Communes

Ce qui est marquant dans la presse nationale, du moins celle qui n'est pas sensibilisée aux territoires et à l'existence d'une vie au-delà des départements en début de 90 et en milieu et fin de 70, c'est l'ignorance des conséquences de certains choix nationaux sur la vie de leurs concitoyens hors-paris.
Ainsi tant le Figaro que Libération ou Mediapart ont zappé dans les déclarations présidentielles d'hier un point important: Les conséquences d'une éventuelle suppression de la taxe professionnelle sur les finances des communes et communautés de communes.On a disserté ici et là sur un impôt imbécile, que personne ou presque n'aurait vraiment réformé.Ce qui est faux d'ailleurs puisque le gouvernement Jospin avait procédé suppression progressive de la part salaires, qui pénalisait les entreprises qui avaient le plus de salariés ou les payaient le mieux.

Sous couvert de baisser, voire de supprimer un impôt, c'est une basse manœuvre politicienne jacobine à laquelle se livre le président de la république, une attaque contre les villes et les agglomérations.La taxe pro est en effet une ressource majeure pour les communes et leurs groupements.Et les collectivités locales, et c'est important en cette période où notre économie a besoin de relance, représentent trois-quarts des investissements publics.Que d'emplois et de création étouffés!

Qu'il est facile à Nicolas Sarkozy de décider à la place des Maires des impôts à supprimer, plus facile que de supprimer les taxes qui concernent l'Etat dont il est le chef ! Une telle mesure revient à asphyxier le budget des communes, que le Président veut sans doute sanctionner, nombre de celles-ci étant désormais gérées par la gauche.Une telle suppression ne peut être envisagée sans un impôt juste et compensé pour nos cités et nos villages.De plus le risque est grand de voir cette contribution provenir de l'Etat et donc rendre les maires dépendant du bon vouloir de l'Etat central.Du jacobinisme ringard en perspective.Ou ce n'est qu'un aperçu de la réforme de 2010 sur les collectivités locales et leurs ressources ou tout simplement le président va au restaurant mais fait payer la note aux autres, en l'occurrence aux citoyens des communes de France! Trêve de retour sur le présidentiel speech d'hier, vous trouverez quelques billets et analyses sur la complaisante interview d'hier chez Juan ou chez Martin .

A propos de communes, la radio de l'ISCPA m'a interrogé récemment sur une pétition, assez confidentielle, qui circule sur le web demandant un référendum sur une fusion de Lyon avec Oullins, Caluire et Villeurbanne.Au risque de ne pas me faire que des amis y compris dans mon propre camp, même si je sais que la communauté urbaine a résolu une partie du souci, je suis favorable depuis longtemps à une fusion.J'en avais d'ailleurs parlé cet été dans un billet qui avait un peu fait parler de lui dans la sphère lyonnnaise au milieu de l'été et dans divers forums ( par exemple ou ici).
Simplification administrative, agrandissement et développement de la ville, fin d'un esprit de clocher (seuls des panneaux au milieu de rues séparent les villes en question) nous avons tout à gagner.Et qu'on ne me dise pas que les identités locales sont en jeu: La Guillotière et Gerland vivent pleinement leurs spécificités au sein de la ville de Lyon depuis plus de 150 ans ! Ce qui ne veut pas dire que dans le même temps il ne faille pas progresser avec cet échelon d'avenir qu'est le Grand Lyon, si d'ici là Sarkozy ne nous affame pas! Ecoutez ci-dessous.

12 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. franky p

    et Bron? ça leur éviterait de dormir sous le régne de Queyranne (quelle barbe ce type !) et de Guillemot…

  2. Je suis totalement de ton avis. Nous en avons discuté un peu chez Toréador tout à l’heure, et j’imagine ailleurs sur la blogosphère.
    Le – beaucoup plus petit que toi – élu local que je suis, d’une tendance moins à gauche que toi, te suis sans état d’ame sur ce combat là. Qui montre, une nouvelle fois, que nous avons malheureusement un président qui n’écoute personne. Et c’est dommage, à plusieurs, on fait parfois moins de connerie qu’à plusieurs…
    (bon, maintenant, deux questions. Ma crèche, je la construit toujours ? Et ma zone industrielle, je la fais toujours la route et rond point, ou c’est pas la peine… Soupir…)

  3. villeurbannaise

    La fusion? Et on fait quoi de l’identité de Villeurbanne ?

  4. Jérôme Manin

    Collomb – Quyeranne : Même combat
    C’est quoi ces petits gens se mêle de la vie du couple ?
    Dur à encaisser ; mais demain, Romain, cette critique de Quyeranne servira de prétexte à Collomb pour te remiser.

  5. @jerome:ton message est incompréhensible:personne ne parle de Collomb et de Queyranne ici, à part toi et Francky P.On parle impôts usr les sociétés et fusion lyon villeurbanne…
    @Christine:c’est le l’idolatrie 😉
    @Villeurbannaise: L’identité de Villeurbanne n’est pas différente complétement de Lyon faut pas exagérer…Et au sein de Lyon chaque quartier peut vivre ses spécificités.

  6. Jérôme Manin

    Bret et Collomb : vers une nouvelle internationale socialiste ?

  7. Jérôme Manin

    Dans le dernier numéro de Lyon Capitale, Gérard Collomb parle de Lyon dans 30 ans : « Lyon ne sera d’ailleurs plus Lyon, mais une métropole Lyon Saint-Etienne, qui aura gardé des grands espaces naturels intacts comme Miribel-Jonage, la Dombes, les monts du lyonnais… » Il reprend fidèlement le projet de Perben qu’il a combattu farouchement il y a moins d’un an aux conneries près dont celle d’avoir oublié Villeurbanne. mdr
    Un pro du développement durable pour faire de la récup. à ce point.

  8. ou c’est une reprise du projet de Perben? tout le monde dit depuis longtemps qu’il y aura à terme un axe Lyon/St-Etienne…L’attribuer au seul Perben alors que des dizaines de politiques de tous bords, Collomb entre autres et le nouveau maire de St-Etienne aussi en parlent et agissent en ce sens reléve de l’idolatire en ce dimanche…

  9. Jérôme Manin

    « A la messe ou à la masse choisi ton camp camarade » Youri L. Manine (Mon Grand Père)

  10. Fred

    Je sais bien que tu aimes poser régulièrement la question histoire de faire un peu de buzz, mais si tu concèdes que la majeure partie des problêmes sont désormais réglés par l’intercommunalité, tu ne fournis pas le moindre argument supplémentaire à ta cause… si ce n’est un vague problême d’égo – pardon- de « rayonnement »…
    J’ai tendance à considérer que le minimum à apporter dans une corbeille de mariage est un consentement mutuel… je cherche désespérement le début d’une queue de ce consentement côté villeurbannais.
    Villeurbanne est une ville de plus de 135 000 habitants, la 26eme ville française, et j’ai tendance à refuser que là où le suffrage direct fonctionne et à des moyens réels d’action, on la remplace par un suffrage indirect moins démocratique. Je suis d’ailleurs inquiet de voir certains socialistes lyonnais plaider aujourd’hui pour la suppression des communes au profit des agglomérations, lorsque nos parlementaires combattent le transfert des obligations de mixité sociale au niveau de ces agglomérations et soulignent l’importance de l’échellon communal pour garantir le juste aménagement du territoire.
    Si « esprit de clocher » il y a dans cette affaire, ce n’est pas un complexe villeurbannais vis à vis de Lyon, mais ton indécrottable complexe lyonnais vis à vis de Paris et dont je doute (tu connais nos désaccords là-dessus) qu’il puisse être le coeur d’une ligne politique.

  11. romain blachier

    Je n’ai aucun complexe vis à vis de Paris.Je te défie de trouver la moindre de trace de celà dans mes propos….Ne confondons pas bête haine anti-parisiens, qui vivent dans une ville magnifique et énervement contre une France trop centralisée que je combat.
    Je ne vois pas ce qui fait de Villeurbanne une cité qui devrait fondamentalement être différente de Lyon…Qu’es ce qui justifie un clivage irréparable entre la ville où tu vis et travaille et Lyon? Absolument rien.Quand au fait que des socialistes soient favorables à ce que l’agglomération prennent du poids ils ne sont pas que lyonnais.Demande au maire de Saint-Germain-au-Mont-D’or si il n’aimerait pas, pour le bien-être de ses habitants qui résident dans une commune à peu de moyens (il y a aussi des ménages modestes dans les monts d’or), un plus grand rôle du Grand Lyon.
    Pour le reste

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers