Sabotage de la journée du 17 octobre par les syndicats des transports en commun lyonnais

Tcl-grève Heureusement que la direction de Keolis a convenu avec les organisations syndicales de se revoir pour rediscuter le lundi 19 octobre.Parce que décidément les syndicats des transports en communs lyonnais voudraient se rendre antipathiques, ils ne s'y prendraient pas autrement.

  En effet, à peine Keolis, la société gérant les transports en commun lyonnais, a-t-elle annoncé, parmi la batterie de gestes commerciaux visant à s'excuser des désagréments causés par la grève, que le transport sur ses lignes serait gratuit le 17 octobre (un coût de 450 000 euros pour la société) que les organisations syndicales déclarent faire grève ce jour-là.

Une nouvelle paralyse de l'agglomération , rendant nul et non avenu le bénéfice d'une journée gratuite pour les usagers. A commencer par les plus modestes, ceux pour qui payer son transport est un problème de chaque mois, parfois de chaque jour. Bien plus cette journée du 17 aurait du être la troisième édition de la « Fête des transports et de la mobilité durable ». Des expositions de véhicules, des ateliers seront organisés place Bellecour. Une découverte des métiers du transport en commun à Lyon, un moment où l'on fait découvrir son métier aux lyonnais, son quotidien, ses joies, ses peines, son travail, sa vie professionnelle. Visiblement de ce dialogue entre les habitants de Lyon et ceux qui travaillent aux TCL, certains n'en veulent pas.

Ce qui est presque amusant si la situation n'était pas si grave, c'est que les syndicats de l'entreprise appellent régulièrement à une compréhension des usagers, à de la solidarité vis à vis de leurs revendications incluant par exemple un quatorzième mois. Visiblement dans leur esprit la compréhension ne marche que dans un sens: le leur.

13 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. vincent t

    purée mais ils sont lourds !

  2. koz

    T’as raison : les syndicats, c’est la chienlit.

  3. hamissia

    @ koz
    ben non, les syndicats, c’est bien.
    Tout dépend de l’état d’esprit des personnes qui les représentent.

  4. Pas les syndicats Koz, ceux qui font mal du syndicalisme et desservent la cause syndicale…

  5. Surtout, les syndicats ont tout à fait tort de faire grève ce jour là car, si je souviens bien, un des leviers d’une grève demeure la puissance de nuissance envers le capitalisme, le chiffre d’affaires et donc le bénéfice … Or, si la journée gratuite est une opération de com’ et qu’ils la sabotent, le peu de capital sympathie que les usagers avaient envers leurs revendications va s’évaporer … Pas très malin tout ça … c’est qui leur conseiller en stratégie?

  6. Bon courage… Et non, le syndicalisme, ce n’est pas ça. Ca, c’est de la délinquance, c’est de l’extrémisme, c’est insupportable !
    Bonne fin de semaine

  7. Bon quand y en a marre, y a le car…
    non c’est nul
    je ne sais plus quoi dire là

  8. j-edouard

    c’est normal qu’on gueule contre ces connards de la direction !

  9. a

    mouais les TCL c’est des exploiteurs.

  10. val

    C’est drôle que la direction fasse une journée gratuite durant une période de préavis de gréve, ils n’auraient pas pu attendre le début 2010.
    Et par contre quand les syndicats envisagent de le faire, la menace du licenciement est brandie…
    Ils demandent un respect de leur conditions de travail et non un quatorzieme mois…ne jouons pas le jeu de la direction qui utilisent tous les moyens médiatiques pour casser le conflit.

  11. @valerie: ben justement, c’était aussi le moment d’avoir un temps de discussion et de de découverte entre usagers et salariés. Visiblement au lieu de faire celà, les syndicats préférent flinguer l’opération et la journée gratuite.
    Pour ce qui est de faire celà pendant le préavis, faut-il rappeller que celui-ci a été déposé pour 99 jours?cela doit-il interdire toute opération de l’entreprise pendant trois mois pour des revendications qui comprennent un quatorziéme mois?

  12. Valérie

    Non, je ne me permettrait pas de dire à la direction qu’elle ne peut rien faire, simplement elle pourrait éviter de faire une action qu’elle interdit aux salariés. Et juste un dernier mot pour dire que la revendication que tu donnes apparaît simplement dans la presse et absoluement pas sur les docs officielles des syndicats. Ils ne demandent pas un 14ème mois, ils veulent que l’on respect leurs conditions de travail.

  13. @valerie: bon tu vois la direction a donc raison de faire cette journée. Pour le reste, il n’y a aucun droit qui est en recul dans les nouvelles dispositions, il y a mêmes des choses en plus comme la mutuelle pour tous ou un jour de congé en plus. Pour le quatorzième mois, si il est je suis d’accord, plus mis en avant dans les médias que sur les sites syndicaux, il a été demandé à plusieurs reprises au cours des négociations.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers