Des larmes : Jean Ferrat est mort

C’était en 1996 qu’a la bourse du travail, une camarade syndicaliste, membre quant à elle de la LCR, me prêtait le dernier cd qu’ai publié Jean Ferrat, un cd de nature avec un auguste vieillard moustachu et malicieux: Jean Ferrat. Un concentré de superbes poèmes chantés du grand, du titanesque Aragon.

Rentré de reunion, avant de repartir dans une de ces nombreuses soirées étudiantes avec un groupe de filles rencontrées dans cet aprés-midi de froideur hivernale, j’écoutais le cd dans ma fort modeste chambre de bonne, premier logis de ma vie étudiante fauchée et ce fut d’un éclair le coup d’estoc et de taille musicale. Des mots, de l’engagement à gauche, des poèmes, une voix…et surtout de l’émotion. Beaucoup d’émotion. Je n’ai jamais pu écouter Nuit et Brouillard ou Ma France sans verser de larmes. Je ne me suis jamais laissé à l’écoute de la Montagne sans sentiments profonds. Ces mêmes larmes, ces mêmes émotions que j’ai ressenti cet aprés-midi, à l’annonce de la mort du poète. Jean, dis tu lui diras bonjour là où tu es, à Aragon ?

9 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Karim Aou

    La perte est grande, cher Romain, et je partage ta tristesse comme j’ai partagé avec toi les moments de liesse militantes où, étudiants, nous reprenions les chansons de Jean Ferrat.
    Son oeuvre va lui survivre, mais l’humaniste engagé qu’il était manquera à nos côtés dans les luttes à venir.

  2. Jérôme

    La perte est immense. Je n’ai évidemment pas toujours partagé son engagement mais j’ai toujours admiré son talent.
    Surtout, tu as mis en lien ma chanson préférée. Merci.
    La France éternelle fut ainsi mise en chanson : « cet air de Liberté au-delà des frontières (…) qui répond toujours au nom de Robespierre ».
    La France perd un révolutionnaire permanent. Jacobin dans la plus belle tradition. Cela nous manquera, au milieu du consensus européiste émolient.

  3. Reversus

    Beaucoup de tristesse également, l’impression d’enterrer sa jeunesse.
    Ferrat n’était du genre à transiger avec ses idéaux, il a refusé jusqu’au bout les sollicitations médiatiques. La chanson française perd son dernier géant.

  4. Claude JEANDEL

    Romain, bonjour,
    Le gaulliste, jacobin et souverainiste que je suis n’était pas toujours d’accord avec la philosophie politique de Jean Ferrat.
    Toutefois, il convient de dire que c’est sous la France gaullienne et pompidolienne qu’a été crée le Ministère de la culture avec André Malraux (l’homme de la Condition humaine) a permis l’éclosion de grands talents culturels, en peinture avec Chagall (plafond Opera de Paris), la création de grands orchestres régionaux qui a permis à la France de donner une culture musicale au plus grand nombre et de devenir ainsi, une nation musicale.
    Cette époque fut aussi celle de la découverte de grands chanteurs,comme Philippe Clay, Aznavour, Isabelle Aubret, Georges Brassens, Jacques Brel, Hughes Auffray et tant d’autres et bien sûr Jean Ferrat. La chanson que tu as mis en ligne « Ma France » est celle que je préfère.
    Comment ne pas être attaché à cette chanson qui est la genèse même de notre Nation, en tout cas dans les textes alors que bon nombre de nos élites et de la classe politique bravent ce patrimoine naturel qu’est cette chanson française telle qu’incarnée par Jean Ferrat et tant d’autres et ce, au nom d’un « volapük invertébré sans âme » que l’on appelle l’Union Européenne.
    Le formatage culturel qu’ils veulent imposer aux peuples des Nations qui composent l’Europe est dramatique, non seulement pour la culture européenne mais surtout pour la culture française dont Jean Ferrat fut un ardent défenseur à travers les textes qu’il a chanté.
    Je tiens en tant que gaulliste et gaullien à saluer cet homme de culture et ce grand chanteur.
    Gaullistement
    Claude Jeandel

  5. hamissia

    plus qu’un poète, on perd une conscience

  6. Je suis triste…Vraiment…
    Je ne vous croiserai plus jamais à Antraigues…
    Mais mon émotion sera la même lorsque vous me murmurerez encore et encore de si belles choses…
    Toutes empreintes de sensibilité,de vérité et de beauté…
    Merci Monsieur Ferrat pour Tout et pour Tous!
    Merci Monsieur Ferrat de « n’avoir été qu’un cri »..

  7. noire

    Pourtant, la montagne est belle et elle le restera, malgré lui.

  8. jean ferrat

    comment des personnes de droites peuvent comprendre un homme de poesie dans son engagement puisses aimer les textes reels ou alors chapeau moi je suis triste d’avoir perdu un poete un camarade et un grand homme

  9. Griffon Lyonnais

    @ fake Jean Ferrat : après le monopole du coeur, la gauche aurait-elle aussi celui de la poésie? Je suis de droite (gaulliste social)et amateur de poésie, je ne crois pas que cela soit incompatible où décidément je cultive les paradoxes. Pensez-vous que tous les poètes sont forcément de gauche? La réalité est plus nuancée, elle fait oeuvre de plus d’évanescences … 😉

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers