Une activité dense hier dans le quartier.

Déjà j’ai eu le plaisir d’ouvrir le festival des pavés place Mazagran soutenu par la Mairie du 7e (on sera aussi partenaires de la fête de la musique en ce lieu aussi).

Puis nous avons enchainé chez le salon de thé Elixia de l’imaginaire, ses dragons, ses expos, ses smoothies avec la bonne compagnie de l’ami Paraph, maitre des jeux occultes de Trollune à discuter aussi du meilleur restau asiate du quartier.

Quelques centaines de mètres et c’est la MJC Jean Macé qui organisait mutineries, festival entre poésies et engagements. L’occasion d’acheter un ouvrage au stand de la librairie anar La Gryphe.

Puis, pas loin encore, c’est kevin qui organise l’anniversaire de son Petit Bouclard avec du son, des jeux et une bière au nom du quartier de la Place Saint-Louis (il y en a encore des centaines de litres si vous voulez goûter) le temps aussi de discuter avec ses cobrasseurs de l’envie de voir plus de bières au nom du 7e (il va y avoir une fosse aux ours, sûr que ça va intéresser Charlotte de la Faute aux Ours)

On discute de la suite et plutôt que d’aller au bal du droit (oui je suis invité au bal du droit de la corpo, qui était mon adversaire pendant les années étudiantes) on décide d’aller faire coucou à Michel Bernini, qui joue ce soir en son théâtre de Lulu sur la Colline dans le nord de Gerland. Discussion avant sur le rugby, le théàtre populaire et le cinéma. Rire pendant ce spectacle d’impro qui plaira à tous.

Et puis passage en avant première chez l’Amour de Nuit chez l’adorable Agathe, notre premier bar à fromage du 7e qui ne pourra que connaitre un immense succès.

Finir la nuit ? On passe voir Grand Master Flash au Ninkasi Gerland pour son festival d’art urbain. C’est tout le hip hop old school qui passe devant nos yeux. Ca se souvient mais surtout ça danse et c’est bon. On rentre.
Des fois il faut fermer les paupières. Merci à toutes et tous pour ce jour et vive le 7e !