Chronic de Pass Pass

Un océan de bonheur pour moi: Pass Pass, un groupe de rap west coast français, qui de plus est lyonnais sans complexe, notamment dans ses moceaux "69" et "une ville que l’on rejette",qui de plus encore vient de Gerland dans le 7e !

Le bonheur est encore plus intense quand on sait que le disque, disponible dans la plupart des magasins de disques de Lyon est d’excellente qualité."Tha French Lokos" est le nom de l’album,c’est aussi l ‘appellation de Pass Pass lorsqu’ils se produisent au Japon ou aux USA.

Aprés quelques disques dans les années 2000-2001, la production lyonnaise avait tendance a se ralentir, Piment Rouge 1 et 2 et deuxième galette d’IPM exceptée.

En travaillant dans leur coin, avec une production musicale régulière, les Pass Pass ont remonté le niveau et gagné la reconnaissance ainsi que la reconnaissance d’un marquage West Coast plus fort qu’ailleurs de la scène locale.Complexe de Los Angeles par rapport à l’est des USA qui se serait transformé dans l’hexagone en  d’affirmer  une spécificité par rapport à  Paris et  Marseille  ? Peut-être plutôt  choix de plusieurs artistes locaux

L’album dont il est question ici est en français bien sur mais aussi en anglais ou en espagnol, fruit des expériences à l’étranger de nos gerlandais et des collaborations avec de grosses pointures comme South Central Cartel.

Le disque est bon de façon générale mais c’est surtout dans leur domaine le plus "West", le plus langoureux et funky que le groupe donne sa pleine puissance comme "Dia de calor", "France to Cali" ou "We used to be" .

En tout cas si vous voulez un bon skeud de rap lyonnais cet été, précipitez-vous chez votre disquaire.

Quelques extraits disponibles en cliquant là.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers