Portrait des 9 têtes de liste de Evidemment Lyon avec Gérard Collomb

collomb-evidemment-lyon

Une majorité de nouvelles têtes de listes, une présence forte de la société civile, de la diversité, des femmes et des hommes. Gérard Collomb a présenté ses têtes de liste ce matin dans les arrondissements de Lyon.

Ces femmes et ces hommes qui porteront avec l’ensemble des colistiers et de ceux qui le souhaiteront, la vision pour Lyon qu’il souhaite développer. Une campagne pour Lyon et pas pour un camp. Une campagne sous le slogan » Évidemment Lyon » sur lesquelles des pistes ont été évoquées.

Dans le 1er arr. Odile Belinga (avocate-société civile): Odile Belinga est une avocate lyonnaise très connue pour son combat pour les Droits de l’Homme. Elle a présidé la section LDH du Rhône. Cette major de l’école des avocats, syndicaliste, s’est notamment fait connaitre pour son travail sur le génocide Rwandais ou  pour les droits des réfugiés.

Dans le 2e arrondissement. Roland Bernard (Chef d’entreprise -PS) Roland sait depuis longtemps que  la vie est aussi derrière Perrache, bien avant que la Confluence vienne confirmer ses dires. Exerçant des responsabilités importantes dan l’hôtellerie, cet homme convivial et rassembleur est aussi un chef d’entreprise aguerri dans le secteur de l’hôtellerie-restauration.

Dans le 3e Thierry Philip (Médecin-PS) En bon protestant, Thierry Philip mène 3 ou 4 vies en une seule. Médecin, , maire, président du groupe PS au conseil général, il est également l’une des pièces maitresses du centre Léon Bérard, qui lutte contre le cancer. C’est un homme tenace, bosseur, ouvert et cultivé.

Dans le 4e arr. David Kimelfeld (chef d’entreprise-PS): Chef d’entreprise dans le transport, cet ancien brancardier est également le patron du Parti Socialiste du Rhône. Parfois accusé d’être un peu individualiste, l’homme est connu pour son humour, sa convivialité, sa capacité de travail et son sens de la synthèse. Il est actuellement Maire de l’arrondissement et vice-Président du Grand Lyon

Dans le 5e arr. Thomas Rudigoz (Centriste): L’ancien chef de cabinet de la Présidente UDF de la région Rhône-Alpes est un centriste à la lyonnaise. Modéré bien sûr, chrétien pratiquant tout en étant laïc, pragmatique, c’est un pur enfant du 5e. Déjà confronté au suffrage direct (j’ai eu l’occasion d’interviewer Thomas Rudigoz à cette occasion) il avait brillamment remporté un canton jusque là détenu par les conservateurs.

Dans le 6e arr Elvire Servien (Médecin-société civile) est celle que je connais le moins. C’est en tous cas une chirurgienne reconnue qui connait bien son quartier et qui apporte le souffle jeune d’une carrière brillante. Une réputation d’intelligence très pointue et une sportive accomplie.

Dans le 7e arr. Myriam Picot (Avocate-société civile) Je connais encore peu Myriam. Cette avocate, qui n’a jamais caché sa sensibilité de gauche, sera tête de liste dans l’arrondissement d’où je suis issu et a connu une carrière pleine de talent. Elle a aussi réussi, ce qui n’est pas un mince exploit, à se faire élire bâtonnière de l’ordre des avocats de Lyon dans un milieu qui n’avait jamais élu de femme auparavant dans l’histoire.

Dans le 8e arr. Christian Coulon (dessinateur industriel-PS) Le Maire sortant du 8e repart pour un mandat dans cet arrondissement où il pourra compter sur son expérience. Cet ancien dessinateur industriel connait le huitième comme sa poche.

Dans le 9e arr. Gérard Collomb (Enseignant-Maire de Lyon, PS, ): Le Maire de Lyon se présente dans son fief, qu’il avait contribué à transformer en profondeur lorsqu’il était Maire du 9e, avant de transformer Lyon? Est-il besoin de présenter Gérard, qui a su au cours de ces années rassembler les lyonnais par-delà les clivages pour faire progresser notre ville? C’est sur le bilan d’une action très saluée à gauche comme à droite mais aussi sur son projet, auquel j’ai eu le plaisir d’apporter une petite et modeste contribution, que vont se concentrer les municipales.

15 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Rivat Natacha

    Je ne comprends pas bien l’intérêt de préciser les croyances et pratiques religieuses des uns et des autres. C’est censé donner un gage de respectabilité ?

    • Romain Blachier

      Simplement les convictions sont à mon sens essentielles dans un portrait humain.en quoi la pratique religieuse donnerait de la respectabilité? en tant que protestant (pareil si j’étais catholique, musulman, juif…) je ne me sent pas plus respectable qu’un autre par ce fait. Ou moins respectable par exemple.

  2. Gwynfrid

    Naturellement, une phrase telle que « une campagne pour Lyon et pas pour un camp » prête à sourire, mais c’est le jeu: on est en période électorale. Bonne chance en tout cas!

    • Romain Blachier

      Regardez les compositions de liste, très ouvertes et loin de n’être composée que d’une force ou d’un camp et le discours de pas mal d’autres listes.On est pas dans le ‘ah les gentils ump contre les méchants socialistes, les gentils de gauche contre les méchants de droite ou le fn contre les pourris et les pas pareils que soit. Pour moi ce n’est donc pas « un jeu ».

      • Gwynfrid

        Je comprends que vous voulez dire par là qu’il y a une ouverture au-delà du PS et je vous crois volontiers. Néanmoins, il y a forcément un camp: celui emmené par M.Collomb, contre d’autres: ceux menés par ses concurrents. Le seul cas où on pourrait dire que sa campagne n’est pas pour un camp, c’est s’il y avait une liste unique! Bien entendu, je m’empresse de préciser que ce ne serait pas une bonne idée.

        Il est légitime de mettre l’argument de l’ouverture en avant surtout si en face c’est du 100% UMP pur jus (je n’ai pas vérifié). C’est juste votre hyperbole qui vous a attiré cette légère pique de ma part.

  3. Natacha Rivat

    Pour moi les convictions religieuses doivent rester dans la sphère privée et je ne vois absolument pas ce qu’elles apportent quand il s’agit de faire le portrait d’une personne publique. C’est la raison pour laquelle je posais la question de l’intérêt à mentionner les croyances et pratiques des uns et des autres dans cet article.

    • Romain Blachier

      On retiendra donc que la c’est qu’il faut dissimuler les convictions des gens quand elles ne te conviennent pas. Nous sommes pourtant dans un pays laic qui garanti l’exercice de l’expression des convictions tant qu’elles n’amènent pas à la discrimination d’autrui. De même l’humanisme c’est regarder toutes les dimensions de l’humain, sans accorder non plus de supériorité à certains aspects. Il me semble que ce principe de laicité et d’humanisme peut être respecté chez certaines militantes socialistes et collaboratrices municipales villeurbannaises 🙂
      . Dommage au cas contraire.

  4. Natacha Rivat

    Je ne suis pas militante socialiste. En fait je ne le suis plus. Par ailleurs j’ai moi-même des convictions religieuses et même une pratique régulière. Mais je ne voudrais pas qu’on en parle si on devait faire un portrait de moi en tant que personne publique. C’est tout. Je ne porte évidemment aucun jugement sur les croyances de ces candidats, je dis juste que ça me dérange qu’on les affiche.

    • Romain Blachier

      Thomas comme Thierry comme moi sommes de fervents laics. Et rassure toi aucun d’entre nous n’a de souci à parler de sa foi dans les différents portrait de nous tant qu’elle est un élément non contradictoire avec la laicité et l’exercice de nos activités bien évidemment.

  5. Natacha Rivat

    Et je ne suis pas collaboratrice politique. Je suis attachée territoriale et je travaille dans le social.

    • Romain Blachier

      j’ai bien parlé de collaboratrice municipale, pas de collaboratrice politique…relis moi. vive la laïcité et la liberté 🙂 Et bonne soirée.

  6. Gwynfrid

    La confusion entre la laïcité et l’idée hélas bien ancrée selon laquelle  » les convictions religieuses doivent rester dans la sphère privée » est un vrai problème en France. C’est ainsi qu’on en arrive à réglementer la tenue vestimentaire des promeneurs, une pente savonneuse sur laquelle nous nous sommes engagés avec la loi de 2004 sur le voile à l’école, et dont je ne vois pas où elle va s’arrêter.

  7. Rétrolien: A Lyon, Nathalie Perrin-Gilbert choisit l’outrance… | Le camphre.

  8. Rétrolien: T’as vu quoi ? #50

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers