, et toutes ces sortes de choses.

  3. Qui élucidera jamais la mort d’Eric Meyer, SDF turc bien connu des croix-roussiens, victime en juillet de la dure loi de la rue et des violences qu’elle occasionne ? Sur le trottoir, les solitaires trinquent doublement devant les clans maffieux organisés. Bien sûr qu’il ne faut pas généraliser. Il ne faut pas tomber non plus dans l’angélisme qui croit qu’on peut intégrer tout le monde dans un tissu social déjà fort malmené à coup de bons sermons électoralistes (jeu dangereux).

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers