Deuxième lettre ouverte de Cécile Michaux à Romain Blachier sur le vote Martine Aubry

Cécile Michaux m'avait écrit avec style une première lettre ouverte lundi pour m'expliquer en quoi, elle, strauss-kahnienne, rejoignait Martine Aubry et sur les raisons de faire de même. En voici la deuxiéme et dernière édition

Cher Romain,

Cecile-michaux  Voici comme promis la suite de ma lettre de lundi. Tout d’abord, merci d’avoir fait exploser les stats de fréquentation de mon blog, ô grand influent que tu es! Je reprends  donc mon argumentation, pour te convaincre que Martine Aubry est la meilleure candidate.

Avant de continuer, précisons une chose. Je n’ai pas parlé de fond, de projet, de propositions dans ma première lettre, et je le ferai encore assez peu ici. Car toute personne qui s’intéresse un peu à la politique depuis plus de cinq minutes sait qu’un projet ou qu’un inventaire de propositions est loin de suffire à faire une élection présidentielle. Et surtout parce que le projet des candidats socialistes, et principalement celui de François Hollande et celui de Martine Aubry est aujourd’hui, à peu de choses près, le même: c’est le projet du Parti, sur lequel j’avais déjà donné mon (bon) sentiment. Oui sur le fond, ces deux candidats sont proches, mais ils ont des positionnements très différents. Cette primaire est une compétition de positionnement. Et c’est loin d’être anecdotique.

Comme strauss-kahniens, toi, moi et tous les autres avons régulièrement été catalogués comme les droitiers du Parti. On peut se le dire entre nous, pour certains de nos camarades, ce qualificatif (cette insulte?) est plus que justifié. Mais tu sais qu’il m’a toujours tenu à coeur de convaincre nos camarades que personne ne détient de brevet de socialisme, et que la sociale-démocratie, le réformisme, la régulation sont pour nous la meilleure voie pour rendre possible la transformation social.

La suite sur le blog de Cécile Michaux

4 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. C’est certain que c’est difficile de se décider sur des arguments portant sur l’essentiel. Les différences ne sont plus ce qu’elles étaient entre socialistes. Martine Aubry représente néanmoins une synthèse réussie entre engagement social et rigueur économique. Elle a, de mon point de vue, pris de l’avance sur le sujet de l’écologie. Elle est élue d’une métropole et, qu’on le veuille ou non, les problèmes de sécurité, d’emploi, d’urbanisme, de santé et d’éducation y sont plus massifs qu’ailleurs. Reste la forme qui n’est pas toujours si accessoire que cela. Elle a prouvé sa volonté de modernisation de la vie politique en redonnant la parole aux militants au travers d’une consultation militante et en renouant avec le débat politique. Cela porte des espoirs pour une France plus juste et plus démocratique. Comme CM (Cécile Michaux), je suis convaincu.

  2. La question est: écologie,sécurité, emploi etc…Martine est-elle la seule ?

  3. J’ai lu la deuxième lettre adressée à Romain, l’argumentation est aussi désespérante (du style : bah tu voulais voter pour Hollande, vient chez Aubry c’est pareil de toute manière tu n’as rien à perdre). (il y a juste une élection à perdre…).

  4. @nicolas: soit je m’exprime vraiment très mal, soit tu as lu un peu vite…
    c’est précisément parce que l’enjeu est trop grand que je trouve le positionnement de Hollande mauvais, et qui risque de nous couter très cher. je pense que Aubry s’y prend mieux.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers