entre la technologie acheter cialis moderne et une viagra france richesse de priligy connaissances, levitra generique il existe de cialis france nombreuses solutions

Le gouvernement et les députés socialistes en soutien des petits brasseurs de bière

Voie-maltéC'est un sujet porté depuis quelques temps et dont je me félicite que le groupe socialiste et le gouvernement aient pris en compte: celui du sort des petits brasseurs de bière.

Le droit d'accise, qui touche la production de bière, est particulièrement faible en France, pays où le prix du demi est particulièrement élèvé.

En Hollande, pays de la Heineken et de la Bavaria, il est presque dix fois supérieur.

L'augmentation du droit amenait à une taxe de 10 à 15 centimes par litre (un peu plus pour les bières fortes, la taxe étant en fonction du degré d'alcool) soit entre 2 à environ 5 centimes par demi. Pas de quoi faire peur à beaucoup de grosses brasseries, même si celles-ci ont tout de même réagi.

Le probléme était surtout dans les micro-brasseries, ces petites entreprises brassant moins de 10 000 hectolitres par an. Celles-ci se sont multipliées ces dernières années. Il y a en a près de 70 en région Rhône-Alpes.

Je connais un grand nombre d'entre eux et si ils font un travail de qualité, leur travail est à mille lieux des industriels de la mousse comme Kanterbrau. Les démarrages d'entreprises sont longs, très longs, plus longs que dans nombre de secteurs.

Du fait de bières artisanales non formatées, la taxe, basée sur le degré d'alcool pouvait les frapper plus durement que d'autres. Et nombre d'entre elles commencent à peine à gagner de l'argent.

Il me semblait depuis un certains temps, comme d'autres, qu'un certain seuil de production devait se trouver pour que la nouvelle taxe soit appliquée. Quand on produit 8 000 hectolitres par an, une taxe en plus c'est parfois un emploi.

Je parlais d'ailleurs hier avec les patrons de la Voie Maltée, qui souhaitaient employer une personne et hésitaient désormais.

En taxant les industriels de la bière plutôt que les artisans-brasseurs, en reportant aussi la charge sur les producteurs de boissons énergétiques comme Red Bull, le groupe socialiste par la voix de Bruno Leroux et le gouvernement ainsi que d'autres élus d'autres bords ont fait preuve de sagesse.

Pour mémoire, le projet de Nicolas Sarkozy sur la même taxe, si il prévoyait une hausse pour les industriels, la prévoyait aussi pour les petits brasseurs.

1 commentaire a été rédigé, ajoutez le vôtre.


  1. « une bonne bière bien fraîche s’il vous plait » (R1-V7)

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers