entre la technologie acheter cialis moderne et une viagra france richesse de priligy connaissances, levitra generique il existe de cialis france nombreuses solutions

Jean-Luc Mélenchon aide moi à penser français et à savoir qui gouvernait Chypre il y a quelques mois s’il te plait !

Ce matin je me suis levé inquiet. Pourtant j’avais de quoi être joyeux, avec un peu de temps à passer en famille, moments trop rares. Et puis avec un Biovision sur le thème de l’innovation qui s’annonce passionnant et le carnaval de Gerland cet après-midi.

Certes la veille au soir une sombre histoire d’avocats (pas ceux dont a besoin Sarkozy, je parle du légume-fruit) m’avait un peu agacé mais cela sera le sujet d’un autre billet, sans doute sur mon autre blog.

Des fusillades, des insultes et une adresse

france-melenchonNon ce qui m’inquiète c’est le congrès du parti de gauche. Quelques citations compilées par mon copain Erwan Lescop.

« Delapierre : « Dans ces 17 salopards, il y a un Français, il a un nom, il a une adresse, il s’appelle P. Moscovici » [notez bien : il a une adresse]. Mélenchon : Moscovici « se prend pour un petit intelligent de l’Ena. C’est un comportement de quelqu’un qui ne pense pas français, qui pense finance internationale ». M. Billard : « On ne veut pas laisser le FN être le seul à parler fort ». Un autre à la tribune, citant Djerzinski, ce poète : « Pour ceux qui ne sont pas de notre avis, quatre murs, c’est trois de trop. ».

Bref des insultes et une incitation plus ou moins cachée à se rendre au domicile d’un Ministre (pour y faire quoi ?) , un appel à la fusillade, une course à l’échalote avec le FN. Je ne sais plus à quel moment de l’histoire, l’espérance révolutionnaire est devenu la simple grise aigreur du dénigrement d’autrui. Le Parti de Gauche aura joué un rôle considérable en la matière, rendant raison pour une fois au moins sur un point à des publication comme Voie Lactée ou au NPA et à Lutte Ouvrière. Dire qu’il est demandé au PS d’être unitaire pour deux.

Et puis une déclaration de Mélenchon qui m’a mis l’angoisse. Bon ok personne ne peut sérieusement croire que Méluche est antisémite. Et Harlem Désir, si il a eu raison de condamner les propos du chef du Parti de Gauche, aurait mieux fait de bosser davantage notre convention sur l’environnement que de refaire une énième fois une comparaison avec les années 30. Des antisémites, des vrais il y en avait par contre hier à la télé, au moins en livre.

Reste un fait: Mélenchon s’arroge le droit de déterminer ce qui est un bon français, quelqu’un qui pense vraiment français ou pas. Et pas lituanien par exemple.Mais si vous vous souvenez cette déclaration fleurie en 2005:« eh bien, qu’ils aillent se faire foutre ! Lituaniens ? T’en connais, toi, des Lituaniens ? J’en ai jamais vu un moi ! »

Du coup je suis inquiet ce matin.

Jean-Luc Mélenchon, aide moi à penser français !

Es-ce que je pense vraiment français? A chaque moment? Et c’est quoi penser français.

Une sourde angoisse m’étreint. Dois-je effacer mes billets sur Londres? Sur Taiwan? Dois-je examiner mes pensées et celles de mon très cosmopolite quartier?

Que faire?

J’ai besoin d’aide !

Et puis qui décide de ce qui est une pensée française ou pas? Mélenchon tout seul? Arf j’angoisse devant un café commerce équitable d’horrible bobo social-démocrate écolo ce matin dans mon 7e arrondissement de Lyon. Zut, zut.

Si cela se trouve j’aurais de la chance et il aura transmis son pouvoir à ses militants. Il suffira d’aller purger mon cerveau. Ou peut-être auront-ils fait une machine pour détecter les pensées comme les scientologues et les purifier moyennant finances. Un trou dans mon budget prix où se situe la baguette de pain cette année. Et puis j’ai une famille à nourrir. Mais tel est le prix pour bien penser français selon les canons établis par Mélenchon.

Tiens au fait qui gouvernait Chypre jusqu’à il y a quelques mois ?chypre

Curieusement par contre le Parti de Gauche aura oublié quelque chose: ce sont ses amis politiques, l’équivalent local du Front de Gauche, autour de Demetris Christofias, qui gouvernaient Chypre jusqu’à il y a quelques semaines. Et en avaient fait un paradis fiscal avec les conséquences qu’on connait. Mais sans doute ce n’est pas français de dire cela.

18 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.


  1. On est d’accord. Aussi sur Désir qui ma gonfle de plus en plus dans ses réactions.

    • Romain Blachier

      oui

  2. Robert Curbet

    J’ai quelque fois des réserves par rapport à ce que vous écrivez, mais pas cette fois-ci.
    Entièrement d’accord, y compris sur Harlem Désir.

    @tebruc

    • Romain Blachier

      J’ai trouvé la convention d’hier un peu timide.Pourtant je ne suis pas un radical mais je m’intéresse professionnellement à l’écologie industrielle. Qu’es ce que vous n’aimez pas dans mes billets d’habitude? 😉

    • Romain Blachier

      tant mieux

  3. Tristement bon billet. Triste parce que, pour reprendre un lieu commun bien ThierryRolanesque, « la politique n’en sort pas grandie… »

    Bon dimanche

    • Romain Blachier

      L’aigreur ne fait en effet pas de la bonne politique on est d’accord.

  4. Emmanuel

    Les propos tenus lors de ce congrès sont inacceptables. Ce n’est pas tant ceux de Mélenchon qui me choquent : on peut les interpréter un peu comme on veut et Désir, à mon avis, s’est jeté sur le point Godwin connement. Quoique, et c’est toujours une interprétation personnelle de ma part, je ne serais pas du tout surpris plus que cela qu’il y ait un relent dans ce sens là tant il faut quand même l’admettre il y a un fond d’antisémitisme à la base de ce parti.

    Non, ce qui m’a le plus choqué, et là où je ne comprends pas pourquoi il y a peu de réactions « officielles », c’est bien sur les autres citations de ce congrès. Et tant pis si ça choque : puisqu’on compare toujours avec le FN, alors ce dernier est éminemment plus respectable et démocratique depuis hier soir, à mes yeux, que ce ramassis de « révolutionnaires » à la petite semaine. a ma connaissance, a-t-on déjà entendu dans un congrès FN :
    – un dirigeant insultant de salopards un ministre (Delapierre)?
    – son dirigeant principal incitant aux conflits plutôt qu’à la recherche de solutions apaisées par cette phrase « Nous créerons le conflit partout, le conflit crée la conscience […] La situation se tend, on va accompagner le mouvement »
    – Un autre dirigeant rappelant Djerzeski et son appel au peloton d’exécution

    Oui, au risque de choquer, je le dis : ce n’est pas le FN la verrue de la démocratie mais bien le PG. C’est ce parti qu’il faut interdire, que chacun prenne ses responsabilités coté PC mais aussi et surtout coté PS: on ne peut pas continuer localement à faire des alliances de convenance avec ce parti ou leurs alliés (PC, donc).

    Si en plus ça à l’avantage de provoquer enfin ce qui aurait du être depuis des décennies, c’est à dire un Bad Godesberg du PS, alors tant mieux…

    • Fred

      La différence entre le Pg et le FN tu veux la savoir? Et bien va demander à Ibrahim Ali, va demander à Brahim Bouharram, va demander aux dizaines de gars qui se sont fait tabasser par des bandes de gudards et autre jeunesses nationalistes dans les rues de Lyon, la différence elle est là. Si tu n’es pas capable de la voir tant pis pour toi, il est fort probable que le jour où un des ces types « éminemment plus respectables » voudront te faire la peau, ce soit un type du PG qui s’interpose.
      Quant au Bad Godesberg du PS ça fait un moment qu’il a eu lieu, il a été mis en place par François Hollande au début de ce siècle en abandonnant le principe de transformer la société.
      je en suis pas du PG et je n’aime pas leur surenchère, mais quand on lit de pareilles âneries on peut commencer à penser qu’ils ont pas forcément tort…
      Sur ce, face à tant de bêtise partagée de part et d’autre, je nous laisse sur notre voie royale vers un nouveau 1933. Pauvre France.

  5. bobcestmoi

    aucun accord possible avec le front de gauche
    ni aujourd’hui , ni demain , ni après demain
    laissons les crever à petit feu dans leur stérilité

    • Fred

      Ok, aucun accord, On va faire l’Oise de partout alors, c’est génial…

      • Romain Blachier

        Combien pour le pcf dans l’oise? Remarque dans d’autres circos que celle dont du parles il y a une implantation.
        Plus serieusement comme toi le pg me fatigue par son sectarisme.meluche a eu du mal a justifier certains autres trucs la semaine derniere dans l’Huma (qu’il m’arrive de lire parfois)

        • fred

          Évidemment qu’il a du mal, quand un jour on chante les louanges de certains socialistes pour faire de l’opposition systématique le lendemain c’est une position peu confortable. Et puis quand la ville est gérée par la droite on construit un projet commun et on fait l’union. Point barre! De toute façon pour moi la décision doit se prendre sur la base du bilan et du projet, pas sur celle de la tactique. Sinon tu te retrouves avec 2 ou 3 listes qui portent à peu près les mêmes choses et tu passes pour un con.

  6. Emmanuel

    Romain, tu pourrais aussi citer dans l’inventaire l’amendement proposé qui consistait à établir une liste nominative de dirigeants économique, de politiques et de journalistes considérés comme « traitres ».

    Amendement rejeté non pas parce qu’il était inepte et « trop dur », mais parce que contre productif politiquement parce que non exhaustif et trop figé (confirmé publiquement par un délégué du congrès sur le site Politis)…

    Et après ils nous parlent de débat, de républicanisme et de démocratie?

  7. Fred

    Et oui, encore une fois preuve en est que vous avez hérité d’un piètre 1er secrétaire national. Il eût été bien plus habile de s’émouvoir de la violence des attaques et de tendre la main en appelant à l’unité de la gauche… Malheureusement Désir à tendu le bâton pour se faire battre et se prend déjà le boomerang en plein dans la tronche.

    Quelques rectifications tout de même, on va reprendre la citation exacte, de mémoire de copier-coller c’est: « c’est un comportement de quelqu’un qui ne pense plus en français… qui pense dans la langue de la finance internationale. »
    Ici, avec cette citation, plus de « bon français » ou d’insinuation sur l’appartenance ou pas à la communauté nationale, non… Pour tout bilingue qui se respecte, penser dans une langue signifie quelque chose, j’en sais quelque chose étant moi-même bilingue, Mélenchon le sait, il l’est lui aussi. Lorsque je pense en Italien, je pense sur la base de concepts linguistiques, culturels voire même sociaux intraduisibles parfaitement, lorsque je pense en italien j’abandonne une part de ma culture française pour adopter une part de culture italienne. Chose aisée car les deux cultures sont très proches. pour autant je ne deviens pas italien, je reste un français immergé dans une culture différente.
    Dans ses propos Mélenchon s’est plus mis dans le cadre d’un fonctionnement linguistique.
    Ce que l’on accepte dans une langue peut ne pas être acceptable dans une autre langue si l’on traduit la chose littéralement. La preuve existe que tout un pan du vocabulaire professionnel est truffé de mots anglais: reporting, management, etc… La liste est trop longue. pourquoi ces mots n’ont-ils pas été traduits? Parce qu’ils transportent avec eux un concept, concept qui a été importé et qui n’est pas traduisible. un reporting n’est pas un rapport, le management ce n’est pas de la gestion à proprement parler.
    Quand il parle du « comportement » de Moscovici, c’est donc surtout pour parler des automatismes qu’il a ou qu’il n’a plus dans ce genre de réunion.

    Passée cette explication (et je dois dire en toute bonne foi que lorsque j’ai lu la citation non tronquée le sens m’est apparu évident au premier coup d’oeil), je n’apprécie pas la surenchère (très cosmétique) du PG. Ce n’est pas ma conception que je me fais de la politique, si on veut se lâcher, on le fait autour d’une table de bistrot, mais pas à une tribune, cela obscurcit le discours que l’on porte. Quelque puisse être la violence du rejet que j’éprouve vis à vis de la politique de ce gouvernement je garde mes réactions épidermiques pour un cercle restreint (oui Romain mes statuts ne sont pas publics sur facebook).

    Ceci étant, le changement se fait toujours attendre même si un de ses pires obstacles est désormais hors-jeux (M. Cahuzac dont Guillaume Peltier a dit qu’il était « le meilleur d’entre eux » gloups!) et j’ai bien peur qu’un de ces quatres on ne trouve la violence verbale du PG bien douce par rapport à celle du tout venant et c’est accorder bien de l’importance à Mélenchon, au PG ou au FdG que de penser qu’elle viendrait de là.

    • Romain Blachier

      Merci pour l’éclaicissement sur ta position camarade communiste

  8. Rétrolien: Mélenchon est un salopard » Le coin politique de dedalus

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers