Bravo boys and girls !

Socialists-ninja C'est un de ces moments qui font les légendes parlementaires. Hier l'opposition de gauche a réussi a faire repousser la controversée loi Hadopi.

Divisant la majorité, combattue par l'opposition à l'assemblée nationale, la loi était fermement voulue par le lobby des grosses maisons de production et le gouvernement. Le projet était pourtant à l'inverse des dispositions prises par l'UE et visiblement inapplicable en pratique.

 Si au Sénat les choses furent molles et consensuelles et l'opposition pas à la hauteur, le débat fut féroce à l'assemblée où la gauche monta constamment au créneau devant un web très attentif pour finir par parvenir à rejeter la loi. En effet, ne connaissant pas bien le dossier ou étant fort divisée sur le sujet, la majorité UMP était peu nombreuse dans l'hémicycle.

La droite avait refusé, comme souvent le vote solennel sur cette loi, à savoir de décider à l'avance du jour et de l'heure du passage au suffrage, ce qui allait en l'occurrence s'avérer se tirer une balle dans le pied.

Du coup, face au faible nombre d'élus UMP présents en séance, c'est une quinzaine de députés de l'opposition qui attendirent devant l'entrée de l'hémicycle orné d'un rideau pour rentrer au moment du vote et rejeter la loi.AU moment de s'exprimer, les parlementaires de gauche étaient une petite vingtaine auxquels sont venus s'ajouter un député du Nouveau Centre  Jean Dionis du Séjour ainsi que Nicolas Dupont-Aignan, député non-inscrit (ex-UMP) face à seulement quinze UMP. Bien joué! C'est peut-être maintenant l'occasion de revoir un peu une copie qui est loin de faire l'unanimité sur le net.

Les déclarations de Copé, président du groupe UMP à l'assemblée, étaient surprenantes ce matin: Tout en déclarant.assumer l'échec de la droite sur ce vote (dont parait-il Nicolas Sarkozy lui en tient particulièrement rigueur), l'homme a prôné une modification des droits du parlement pour qu'il ne soit plus possible à l'opposition de faire rejeter des textes en semblables circonstances! Belle conception de la démocratie ! A quoi ça sert d'avoir un parlement si le seul droit des députés est de voter pour les propositions du gouvernement ?

11 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Battling

    Ce qui me fait quand même plaisir c’est qu’il existe ‘autres lignes de fractures que notre belle ump / PS. Voir Dyonis du Sejour et Dupont Aignan voté contre c’est aussi cela la bonne nouvelle. En plus cette loi en plus d’être inapplicable était à contre courant de toutes les évolutions. On avait rarement vu lobby plus sur de ses droits et avantages….

  2. Romain, bonjour
    A l’heure où tu rédigais cette note, j’écoutais Francis Lalanne, invité de l’émission politique d’Hervé Bazin sur I-télé, en tant que tête de liste pour la circonscription Sud-Est de la liste écologie indépendante d’Antoine Waetcher.
    Je reprendrais une partie de ses propos, frappés de bon sens et très républicains.
    Frappés de bons sens, car l’artiste a bien situé le débat en disant que l’on ne peut aller contre le progrès d’une part et qu’Internet est un formidable vecteur de la démocratie et du développement individuel de la culture.Selon lui, il y aura toujours des chanteurs, des artistes dès lors qu’ils garderont leur ndépendance d’esprit et que restera la qualité de leur art.En conséquence je suis d’accord avec lui, on ne résoud pas un problème de société par des lois liberticides et réactionnaires qui ont deux buts :
    -favoriser les multinationales du show-biz
    -étouffer les libertés d’expression et de création.
    Ma deuxième remarque m’appelle à réflèchir et je pense toi aussi sur le fonctionnement de notre démocratie et surtout sur le comportement de parlementaires qui ne voient l’action politique que par « la politique de l’autruche ».
    Cela est qaund même fort de café de la part de M. Coppé de reprocher à l’opposition d’être plus nombreuse dans l’hémicycle que ses amis UMP. Il lui suffisait simplement en tant que Président de son groupe de faire fonctionner les portables pour ramener ses ouailles au bercail.En fait, et là Francis Lalanne a raison, la République est baffouée par un Parlement « poltron », couché et il pose comme moi la question de sa réelle légitimité populaire. Dois-je rappeler, notamment que dans la 11ème circonscription du Rhône, le député actuel fut élu avec seulement 10% des inscrits.
    Comme tu peux le percevoir, il y a encore beaucoup de travail à la fois dans les esprits, dans nos institutions pour redonner un sens à l’action politique, l’existence « du politique » et surtout redonner à la République sa vertu. A savoir que c’est au peuple lui-même, par l’intermédiaire de ses élus certes, mais encore faut-il qu’il est la possibilité, lors des investitures dans les différents organes de représentation de se doner les moyens de choisir lui-même celle ou celui qui doit le représenter et non des états-majors, éloignés de plus en plus des citoyens,parce qu’issus d’une classe sociale supérieure que l’on peut appeler aujourd’hui grands bourgeois en termes républicains, équivalent de la noblesse de robe sous l’ancien régime.
    Bonnes fêtes de Pâques.
    Claude JEANDEL

  3. bon ok loi hadopi ko (pour le moment) mais moi ce qui me choque c’est qu’on élise des représentants et qu’ils ne soient pas en permanence présents à l’assemblée… ils ont des indémnités pour non? Alors voilà le cumul des mandats et des vacances…

  4. claudinienne

    @littlecelt:le seul job d’un député n’est pas d’être en assemblée: Miche Havard essaie aussi d’être maire UMP de Lyon.

  5. jbdivry

    Cette histoire de la loi HADOPI est une leçon législative et j’attends qu’un étudiant en fasse son sujet de thèse. Et à mon avis ce n’est pas fini. Quelle leçon ?
    1/ une loi inspirée par le bon sens n’est pas forcément une bonne loi.
    2/ on évite pas l’examen et le débat parlementaire même si l’on croit avoir tout débattu lors d’une loi précédente dont l’encre est encore fraîche.
    3/ le bicamérisme est une réalité vivante car les Sénateurs de gauche ont voté cette loi avec unanimité. Catherine Tasca a même « consolé » le rapporteur UMP lorsqu’un amendement d’un jeune sénateur Villiériste retarda l’adoption un vendredi soir comme le témoigne le reportage suivant :
    http://www.publicsenat.fr/vodiFrame.php?idE=60250
    Maintenant, la récré est finie et j’attends du groupe PS qu’il fasse rapidement la synthèse objective de toutes ses préconisations avant le réexamen car on ne peut pas laisser le dossier en plan et « trahir » les auteurs.
    Il faudra une loi, une bonne loi, culturelle ET économique comme la loi sur le livre comme en témoigne l’excellent rapport que vient de remettre le député Gaymard sur le bilan de la loi Lang de 1981.
    http://www.assemblee-nationale.fr/13/pdf/europe/rap-info/i0956.pdf

  6. claudinienne

    @battling: aucun député modem pour venir se prononcer, la honte!

  7. AMR

    Claudinienne tente de donner des leçons à chaque commentateur, aurai-je moi-aussi ce privilège ? Le job d’un député, chère claudinienne, est de faire son job de député (Lapalisse n’aurait pas dit mieux, j’en conviens), il a été élu pour cela, il est payé aussi en conséquence. Qu’il ait choisi, comme de nombreux députés, d’être maire d’une ville, est une chose, mais on ne peut pas lui trouver des excuses pour ses absences à l’assemblée : ses électeurs sont bien bêtes de l’avoir choisi, sachant qu’il n’assumera que partiellement ses deux fonctions. Ceci est vrai pour les députés comme pour les sénateurs, pour Michel Havard, Philippe Cochet, députés UMP, ou bien entendu Gérard Collomb, sénateur PS.
    Je trouve lamentable qu’une loi soit votée en présence d’à peine 10 % des députés. De ce fait, une loi peut effectivement être adoptée ou retoquée par un groupe du moment qu’il est plus motivé que son groupe opposé. En matière de démocratie, c’est scandaleux. Et terme d’exemplarité (autorité, aimerai-je dire) pour l’ensemble des électeurs, c’est encore plus limite.

  8. laurent purion

    AMR, le job d’un député c’est aussi d’étudier des dossiers, rencontrer des gens, siéger en commission, pas seulement lever la main dans l’hémicycle.

  9. AMR

    @laurent purion : quand on regarde le programme de l’assemblée, il y a 3 jours de travail en assemblée, cela laisse du temps pour le reste. Et la fonction de député est de voter des lois. Quelle valeur a une loi votée par 10 % des représentants du peuple ? Il ne s’agit pas seulement de lever la main dans l’hémicycle, cet argument est un peu facile, voire grotesque du rôle de député. Le problème du cumul des mandats est que la plupart des députés ne veulent pas cesser leur action municipale et de mon point de vue, les deux actions sont contradictoires : on peut difficilement concilier l’action municipale, proche du terrain et celle de député qui demande une prise de conscience plus nationale. Etrangement, il n’y a que très peu de député européen qui soit maire d’une ville : pourquoi une telle différence ?

  10. Battling

    @ Claudinienne … choupette, tu as du le remarquer, il n’y a plus vraiment légion de député MoDem à l’assemblée. Et la présence certes plus forte que celle de l’UMP ne doit pas faire oublier que si Hadopi a été renvoyé à plus tard, c’est précisément parce qu’il n’y avait quasiment personne dans l’hémicycle….

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers