entre la technologie acheter cialis moderne et une viagra france richesse de priligy connaissances, levitra generique il existe de cialis france nombreuses solutions

Fausse naiveté

Pile-d'euros Deux éléments se carambolent de façon révélatrice ces temps-ci: d'une part la crise du lait, qui voit les producteurs se révolter contre le faible prix auquel est soumis le fruit de leur dur labeur, d'autre part l'argument fallacieux et protectionniste de l'UMP, rappelé cette semaine dans un intéressant courrier des lecteurs de Témoignage Chrétien, comme quoi une augmentation du pouvoir d'achat des plus modestes ne se traduirait par aucune création d'emploi, les pauvres ne se fournissant soi-disant qu'en produits étrangers-vilains-méchants-pas-créateurs-de-richesses.

Le conflit des laitiers rappelle une chose très simple, dénoncée depuis longtemps par des syndicats agricoles comme un MODEF (non il n'y a pas d'erreur de frappe) par ailleurs critiquable sur son ultra-productivisme: ce n'est pas la production agricole qui fait l'essentiel du prix et du bénéfice d'un produit mais la centrale d'achat.Ainsi, si en Avril, les agriculteurs n'étaient rémunérés que de 21 centimes par litre de lait, il était facturé un peu plus d'un euro pour une marque magasin, soit une différence d'un à quatre…et encore le petit commerçant de Gerland ou de la Guillotière est amené à le vendre encore plus cher que cela, ce fameux litre, puisque les centrales d'achat lui vendent quasiment au prix public des supermarchés et qu'il faut bien qu'il vive…bref les perdants sont les producteurs et les grands bénéficiaires sont les gros circuits de distribution, secteur certes important dans l'emploi mais en l'espèce un peu glouton…

Justement, justement, rappelons-nous de l'argument donné il y a peu par l'UMP: Il ne faut pas augmenter le pouvoir d'achat des plus modestes face à la crise: Ces cons de pauvres vont dépenser leur pécule dans des produits étrangers! Ca ne créera pas d'emploi !

On pourrait faire une première remarque: lorsque le gouvernement a contribué à l'explosion de la dette en arrosant les plus riches avec le bouclier fiscal, il ne leur a pas demandé la provenance de leurs achats! Le produit symbole du sarkozysme, la Rolex, n'est pas à proprement parler franco-français-coq-qui-chante.

D'autre part ce n'est pas seulement la production qui créé l'emploi mais l'échange.Un téléphone portable finlandais et produit en Asie se doit d'être acheminé, stocké, publicisé, buzzé, vendu, réparé en France et en Europe.Ce que les protectionnistes font mine d'oublier, c'est que la majeure partie du prix, comme dans le cas du lait, ne vient pas de la production mais du reste, du service.Le gouvernement, qui n'est pas d'une grande compétence en matière économique comme chacun sait, le sait pourtant.

Mais cet argument fallacieux et  protectionniste ne vient ni de la bêtise, ni de l'ignorance mais du refus pur et simple d'aider concrétement les plus modestes, de ne pas faire supporter aux seuls plus pauvres les problémes et de redistribuer un peu la richesse.

6 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.


  1. « refus pur et simple d’aider concrétement les plus modestes » voilà qui résume la politique depuis 2 ans de Mini-Monsieur

  2. erwan

    « Il ne faut pas augmenter le pouvoir d’achat des plus modestes face à la crise: Ces cons de pauvres vont dépenser leur pécule dans des produits étrangers! Ca ne créera pas d’emploi ! »
    -> C’est quoi la source de ca ? (c’est une vraie question)

  3. hamissia

    comment savoir qu’on est riche s’il n’y a pas de pauvres?

  4. Henri

    De toute façon dans ce conflit il ne faut rien lâcher au paysan, ils dépenseraient mal leurs gains de pouvoir d’achat… Comment ça anti bouseux primaire

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers