Délinquants sexuels à Lyon: Et la concertation ?

Lyon en France me demande ce que je pense du projet de Nicolas Sarkozy de l’ouverture dans notre ville en 2009 du premier Hôpital-Prison.

Je vais être rapide,étant pris par le temps mais au départ, évidemment; le président part d’une intention louable en voulant corriger les carences du système actuel.

Les deux précédents ministres de la justice, Pascal Clément et Dominique Perben sont-ils visés en la matière ? Procéder par exemple à une information des médecins lorsqu’ils traitent des cas comme celui qui défraye la chronique actuellement est souhaitable.

Je crois toutefois que l’enfermement hospitalier après la peine est une mauvaise solution et que celle-ci doit commencer pendant  que le criminel est détenu et avec des moyens autres que ceux qui existent actuellement.Par ailleurs la validité d’un plan se mesure aux crédits mis en oeuvre et non aux effets d’annonce.A voir donc.

Mais déjà une première faute a été commise:Gérard Collomb, Maire de Lyon, Président de la Communauté Urbaine et Président des Hopitaux de Lyon n’a pas été mis au courant officiellement et s’en étonne dans un communiqué de presse à paraitre, ayant appris la chose par voie de presse.Pas la meilleure image de démocratie ni le meilleur moyen de travailler sur un projet que de ne pas consulter les représentants des habitants et du corps hospitalier de notre ville…

1 commentaire a été rédigé, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. sarah

    voici le communiqué de Gérard Collomb:
    Annonce de la création à Lyon d’un hôpital fermé pour personnes pédophiles
    Réaction de Gérard Collomb
    Sénateur Maire de Lyon
    C’est avec surprise que j’ai appris, par le biais de la presse, l’hypothèse de création d’un premier « hôpital fermé » pour les pédophiles jugés dangereux, à Lyon, en 2009.
    Ni en qualité de maire de Lyon, ni au titre de Président des HCL, je n’ai eu une quelconque information sur le sujet.
    Sans me prononcer sur l’opportunité d’enfermement de ces personnes, je ne peux imaginer qu’une telle décision ne soit prise sans une concertation avec les élus locaux comme avec les corps médical et hospitalier local.
    Cette annonce visiblement hâtive et faite sans préparation et sans discussion avec le terrain me laisse circonspect.
    Je veillerai à ce que rien ne puisse être réalisé sans vérification en amont de l’absence absolue de risque pour les habitants et pour les soignants.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers