Casseurs à Lyon: les photos de manif, la terrible violence, la reussite des manifestations, l’échec en matière de sécurité de Sarkozy

Manif Il est presque midi et mon téléphone sonne. A pas mal de reprises. Je n'ai pu me rendre en manifestation pour cause de rendez-vous professionnel fixé de longue date. D'un côté mes amis en train de défiler (quelques photos de la manifestation du 19 octobre ici prises par mon ami Renaud) , me parlent d'une affluence record et inespérée dans les manifs (le nombre de manifestants est évalué entre 18000 et 45000 personnes), de l'autre, très vite aprés les premiers appels, des commerçants angoissés autour de Gambetta, qui voient des casseurs s'affronter au service d'ordre de la manifestation (et dire que la droite essaie pas à pas d'assimiler voyous et manifestants !) puis essayer d'entrer dans les commerces, briser une vitrine… Un dur moment pour ces marchands de biens et de service qui ont eu ( globalement ) plus de peur que mal mais surtout un sacré coup de flip comme m'expliqueront plusieurs d'entre eux. Et puis la violence qui est passée tout près.

En presqu'ile, les dégats seront plus concrets hélas. Le pillage et la guérilla contre des forces de police harcelées par des bandes de jeunes. Une destruction de biens publics et privés inadmissibles comme nous l'avions dit déjà hier dans un communiqué du PS Rhône. L'événement, tragique et hautement condamnable fait oublier la reussite de la manif…bien pratique pour le gouvernement, qui faute d'avoir voulu dialoguer, fait face pour l'instant à un mouvement populaire dans l'opinion. Celui-ci ne peut qu'espérer un revirement impulsé par les actes de groupes de petits imbéciles n'ayant rien à voir avec les revendications pour une réforme des retraites. La violence pourrait être d'une aide précieuse pour briser le mouvement.

Et puis des rumeurs un peu partout: Les jeunes casseurs auraient été manipulés par l'extrême-gauche selon certains ou  auraient été, selon d'autres, comme sous le CIP, manipulés par des policiers voulant faire dégénérer le mouvement…comme toujours rien de tangible d'un côté ou de l'autre quand on parle de bruits de ce genre, complétement incontrôlés. Au milieu de cela, la droite lyonnaise, en mal de propositions et soumise à une conccurence interne, essaye de faire son beurre. Gérard Collomb, qui m'a fait penser hier au téléphone à une mére inquiéte pour son fils (son côté féminin sans doute) , rentre en urgence à Lyon d'un voyage destiné à favoriser l'essor des entreprises lyonnaises en asie.

En tous cas les policiers que je croise ont bien du mal à faire leur métier. Il a d'ailleurs fallu récemment que ces fonctionnaires de police luttent pour obtenir le maintien d'effectifs opérationnels au sein de leurs compagnies à cause de la volonté du gouvernement de réduire leur nombre. Mais, hélas ces effectifs pour compenser les pertes subies se feront seulement partir du 1er novembre ! Nous n'y sommes pas encore et il y a eu du manque d'agents cet après-midi…Dommage, que ce soit pour châtier les imbéciles qui mettent le boxon ou assurer l'exercice de manifestations qui ont connnu une grande reussite ce jour, leur rôle est indispensable. Cette après-midi, selon le chiffre du Préfet, ils n'étaient que 500 face à 1300 casseurs.

Et dire que certains pensaient que sous Sarkozy il n'y aurait plus de chienlit !

ps: ce blog sera en semi-sommeil ces prochaines semaines et les commentaires en modération à priori.

32 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. pasadena

    surprenant aussi les carcasses de bagnoles pas dégagées rue de la république pendant des heures pour effrayer le passant.

  2. sudiste

    je suis militant sud rail. Dès la queue de la manif arrivée a bellecour les flics ont chargé les manifestants alors qu’ils étaient restes passifs face aux casseurs !

  3. Briavel Gouëdic

    Apparemment les forces de l’ordre ont reçu des consignes de modération et ont donc été limitées dans leurs actions …
    A Paris, la stratégie des forces de l’ordre semble être de contenir les émeutiers en-dehors de la capitale alors qu’à Lyon le bouclage de l’hyper-centre n’a pas été suffisamment anticipé et la place Bellecour s’est transformée en champ de mars. Pourtant, la presqu’île ne dispose pas d’un nombre considérable d’accès …
    Aussi, il faut peut-être se poser la question de savoir si le point de fixation sur Bellecour a été délibérément choisi par les autorités sans pour autant déployer les forces suffisantes pour les contenir sur la place et ne pas voir des incidents se répéter au moins à deux reprises sur la rue de la République.
    Sarkozy préfère apparemment libérer les entrepôts de carburants (depuis ce matin 4h selon BFM) …

  4. Paul

    « Entre 18000 et 45000 personnes », c’est sur qu’avec cette photo http://goo.gl/C0Pf et la dernière vidéo de Yann Bartès, tout le monde peut te croire…

  5. romain blachier

    18000 est le chiffre de la police, 45000 celui des manifestants. On peut quand même penser que nos syndicalistes sont moins marseillais que ceux de la vidéo d’autre part réclamer une vidéo des gens de la préfecture qui comptent eux aussi un peu étrangement dans l’autre sens 😉

  6. Dada

    J’y étais, et je peux vous dire que j’ai vraiment cru que j’allais y rester, la plus GROSSE frayeur de ma vie!
    Les CRS tiraient n’importe où! J’ai reçu un truc de flashball qui m’a effleuré la cheville alors que je tentais de m’extirper de la foule. Etant lycéenne, j’étais seulement venue pour manifester mon mécontentement, et je me suis retrouvée étouffée par du gaz lacrimogène, tiré de partout par les CRS qui nous avez encerclés.
    Et le plus scandaleux, c’étais qu’il y avais des PERSONNES AGEES, & DES FEMMES AVEC LEURS ENFANTS, qui n’avaient rien avoir là-dedans. On ne peux plus manifester tranquillement, sans que ces casseurs interviennent, Donc OUI je suis contre ces casseurs, MAIS OUI aussi, je suis contre ces CRS qui tiraient à vu de nez sur n’importe qui! Moi & mes amis, on a du aider une dame assez agée qui marchait avec une canne & qui n’arrivais plus à respirer à cause du gaz!
    Ce n’étais plus une manifestation, c’étais une guerre CRS-Casseurs, & des gens n’ayant rien à voir là-dedans, ont étés blessés.
    C’est juste SCANDALEUX.

  7. Je crois volontiers que c’est la plus grosse manif’ depuis le début des contestations de la réforme. Qu’il y ait eu 20 000 personnes ne me choquerait pas, Lyon est la deuxième ville de France.

  8. Marre de la france

    Heu dada, si tu t’es pris de la lacrymo dans la gueule c’est seulement à cause des casseurs…
    ourquoi les gens se voilent ils encore la face, on c’est très bien qui sont ces casseurs, c’est ceux qui habituellement, vol, agresse, emmerde dans la rue, personnellement je n’éprouve plus de plaisir à me promener à Lyon sauf peut être encore dans certains quatiers, pas contaminés par ces déchets de la société qu’on refuse d’enfermer…

  9. Je suis vraiment en accord avec ton article.
    De là à cracher sur les CRS comme l’a fait Dada, je ne pense pas. Ces casseurs sont une véritable gangrène, et font passer ( comme l’intitulé du billet le dit ) une manifestation pacifique, organisé et idéologiquement concrète. Pour un ramassis d’unijambistes en quête de violence.
    C’est déplorable, surtout venant de personnes si jeunes. Et je ne me considère pas franchement vieux du haut de mes 20 ans.
    J’espère juste qu’avec l’arrivé des vacances scolaires, ils trouveront mieux à faire que de sécher les cours.

  10. Jérôme

    Ce n’est pas l’échec de la politique de sécurité de Sarkozy. Sarkozy est dépassé par la violence et le nombre de ces émeutiers, qui n’ont strictement rien à voir avec le mouvement lycéen.
    La gauche serait de la même manière dépassée : mis à part vous Monsieur BLACHIER, tout le monde en est convaincu.
    Ces violences sont d’abord et avant tout la marque de l’échec de l’assimilation des étrangers à qui on a eu de cesse de demander de promouvoir leur différence et leur diversité : raciales, culturelles, cultuelles, historiques etc.
    A tel point qu’aujourd’hui, ces jeunes pourtant « français » depuis 3 ou 4 générations, se regroupent en bandes ethniques et raciales et rejettent tout ce qui incarne la France et son autorité.
    Pourquoi les commerces du cours Gambetta ont-ils été relativement épargnés? Qui peut contester les photos et vidéos, analysées sociologiquement et sans nulle vision raciste, montrant qu’une majorité des casseurs sont de race noire ou arabe, et une minorité de race blanche?
    Nous le regrettons tous infiniment et profondément tant cela est contraire à nos valeurs, mais qui peut nier que ces jeunes se regroupent par race? Eux-même l’assument d’ailleurs ouvertement.
    Ces jeunes français (car être français ce n’est pas une question, pour nous Républicains, de couleur de peau) rejettent tout ce qui incarne la France à cause des théries gauchisantes qui ont mis à bas l’idée d’assimilation (la diversité garante du mieux vivre ensemble!), la fierté de notre Histoire (la France résumée à un colonisateur abjecte), le rejet de la nation (l’avenir : l’Europe!, bien sûr, pas la vieille France)… et la droite la plus bête du monde a suivi.

  11. Eric Zobel

    @ marre de la France : Les déchets de la société ?! Je suis plus généreux que vous, je sauve les hommes mais pas leurs actes. La gauche doit apprendre à affronter sans tabou des raisonnements comme les vôtres, nous ne voulons plus d’angélisme de gauche, personnellement je suis pour une gauche qui, parvenue au pouvoir, assurerait la sécurité de la société autant que la justice sociale. Il est donc inutile d’insulter les uns ou les autres, la fermeté, la force n’est pas dans l’insulte « déchets » (qu’on sent raciste ou pas, peu importe) mais dans la fermeté morale et les actes. J’en connais un qui s’agite et insulte tout le monde, les « karchers », les voyous et autres « pauv’ con » en prennent pour leur grade mais l’excitation nerveuse n’a jamais assuré la sécurité !

  12. Poup

    @ marre de la France
    Effectivement le fait de se prendre des lacrymo était la faute des casseurs mais je pense aussi rejeter une partie de la faute sur les organisateurs de la manifestation: J’étais sur place et la situation était déjà plus que chaude sur les coups de 11h et je pense sincèrement que lorsque l’on réalise un mouvement on doit pouvoir gérer cette situation afin d’éviter aux personnes d’être blessées.
    Je l’accorde c’est triste que des civils voulant faire partager leur avis sur les projets de lois soient touchés mais il faut réfléchir un peu avant de faire n’imp

  13. Clément

    Les français manifestent contre :
    la réforme des retraites,
    la réforme de l’éducation : des jeunes diplômés envoyés à l’abattoir sans formation pédagogique; c’est préjudiciable pour le professeur et pour toute une génération d’étudiant/lycéen/collégien/primaire,
    la réforme de la justice : suppression du juge d’instruction pour un meilleur contrôle de la justice par l’exécutif!,
    ces affaires qui tombent dans l’oublie : Karachi, Woerth-Bettencourt,
    la censure de la liberté d’expression avec la LOPPSI sans passer par la justice; autant dire que des affaires comme woerth-bettencourt n’auraient peut être jamais vu le jour si Mediapart avait été censuré,
    des lois anticonstitutionnelles qui bafouent la présomption d’innocence (HADOPI) : le citoyen est coupable et c’est à lui de prouver son innocence; ce renversement de la charge de la preuve n’existe pas en justice (en théorie…),
    la xénophobie de l’Etat envers la communauté ROM (condamné par la cour européenne quand même !),
    un mépris de la loi Liberté et Informatique par les forces de l’ordre : possession de fichiers non déclarés à la CNIL,
    l’absence de dialogue avec le peuple français.
    Autant dire que beaucoup de points sont gravissimes !
    Et non, ce n’est pas la description du régime chinois.
    Lois liberticides, anticonstitutionnelles, gouvernement xénophobe, une justice non indépendante! Est-ce la France qui est décrite ? Malheureusement oui. Quand la situation en France est décryptée et que l’on constate une absence totale de dialogue suite à toutes ces manifestations, suite à toutes ces grèves, on peut comprendre ce besoin d’insurrection qui semble être le seul pouvoir restant aux mains des citoyens français.
    Déclaration des droits de l’homme, dernier article, 1793 :
    Insurrection populaire : droit le plus sacré, devoir le plus indispensable
    « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple, et pour chaque portion du peuple le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».

  14. Anti-casseur

    Les CRS et les autorités de ceux-ci sont vraiment cons. S’ils en ont marre des casseurs, qu’ils se démerdent pour que les manifestants et les casseurs ne se mélangent pas (quand on voit toutes les barrières à Gerland, c pa ça qui manquent!) et qu’ils tirent à balle réelle sur les casseurs!!!! IL y en a marre de ces pourritures. Si un seul est touché, ils détalleront comme des lapins. Cette guerre à la lacrymo n’a strictement servi à rien. Et quand on sait que ceux qui ont dévalisés les magasins ne s’en sortiront qu’avec du sursis, ça fout la gerbe.

  15. Djé-Djé

    Je comprends pas certains commentaires. Les CRS auraient chargé sur les manifestants et pa sur les casseurs? Si c vrai, c’est vraiment grave. Cela voudrait dire que les CRS sont incompétents. Et en plus de ça, ils laissent bien faire les casseurs. A croire qu’ils ont peur des représailles.
    Des snipers sur les toits pour tirer sur les casseurs, rien de mieux pour se débarasser de ces merdeux. IL faut arreter avec les bombes lacrymo. Les bombes lacrymo sont un jeu pour eux!!!

  16. Eric

    Contradictoires sont les ordres que reçoivent les CRS, maintenir l’ordre sans faire aucune bavure. Pourtant l’Etat ne détient-il pas le monopole de la violence légitime ? Sauf quand la légitimité se trouve discréditée par ceux qui se trouvent au bout de la matraque et quand ceux qui se trouvent du côté du manche se posent aussi la question : Woerth, Betencourt, le bouclier fiscal etc. ça ne vous refait pas une santé dans les sondages, tout ça.
    Enfin, bon je me demande : ces casseurs, qui sont-ils ? Sans doute il ne faut rien excuser des débordements… En même temps, j’ai l’impression que le mot casseurs a un effet pervers : il psychologise et moralise la question, il fait de la lutte sociale un problème moral (casser / pas casser) et détruit sa dimension politique.
    Le fait est que les casseurs ne sont pas encadrés par un mouvement révolutionnaire, n’ont aucun discours politique construit, donc ils sont comme des chiens fous dans la rue…
    Abandonnés par la bourgeoisie progressiste contrairement au temps où les bolcheviks noyautaient la colère populaire (et la manipulait aussi, la manipulation : grande peur de la Droite !!), ou encore je pense à cette bourgeoisie révolutionnaire de 89 qui encadrait les paysans…
    Hélas, ils ont bien prouvé qu’ils n’étaient manipulés par personne et c’est triste pour l’histoire sociale de notre pays…
    Je jette ces quelques idées seulement pour inviter les participants à ce débat 2.0 de prendre du recul historique et de ne pas en rester aux réactions brutes et psychologiques du type « méchants casseurs / gentils lycéens », « méchant gouvernement / gentils syndicalistes » « sécurité/insécurité ». On est sur un blog politique non ou alors on parle du beau temps et de la pluie (de matraques)…

  17. çapassepas

    CRAPULERIE D’ETAT
    Cette réforme ne se justifie ni socialement ni économiquement.Le marché des retraites complémentaires(ou « retraites par capitalisation »)qui se constitue progressivement est la seule vraie raison de cette réforme brutale et ordonnée depuis l’Elysée sans véritable consultation des organisations professionnelles.Ce marché constituerait une manne de plusieurs centaines de milliards d’euros que les sociétés privées seront amenées à se partager.Pour des millions de salarié(e)s cela signifiera concrètement des pensions de misère ne leur permettant pas de vivre dignement.Cette véritable raison-un peu crapuleuse quand on regarde avec soin cette affaire-devait être cachée sans quoi….Elle a été soigneusement cachée(non pas ignorée!)par les soit-disants experts en économie.Presqu’aucune personnalité médiatique n’a alerté l’opinion publique sur cette réalité…à de rares exceptions près parmi lesquelles Ségolène Royal…Bonjour la démocratie et le pluralisme de l’information!!

  18. Je trouve facile et presque bas de faire payer à Sarkozy le fait que les manif’ servent de de tremplin aux casseurs : échec en matière de sécurité ? Soyons sérieux quelques instants, vous leur offrez (involontairement je l’accorde) un moyen inespéré de foutre le bordel (désolé pour la vulgarité mais les circonstances font que), ne dites pas maintenant que c’est à cause de Sarkozy !
    Déjà que tous les manifestants se plaignent de la présence des CRS…

  19. jerome manin

    « Je demande aux jeunes de descendre dans la rue » Ségolène Royal.

  20. fchambat@ens-lyon.fr

    Plusieurs réflexions que je me faisais ce matin :
    1. j’ai beaucoup plus peur des flics que des casseurs, c’est étonnant quand même non ?
    2. moi ça me rassure qu’il y ait encore des jeunes qui se révoltent même si c’est pas avec la meilleure méthode possible. Je préfère la révolte en cassant quelques vitrines à la lobotomie générale.
    3. je doute que les escouades de CRS soient la réponse la plus intelligente (même en admettant qu’elle soit nécessaire) à la situation.
    4. j’aimerais bien savoir qui sont et ce que pensent ces fameux casseurs.
    Bref, je trouve que « les casseurs sont des imbéciles » est une réponse un peu simpliste au problème.

  21. Sylvain O.

    Bravo pour le dernier commentaire. A-t-on déjà vu une révolte sans violence? Si 3 millions et demi de manifestants ne suffisent pas à faire plier le gouvernement, quel autre choix reste-t-il à part la force? Si le pouvoir ne veut pas céder sur la réforme des retraites, en dernier recours, doit-on aller au corps à corps avec les forces de l’ordre pour que la volonté du peuple soit écoutée? le terme de « casseurs » n’est-il pas un piège? Ne représentent-il pas un mouvement suffisamment vaste pour les qualifier plutôt de « révoltés»?
    Et si la jeunesse des quartiers populaires était à la pointe de la contestation sociale, comme bien fréquemment dans l’histoire?

  22. Sylvain O.

    A-t-on déjà vu une révolte sans violence?
    Si 3 millions et demi de manifestants ne suffisent pas à faire plier le gouvernement, quel autre choix reste-t-il à part la force?
    Si le pouvoir ne veut pas céder sur la réforme des retraites, en dernier recours, doit-on aller au corps à corps avec les forces de l’ordre pour que la volonté du peuple soit écoutée?
    Le terme de « casseurs » n’est-il pas un piège? ne représentent-il pas un mouvement suffisamment vaste pour les qualifier plutôt de « révoltés»?
    Et si la jeunesse des quartiers populaires était à la pointe de la contestation sociale, comme bien fréquemment dans l’histoire?

  23. Sylvain O.

    A-t-on déjà vu une révolte sans violence?
    Si 3 millions et demi de manifestants ne suffisent pas à faire plier le gouvernement, quel autre choix reste-t-il à part la force?
    Si le pouvoir ne veut pas céder sur la réforme des retraites, en dernier recours, doit-on aller au corps à corps avec les forces de l’ordre pour que la volonté du peuple soit écoutée?
    Le terme de « casseurs » n’est-il pas un piège? ne représentent-il pas un mouvement suffisamment vaste pour les qualifier plutôt de « révoltés»?
    Et si la jeunesse des quartiers populaires était à la pointe de la contestation sociale, comme bien fréquemment dans l’histoire?

  24. Sylvain O.

    casseurs ou révoltés? quand on parle de 1300 jeunes rien qu’à Lyon, les appeler casseurs, c’est dénigrer la jeunesse des quartiers populaires!

  25. Sylvain O.

    désolé, mes messages ne s’affichaient pas… le premier est ok

  26. Marre de la casse

    Vos commentaires pour certain sont déconcertant !
    Pour la manifestation de jeudi 21 octobre. Vous saviez que l’ambiance était tendu ! J’ai vue les casseurs agir en bande tout démolir.
    Que veux tu faire ?
    Si les CRS tirent dessus et en blesse 1. On vas entendre dire « Le pauvre il sont aller trop fort sur lui c’est qu’un pauvre mineur, c’est pas de sa faute si il se sert des voitures comme terrains de jeux »
    Dû coup le gouvernement ne peux ni attaquer sans crainte d’être critiqué ni riposté à par charger dans le tas pour disperser les groupes.
    Alors maintenant, si les CRS tirent a balle réel malheureusement une guerre civil sera déclenché. Donc il peuvent pas !
    Perso en rentrant chez moi le nuage d’acrymo est revenu rue de ré avec le vent. Oui j’en ai pris plein la gueule.
    Par contre toutes les personnes présentent sur place pour manifesté était au courant des danger dans cette situation. Alors arrêtez de vous plaindre !
    Au faite les CRS on charger car devant des petits con les attaquaient à coup de pierre.
    Les écoles étant en grèves ou fermé on peux pas dire qu’ils sèchent les cours.
    Cette crise est dû à l’enveniment des médias et des réseaux sociaux.
    On vit dans un monde ou tous les soirs des films violents sont diffusé. Même dans la musique les paroles sont violentes même extrêmement violentes.
    Que se soit la gauche ou la droite peux importe, les problèmes on demande au parent d’éduquer leurs enfants, c’est tout à fait normale. Par contre il sont la plupart du temps à l’école. Chez des enseignants qui ferment les yeux pour la plupart sur les problèmes rencontré en classe.
    Les gamins qui sèchent les cours rarement les parents sont au courant. Aucune aide sociale pour aider les familles sur comment éduquer!
    Voilà le résultat !
    Pour le système de retraites, si rien n’est changé dans quelques année la france sera un pays en sous développement, a méditer !
    En plus cours. Trop de liberté, trop de laxisme et trop de besoins créer par les marques et les média.
    C’est pas le gouvernement qu’il faut réformer, c’est la france et surtout la mentalité des Français.
    PS: Pour ceux qui en on marre de la France, les frontières sont ouverte.

  27. 1- Virons vers le point Godwin : un meurtrier a certainement plus peur des gendarmes que des voleurs. (comprendre : si tu as peur des gendarmes, c’est peut-être que tu n’ex pas exempt de tout reproche 😉 )
    2 – Les jeunes intéressés étaient déjà dans la rue avant qu’on ne les appelle. Je préfère quelques bons coups de matraque que la loi de plus fort.
    3- Très bien. Donc on les laisse faire ? Quoique c’est vrai, l’armée aurait plus sa place que les CRS, ça durerait moins longtemps.
    4- Ce qu’ils pensent ? Qu’ils ont là une très bonne occasion de se montrer et de pouvoir faire les cons avec presque une justification.
    (je fais le réac’ mais c’est plus marrant ainsi)

  28. « Si 3 millions et demi de manifestants ne suffisent pas à faire plier le gouvernement »… C’est peut-être parce que ça représente même pas 5% de la population française…
    Alors arrête tout de suite avec ta volonté du peuple, c’est la volonté de 3 pauvres petits millions, quoiqu’en disent les sondages…
    Les casseurs sont justes des révoltés en fait, merci et bravo, j’espère que tu n’es pas engagé en politique, parce que ça fait peur !

  29. areuh

    A qui profitent les « casseurs »… ?

  30. bonjour à tous
    nous sommes tous d’accord, casser c’est pas bien, surtout quand le gouvernement semble vouloir en profiter pour discréditer totalement le « mouvement »…d’ailleurs ce terme de « mouvement » ça me fait bien marrer : il n’y a effectivement QUE 3.5 millions de personnes dans la rue, et environ quelques centaines de casseurs…comme à chaque fois. La majorité des gens ne sont donc pas prêts à descendre dans la rue pour réclamer plus de justice : beaucoup sont trop anesthésiés par la peur de perdre son boulot, ou des sous, tout simplement…ou par un conformisme de bon aloi : il est tellement plus facile de gueuler contre un gouvernement qui fait la sourde oreille, de pester tout en restant chez soi…
    Tout ceci pour dire que la majorité a beaucoup plus à perdre qu’à gagner, et qu’elle ne se bouge pas….
    En 68, il y avait 30 millions de personnes dans la rue, et la question des casseurs, ou des bastons, ou je ne sais quoi d’autre(dégradations) ne s’est même plus posée. Le gouvernement avait compris, en ce temps-là, que la colère était là. MASSIVE.
    Ca n’est absolument pas le cas aujourd’hui.
    Les quelques casseurs qui foutent le bordel ne sont qu’une émanation de cette société de m***e qu’on nous propose : il n’y a qu’a les voir sur les vidéos de la rue Victor Hugo : ils faisaient quoi? Ils venaient uniquement piller des magasins de fringues et de jeux vidéos….Vive la publicité! Vive les films et musiques violents! Vive un gouvernement de corrompus, de népotistes et de magouilleurs qui montre l’exemple! Vive le président excité des riches!
    Ne vous étonnez pas, après, qu’on en arrive là…

  31. sarah

    @Paul: la photo est celle du cortège PS, tout à la fin, c’est donc normal qu’il n’y ait perosnne derrière. Mais ce n’est pas une photo du cortège entier, enfin, est-ce vraiment utile de le préciser? Croyez vous vraiment qu’il n’y avait que quelques centaines de perosnnes dans la rue? Venez jeudi matin compter par vous même

  32. Ananoyme

    Les « casseurs » ne sont pas des gens qui ont un mauvais fond comme on essaye de nous le faire croire.
    On nous montre ceux qui ne sont là que pour en profiter, mais la très grande majorité sont des étudiants qui sont excédés, qui pensent n’avoir aucun avenir avec les 25% de chômage qui touche les jeunes, et qui n’ont trouvé que la violence pour réussir à se faire écouter.
    Et finalement ils ont peut être raison, le gouvernement est totalement sourd face aux manifestations, la violence est surement et malheureusement le dernier recours possible pour faire changer les choses.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers