Hugo Chavez est mort, le grand vide et mes réserves

VENEZUELA-ELECTIONSChavez est décédé. Nicolas lui rend un hommage approximatif, Bab est un peu plus classique. J’imagine qu’un vent d’oraisons funèbres suivra sur ce Président du Vénézuela qui suscitait la polémique et réveillait chez certains les arômes romantiques d’une révolution sud-américaine.Mauvaise semaine pour les iconographes politique puisque combiné la mort de Stéphane Hessel.

Une disparition d’Hugo Chavez, Président du Venezuela

Libé a bouclé trop tard pour en faire son édition papier mais se rattrape sur son site. L’Humanité, après demain, j’imagine en fera un numéro spécial. En attendant le journal communiste signale que les forces armées soutiennent Maduro, son vice-président, révélant quelque part le côté plutôt militaire d’un régime certes élu démocratiquement.
Et aussi le fait que le PCF et ses alliés, faute de communistes arrivant par le suffrage des électeurs (il y a un parti communiste venezuelien, qui est celui du terroriste Carlos mais n’est pas le parti de Chavez), se référent désormais à des organisations qui ne sont pas les leurs, mêmes dans leurs rêves exotiques.

Je suis un peu triste. Je n’étais assurément pas un fan inconditionnel de Chavez. Je l’ai écrit, j’aurais eu du mal à choisir dans la dernière présidentielle. Mais assurément le Président vénézuélien a visé la réduction de la pauvreté dans son pays, une politique alternative et sociale, régulièrement plébiscitée par le vote populaire, ce qui ne faisait pas de lui le révolutionnaire radical que voulaient les marxistes purs ni un dictateur comme le décrivaient certains de ses adversaires.Chavez avait à cœur de combattre la misère. Espérons que cette volonté, sous d’autres auspices restera.

Amusant pour ses fans français, qui n’auront jamais relevé le paradoxe écologique, eux de leur côté pratiquent un jeu politicien contre Notre-Dame-des-Landes, il aura basé son développement sur le pétrole. Et c’était, n’en déplaise aux laicards, un fervent chrétien.

On peut avoir des réserves sur tel ou tel aspect de sa politique et c’est mon cas, par exemple mais pas seulement via ses liens avec l’Iran ou certains aspects de sa politique intérieure. Ceci dit il ne fut pas le seul, si on se rappelle de certaines relations de Nicolas Sarkozy.Mais

Mais Chavez allait loin, très loin dans le douteux, envoyant régulièrement des signes d’amitié à divers autocrates.

Ceci dit sa mort laisse un vide. Repose en paix Hugo.

35 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Nicolas

    Mon hommage n’est pas un hommage. Je me contentais de me foutre de la gueule de ceux qui lui rendent hommage.

  2. Emmanuel

    Même les lecteurs du Figaro en ligne laissent des commentaires élogieux voire hagiographiques : « le de Gaulle d’Amérique du Sud », « un grand homme qui aimait son peuple », « un grand patriote »… Si si : http://www.lefigaro.fr/international/2013/03/05/01003-20130305ARTFIG00675-hugo-chavez-la-fin-d-un-provocateur.php?cmtpage=1#comments-20130305ARTFIG00675

    [mode caustique ON]
    Mélenchon, ce Chavez « baguette/jambon/beurre », peut entretenir l’illusion : y’a un espoir à droite pour lui…
    [/mode caustique OFF]

    Personnellement, je n’échangerais pas une seconde une politique sociale contre une connivence aux pires salopards de ce monde, une liberté de la presse bafouée, des emprisonnements d’opposants, ou des expropriations forcées (et pas seulement de grands groupes yankees ou espagnols…).

    Chavez est mort? Souhaitons juste que le Venezuela ne tombe pas dans la guerre civile et une répression plus dure…

    • Et en même temps que l’ombre, tu as eu du doré et des classes populaires miséreuses qui ont été soutenues.

      • Emmanuel

        @Romain : oui certes. Mais la question est : est ce que sortir une partie de la population de la misère « légitimise » ou à moderato « allège » le fait qu’il ait exproprié des centaines d’entreprises (et pas QUE des multinationales étrangères, mais aussi des entreprises d’opposants), muselé ses opposants et médias d’opposition, diriger autocratiquement, mis en cellule des centaines d’opposants (y compris quelques ressortissants français accusés d’espionnage pour compte de l’ennemi), enrichissement personnel etc etc.

        J’ai la naïveté de penser qu’on peut faire la même chose sans pour autant avoir ce genre de comportement et d’action.

        • Attention à ne pas tomber dans le dualisme (comme le font dans l’autre sens ses partisans.Ou ai je approuvé le muselage partiel de la presse?

          • Emmanuel

            Je n’ai pas dit que tu approuvais le muselage de la presse d’opposition ;).

            Je me suis certainement mal exprimé (toutes mes excuses), mais la question de fond (sans te cibler) revenait à savoir si les actions antidémocratiques d’un dirigeant étaient automatiquement rachetés par ses actions « populistes » (au sens premier du terme, pour le peuple), et que par conséquent on pouvait tirer un trait la dessus et le présenter comme « le saint des saints ». Même au prix d’une opposition à un (réel) impérialisme politique et économique.

            Pour moi, Rien n’excuse Chavez, qui je le rappelle quand même, en 92, à fait lui aussi un coup d’état plus proche du Général Alcazar dans Tintin que du bolivarisme et qu’on a très vite peinturluré en « rouge ».

            Si on veut vraiment prendre une référence, l’Uruguay de « Pepe » Mujica et lui même sont bien plus exemplaires à tous les points de vues que le Venezuela de Chavez (même s’il a été un dirigeant Tupacamaro)…

        • Fred

          Vu que le venezuela compte près de 80 chaînes de télé, une centaine de radios privées et que toute la presse écrite est privée, il va falloir me dire en quoi en s’attaquant à quelques chaînes de télévision qui soutinrent les putschistes et diffusèrent quasiment des appels au meurtre, Chavez a muselé la presse… Très régulièrement j’ai pu lire les quotidiens d’opposition à Chavez sur Internet et je crois pouvoir dire qu’ils ne mettaient pas leur langue dans leur poche.
          Maintenant si demain Nonce Paolini fait diffuser des appels au putsch et si Pernaud lance des appel à assassiner Hollande, tu crois vraiment que TF1 gardera sa concession (tiens d’ailleurs je crois que c’est bien Montebourg qui voulait la leur retirer…)?

          • Fred Tu peux voir des socialistes partout Fred mais Emmanuel (dont je ne connais pas l’inclinaison politique) voulait dire qu’il y avait une censure au Venezuela sur nombre de sujets. Ce qui est un fait.

  3. La mort de Chavez pourrait redonner au pays une bouffée d’air démocratique si aucun successeur charismatique n’assume le pouvoir, après une quinzaine d’années d’autocratie. Le recul, relatif, de la pauvreté s’est faite au prix d’une mise au pas de la société civile où les libertés ont été bridées sinon brisées et d’une insécurité croissante. La réélection récente de Chavez s’était faite avec un score peu flatteur pour le Caudillo.
    Le chavisme ne fut ni plus ni moins qu’un mouvement populiste basé sur le charisme de son chef (comme tout mouvement de ce genre).

    • Susanowoo

      Mon cher Upsilon,

      Qui te plaise ou non, Chavez n’a pas volé le pouvoir.Il a été élu démocratiquement et plébiscité par son peuple.

      Pourquoi quand un chef d’État d’Asie,d’Amérique ou d’Afrique n’a pas les genoux à terre devant l’Occident est considéré comme Dictateur mais quand il lui dit oui c’est un démocrate ?

      J’aimerais bien entendre un jour Hollande me répondre honnêtement et sans son traditionnel blabla de diplomate aux questions suivantes:
      -Est-ce que Hamad bin Khalifa Al Thani est une despote ou un démocrate ?
      – Est-ce que le Qatar respecte les Droits de l’Homme en foutant des démocrates,des poètes ou des penseurs en prison ? (avec l’aide des occidentaux)
      – Est-ce que Sabah IV est un démocrate ?
      – Est ce qu’Abdallah Ier est un grand démocrate ?

      Tous ces salopards sont de grands démocrates (pour les occidentaux) car ils investissent en France, arrosent les politiciens et donnent leur pétrole donc ce sont des démocrates.

      Des politiciens qui veulent développer leurs pays avec leurs sources sont des dictateurs… Je ne comprends pas…

      • @susanowoo qui a dit que ces gens étaient des démocrates? Tu illustres le probléme: impossible de mettre des nuances sur Chavez sans que nombre de ses défenseurs tombent dans l’excès.

  4. Alesson

    La démocratie est définie par qui ? Les Américains qui ont soutenu la dictature en Amérique Latine pendant 30 années où des milliers, voire des millions des personnes ont été tuées, massacrées, qui ont disparues ? Chavez n’a jamais envoyé un seul homme , un seul, en guerre, il n’a jamais envahi aucun pays et il est vu comme le grand méchant, or Qu’a-t-il fait le GRAND NOBEL DE LA PAIX OBAMA ?

    Franchement, je pense que de temps en temps il est nécessaire prendre du recul et analyser les discours de cette classe intellectuelle française qui méconnaît l’enjeu, l’important du chavisme non seulement en Amérique Latine, mais dans le monde. Qui serait devenu le Venezuela sans Chavez ? Bah un Chili, un Méxique, soit des « perros americanos »(chiens des Américains).

    Contrairement à Poutin , Chavez a été élu démocratiquement, je vous rappelle que les éléctions au Venezuela sont électroniques et contre fraude..

    Viva l’America Latina y gracias comandante! No olvidaremos jamas de ti

    • Romain Blachier

      Même remarque qu’à Susanowoo, il est décidément impossible de faire la moindre nuance sans que des fans de Chavez s’énervent en ayant lu la moitié du billet.

      • picardie

        vive chavez ,repose en paix

    • Emmanuel

      « Chavez n’a jamais envoyé un seul homme , un seul, en guerre, il n’a jamais envahi aucun pays ». Heu… Si quand même un peu. A commencer par le Venezuela en 92 lors de son coup d’état. Et on ne citera pas les multiples incursions de l’armée Venezuélienne en Colombie en soutien des FARC.

      « je vous rappelle que les éléctions au Venezuela sont électroniques » => donc vote électronique == vote démocratique sans fraude?! OK…

      Vous savez, ce grand démocrate qu’est Poutine à lui aussi été élu démocratiquement, sans pression aucune sur l’opposition et sans muselage des médias.

      Je plaisante évidemment…

  5. Alesson

    Emmanuel,

    Je vous invite à regarder des vidéos sur Youtube des fraudes en Russie… ne comparez pas svp.

    Emmanuel, souvenez-vous que les USA ont essayé un coup d’état au Venezuela, je vous invite à regarder La révolution ne sera pas télévisionnée, vous comprendrez mieux ce que je dis.

    • Emmanuel

      Évidemment, dans le Venezuela de Chavez, il n’y a jamais eu soupçons de fraudes ou de pression sur la presse et les opposants.
      Ceux qui affirment le contraire ne sont que des pantins à la solde de l’impérialisme yankee… 🙂

      Vous devriez aussi consulter youtube (sans œillères) et pas mal de média (pas forcément à la solde du grand capital US et européen) sur ce point là…
      Et relisez Tintin (faute de mieux) : vous y verriez que le coup d’état est une forme d’action politique comme une autre en Am Sud depuis Zapatta (un vrai lui, pas une caricature à la Mélenchon par exemple), pas vraiment unique aux inféodés américains…

  6. Alesson

    Romain,

    Cela dit, je ne défends personne, je donne tout simplement mon avis avec des faits. Hier j’ai pris le soin de regarder la presse latino-américaine, américaine et européenne, on ne voit jamais la presse latino-américaine parler de « dictateur » (populiste oui), alors que la presse USA-EU…

    • Emmanuel

      Mais qui a parlé de dictateur ici, voire dans la presse française?
      Le fait est, que ça plaise ou pas, et la aussi puisque vous aimez les faits, que Chavez était un dirigeant autocratique, cultivant le culte de la personnalité comme l’ont fait et le font bon nombre de dirigeants « borderline » (pour ne pas dire plus), qui prenait des décisions autoritaristes sur des coups de sang (moi aussi j’ai pu voir ses émissions de 3 heures le dimanche), qui enfermait lui aussi (comme ses prédécesseurs d’autre bord avant lui) ses opposants ou leur presse.

      Et ça désolé, mais je ne veux même pas en entendre parler en France, et encore moins avec un Mélenchon (puisqu’il faut bien faire un lien avec ses hagiographes).

      • Fred

        En France y’a pas besoin… C’est des bureaucrates grisatres qui prennent les décisions autoritaires (voire même autoritaristes) dans un bureau à Bruxelles, très loin des télés et sans aucun contrôle démocratique…(sont même pas élus). C’est moins fun c’est sûr, moins spectaculaire mais bien plus efficace et y’a besoin d’enfermer aucun journaliste vu que presque aucun ne s’amusera à contredire ce qui est dit là-bas…

  7. Susanowoo

    Non, mais en général en France on préfère les qataris ils posent des sous et ne critiquent jamais un certain pays . Le bon client pour les européens , ce sont toutes les dictatures du Moyen-Orient qui arrosent les politiciens français.

    Quelque chose me dit qu’un jour ou l’autre, on découvrira une affaire louche mêlant qataris et élus français . Je suis prêt à prendre les paris.

    Par contre, je n’ai jamais entendu de magouille entre chavez et les élus français …

    • Susanowoo: et donc tout cela ferait de Chavez un mec parfait et excuse tout?

      @emmanuel: sur l’amérique latine j’ai bien évidemment pas mal de sympathie pour le leader de l’uruguay et pour Lula mais aussi pour le leader de l’Equateur, qui prend d’ailleurs un petit peu de Chavez sans les dérives du régime. Au sujet les réserves sur Chavez et aussi sur son opposition, pas très nette non plus j’avais écrit cela: http://www.romainblachier.fr/2012/10/capriles-chavez-venezuela.html

      • Emmanuel

        @Romain 3 bons exemples, effectivement.

    • Emmanuel

      Heu.. Renseignez vous un peu sur les liens entre le régime Chaviste et le Quatar…

      Depuis 2002 ce pays investit massivement dans l’industrie gazière du Venezuela à coup de milliards, notamment dans le Mariscal Sucre offshore natural gas project (2.5mdUS$).

      Sans compter leurs intérêts communs toujours défendus de concert au sein de l’OPEP.

      Le Venezuela de Chavez exempte de toute corruptions?! C’est juste l’un des 10 pays au monde le plus corrompu en 2012 selon l’ONG Transparency International

  8. Rétrolien: Les coulisses de Sarkofrance Confidences d'un blogueur antisarkozyste à la retraite, auteur de Sarkofrance (2007-2012)

  9. Fred

    J’ai lu ton article en connaissant déjà ta pensée Romain. J’ai relevé la petite pique (assez pourrie et rigolote) que tu envoies à l’Humanité et aux communistes.
    J’oserai te rappeler que dans les années 70 des centaines de milliers de communistes ont ardemment soutenu Salvador Allende qui était socialiste, que partout et dans tous les pays où un socialiste arrivait au pouvoir avec comme programme la volonté de changer radicalement la société et de la soustraire à la loi du profit et de l’impérialisme, les communistes l’ont toujours soutenu. Il n’y a donc pas de « désormais ».
    Les sandinistes sont-ils par exemple à proprement parler communistes? Non… Nelson Mandela est-il un communiste? Non…

    Bref, cette unité et ce soutient sans faille, les communistes l’apportent à tous ceux qui dans leur programme et leur action permettent un changement véritable et autre que cosmétique. Je suis d’ailleurs profondément désolé que ce ne soit pas le cas de Hollande, que nous soutiendrions sans failles si le changement qu’il promettait n’avait pas concerné seulement l’identité du locataire de l’Elysée.

    Bref, ceci dit tu pourrais également préciser que le PCV fait également partie de la coalition de Chavez.

    Sur le paradoxe écologique il existe même au sein de la politique vénézuélienne car la manne pétrolière a également servi à financer des transports publics auparavant inexistants dans beaucoup d’endroits et à aider le Venezuela à commencer à se désintoxiquer de la voiture (le chemin est encore très très long), chose que je trouve pour ma part assez géniale sur le principe…

    Enfin je finirai par te dire que ta volonté de ridiculiser à chaque fois les communistes de la façon la plus arrogante possible, n’empêche pas certains d’entre eux de te lire et de te dire très franchement que j’attends avec une grande impatience qu’un jour un ministre socialiste fasse une réforme sociale de la même ampleur que celle que bâtit en son temps le regretté Ambroise Croizat, ministre communiste, syndicaliste, et père de la sécurité Sociale. Mais je crois comme le dirait un certain ministre socialiste que pour ça, ça sent le Sapin…

    • @fred: Camarade communiste, ma pensée sur Chavez est partagée mais j’espère de tout coeur que les progrés sociaux qu’il a impulsé continueront et progresseront. Et son successeur comme candidat PSUV me semble bien.

      Et sinon, eh oui Allende et Mandela étaient et sont socialistes. Tu as raison de souligner leurs mérites. Pour ce qui est de Hollande, ton parti ne dit pas cela et affirme un soutien critique. Serait-il en train de mentir? Tu devrais alors dénoncer ce nouveau mensonge communiste si tel n’est pas le cas.

      Pour ce qui est du PCV dont est membre le terroriste antisémite Carlos, il est membre de la coalition mais il est curieux de voir que le PCF n’a comme modèles désormais que des régimes gérés par ce qui est au mieux l’aile gauche de la sociale démocratie. Au point que certains intellectuels se sentaient obligés de rappeler aujourd’hui dans l’huma que la pensée de Chavez n’était pas à proprement parler réellement marxiste…

      Enfin aucune arrogance, je sais reconnaitre les mérites du PCF dont celui d’avoir participé à des gouvernements où ils ont mis en place, comme le ministre cité, la politique de direction socialistes ou gaullistes.

      bien à toi

  10. internaciulo

    J’ai lu attentivement l’article qui prétend prouver que l’opposition à notre dame des landes est – forcément – politicienne. Je me permets de commenter ici parce que l’article date de 2012
    Beaucoup de mauvaise foi et de culpabilité collective dans cet article (un tel a pris l’avion donc tous sont hypocrites…)
    Je suis tenté de demander à l’auteur d’examiner ses propres croyances dans cette affaire 🙂

    http://alternatives-economiques.fr/blogs/gadrey/2013/01/09/ayraulport-grands-projets-inutiles-etc-les-croyances-a-l%E2%80%99oeuvre/

    • @interaciulo: Merci pour votre commentaire. Deux réserves:
      Il aurait été mieux d’argumenter sur votre position.
      Et ne trouvez vous pas curieux ce contraste chez les amis de Mélenchon de parler de transition écolo en France et de soutenir un régime pétrolifére à l’extérieur? Un poids pour les venezueliens, une mesure pour les français?

  11. internaciulo

    J’ai la fâcheuse habitude de ne commenter que sur ce que je ne suis pas d’accord, mais en effet je trouve savoureuses les contradictions (on en a tous certes) entre les valeurs du parti de gauche et son soutien inconditionnel a Chavez 🙂

    • Parce qu’il n’y a pas un worldwide tour des enterrements. Pour le Gabon, qui a des liens historiques forts avec la France au passage qu’avec le Venezuela, demande à un blogueur Sarkozyste

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers