Les députés UMP du Rhône veulent faire trinquer les restaurateurs

Oeufs-neige C'était un des grands dadas de Chirac, Rocard l'avait évoquée plusieurs fois, c'était devenu une promesse de Sarkozy, celle de réduire la TVA sur la restauration.Nombre de restaurateurs étaient pour, certaines fédérations de commerçants s'y opposaient…moi j'y trouvais du pour et du contre mais en définitive aprés réflexion bien plus de pour que de contre à condition qu'un peu d'encadrement de la mesure se fasse, en faveur de l'emploi et de la baisse de prix et qu'on réfléchisse aux recettes de substitution (3 milliards d'euros en moins…), ce qu'hélas n'a pas prévu l'UMP.

Mais bon je suis donc au final plutôt favorable à la mesure.A noter d'ailleurs que le député socialiste lyonnais Jean-Louis Touraine, comme il s'y était engagé auprés de moi il y a un certain temps, ainsi qu'auprés de nombreux acteurs économiques, a voté pour la réduction de la TVA afin de soutenir les restaurateurs et cafetiers lyonnais, notamment du nord du 7e qui recoupe sa circonscription tout en émettant lui aussi des réserves sur l'encadrement de la mesure.

Les députés UMP, du Rhône comme ailleurs, ont promis et fait la promotion de la mesure de réduction de la TVA pendant la campagne des législatives.De plus, leur parti a envoyé un beau tract sur le sujet de la TVA à 5,5% aux restaurateurs de France et de Navarre en tirant la couverture à lui et suggérant aux cafétiers d'adhérer! Un copain restaurateur m'a d'ailleurs fait la blague de me servir mon cornet de frites emballé dans l'un d'entre eux.

Et pourtant, patatra, on pouvait apprendre sur le blog des Potins d'Angèle qu'aucun député UMP du Rhône n'avait voté le texte de loi réduisant la TVA sur la restauration. Ainsi Philippe Meunier, Philippe Cochet, Michel Terrot, Christophe Guilloteau, Bernard Perrut, Patrice Verchère et le Nouveau centre Raymond Durand se sont abstenus, Havard décidant fort peu courageusement de ne pas venir voter et Perben discutant à Matignon d'un éventuel ministére au même moment…bref les restaurateurs du 69 peuvent aller se rhabiller…

Mais pourquoi donc les députés conservateurs ont-ils renié leurs promesses de campagne, chose sur laquelle ils se sont tous bien garder de communiquer ? Pour ennuyer Collomb sur la question du Grand Stade,le texte préparé par le gouvernement évoquant en outre la question des équipements sportifs privés.

Visiblement pour les députés UMP, combattre le Maire de Lyon et président de la communauté urbaine vaut tous les reniements et prime sur tout le reste…

10 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Tsstsstsstsstss
    Romain tu n’es pas raisonnable !

  2. romain blachier

    ça te fera des économies quand tu me reinvitera au restau!Encore merci pour hier midi.La prochaine fois c’est moi qui invite du coup je paierais moins cher!

  3. jean-paul

    Allez, vive la démagogie!
    Ce ne sont pas les députés que vous citez, pour la plupart illustres inconnus, qui ont fait la réforme.
    C’est évidemment le lobbying de la France pour faire accepter cette baisse par nos partenaires européens.
    La loi restant à voter n’était plus qu’une formalité.
    En revanche, il ne me semble pas que cette proposition était dans le programme présidentiel de Madame Royal?
    Néanmoins, je me réjouis du vote de Monsieur Touraine : on aurait aimé qu’il signat aussi la proposition de loi Gérin concernant la création de la mission d’information sur la burka.
    Dans le Nord du 7ème, il y a des restaurateurs délicieux et aussi quelques prisons ambulantes qui n’y ont pas leur place.

  4. romain blachier

    @jean-paul:Merci de saluer le travail des restaurateurs du 7e et celui de Jean-Louis Touraine.Pour les burqas zetes un petit peu parano:si je suis pour ma part favorable à une loi à ce sujet, il n’y a quasiment pas dans le 7e fort heureusement.
    Pour Royal, je sais qu’elle s’était prononcée sur un baisse de la TVA pour les produits de premiére nécessité…ceci dit vous avez une curieuse conception de la politique si il vous faut un blanc-seing d’un leader national pour vous exprimer cher Jean-Paul!
    Pour le reste vous m’avez lu de travers: je ne dit pas que ce sont les déuptés UMP Havard, Terrot etc…qui ont fait la loi mais bien au contraire qu’ils ne l’ont pas votée, préférant laisser la TVA à 19,6% !

  5. Battling

    En matière de commerce de proximité, je ne sais pas si l’urgence était à la baisse de la TVA. Le nombre de fermeture d’établissement a littéralement explosé ces derniers mois. L’urgence ne serait elle pas d’aider les petites structures de proximité (les bars de quartiers, petites et micros structures qui participent au lien social) plutôt que de faire un (gros) cadeau fiscal aux plus rentables d’entre eux.
    Car c’est aussi de cela qu’il s’agit : 3 à 4 milliards de baisse de recette fiscal dans un contexte où l’emploi dans la filière Café/Restaurant est en baisse très sensible.
    Ou est l’intérêt public dans cette histoire ? Surtout si l’on compare les prix avant / après, nous risquons de constater que la « réforme » n’a eu aucune incidence sur notre pouvoir d’achat de consommateurs et que au final on a simplement financé par un montage un surplus de trésorerie pour ces activités.
    L’intérêt public est bien loin, le clientélisme et la démagogie sont en revanche très présents.

  6. La baisse de la tva (qui bénéficiera aussi aux petits établissements, qui ont des clientéles regardantes sur les prix) n’est pas incompatible avec un soutien au commerce de proximité bien au contraire…pour notre part dans le 7e, nous avons un FISAC qui aide les commerçants à refaire leurs vitrines det facades lorsqu’ils s’inplamtent dans certaines rues.De même, afin de faire baisser la spéculation sur le prix des rez-de-chaussée, j’ai délimité des zones dans lequel on ne peut mettre que de l’activité en rez-de-chaussée.On peut avoir plusieurs fers au feu, même si comme je l’ai dit, je trouve que cette baisse de la TVA aurait du être bien davantage encadrée.

  7. Henri

    La baisse de la TVA pour une activité non délocalisable ne me semble pas être l’opération du siècle. Encore une fois on veut manger aujourd’hui et payer demain en partageant la note avec les générations futures. Une meseure de relance ponctuelle dans un secteur délocalisable aurais été à mon sens plus éfficace pour l’économie, et les réstaurateurs aurais eu leur part du profit puisque leur activité est très dépendante de la conjoncture.

  8. Battling

    @ Romain, je ne parlais pas Fisac et préemption de rez-de-chaussée. Pour un fois que la critique ne porte point sur le local…

  9. @battling:tu parlais soutien au petit commerce, je te parlait concrétement de que je met en oeuvre.Je n’avais pas pris la chose pour une critique locale bien évidemment mais je voulais donenr des exemple de ce qu’il est possible de faire.De ton côté à quoi pense-tu?

  10. jbdivry

    @romain
    absurde, coûteux et … démagogique !
    au départ cette promesse n’avait aucune base économique sérieuse et quand Chirac l’a évoquée c’était pour que les patrons de bistrot relaient moins les slogans du front national.
    Je suis pauvre et ne fréquente les restaurant que lorsque je peux le faire passer sur la boîte.
    Il y a plus pauvre que moi et MacDo était déjà à 5.5%
    Cette vigilance citoyenne va durer 1 semaine et on ne choisit pas son restau sur ce critère (14% + ou – cher)
    Les restaurateurs du centre ville que j’ai rencontrés pourront se payer leur piscine et on oubliera vite les 3 milliards que l’on a brûlés … sauf quand il faudra les rembourser.
    Pour comparer, le budget de l’Administration Pénitentiaire est de 1.5 milliards.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers