Ambiances de campagne

Une campagne électorale c’est une succession de moments heureux ou non, de fous-rires et de prise de tête mais surtout de travail. Aller à la rencontre de l’autre, élaborer un projet, une stratégie, des actions et être à l’écoute surtout.

Celle dont je m’occupe en particulier, celle de Jean-Pierre Flaconnèche,Maire
du 7e et Conseiller Général de Gerland, se fait autour d’un groupe
d’histoires et de personnalités fort différents et toutefois l’alchimie
se fait.Les rencontres avec les habitants se passent fort bien et sont
souvent bien plus décontractées que dans des enjeux plus nationaux.Le
sentiment aussi d’avoir davantage de prise sur les questionnements des
gens. Les clivages, si ils sont partiellement, ne le nions pas, ceux de
la politique classique droite/gauche portent aussi sur des questions
locales.

C’est en tout cas pour le moment une fort agréable campagne, pour l’avenir de Lyon et de mon 7e chéri.
Et
sur le terrain, elle se passe dans un climat de cordialité avec les
autres listes (Christophe Geourjon s’est notamment inquiété de ma santé
un matin qu’il me trouvait fort pale sur le marché Jean Macé aprés une
soirée agitée, Claude Jeandel me parle de ses études et pleins d’autres
trucs avec d’autres…) même si il y a des exceptions…

Passage hier via la rue de l’université pour aller saluer les adhérents d’HES-Lyon présidés par mon pote Alexis, qui tenaient leur repas de travail dans le 7e, avant d’aller diner en couple dans le toujours excellent restaurant de Guy Thierache.

Petit coup d’oeil en passant à la permanence l(a deuxième ou troisième si on en croit les adresses de contact de différents tracts) du candidat milloniste qui représente les couleurs de Dominique Perben dans le 7e arrondissement.

Nous sommes presque voisins avec Pierre Delacroix,enfin pas vraiment, il vit dans le 6e, c’est assez loin de ma rue St-Jérôme (je sais, je sais il a une association dans le 7e), puisque j’habite à quelques dizaines de mètres de sa permanence électorale.
La tête de liste du 7e est là, visiblement en train d’attendre quelqu’un ou quelque chose.Je le salue de loin, il me rend mon salut puis me suis des yeux d’un air peu amène, comme dans un film de Coppola…Brrr.Autre ambiance de campagne…

Pour finir, Robert Marmoz (sans doute le meilleur blog politique à Lyon) a publié la vidéo de l’avant entrevue d’Elkabbach avec Gérard Collomb et Dominique Perben que lui avait envoyée,où l’ancien maire de Chalon-sur-Saone est raide comme un piquet à côté d’un Collomb trés bonne franquette. Je vous présente, si vous ne l’aviez pas vu, donc la suite, à savoir l’émission diffusée par TLM et Europe 1 la semaine dernière.

interview de Gérard Collomb et Dominque Perben par JP.ELLKABBACH sur TLM

7 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Salut Romain,
    pour info, Perben a eu son pétage de rétine lors de sa venue à Europe 1. Si tu regarde bien la vidéo, il se frotte l’œil au début. En fait, il souffrait et n’en a rien laissé paraître…

  2. nico

    c’est pas ce qui explique qu’il paraisse tendu…et puis, pendant, l’interview, tout juste se gratte-t-il non pas l’oeil mais la haut de la paumette! Enfin bon! S’intéresser au couloir de la chimie, est tout à fait louable comme intention, mais c’est de la compétence de l’Etat et en l’occurence du Préfet de Région…il n’y a pas que ça, mais là, la ville de Lyon n’y peut pas grand chose! Boucler le périf, très bien! Que DP aille expliquer cela aux Maires, pour la pluipart de droite de l’ouest Lyonnais et qui y sont pour la plupart opposés….bref, c’est creux!

  3. solange k

    bizarre votre histoire M.Roux de Bezieux.on va pas épiloguer sur le sujet, ça serait glauque mais il a l’air en forme dans l’entrevue qui suit pour un type qui aurait eu son souci à ce moment.Il est surtout un peu coincé et peu chaleureux…En tout cas souhaitons lui de se remettre vite.
    Pour le reste,Perben si il nous parle de sa naissance à Lyon est parti depuis longtemps et est devenu (ce n’est pas une honte) un bourguignon et non un lyonnais.Il est parti fêter noel en saone-et-loire c’est bien la preuve qu’il ne se snet plus vraiment de notre ville…

  4. jm

    « La propagande est le contraire de l’artillerie : plus elle est lourde, moins elle porte. »
    Jean Giraudoux

  5. laurent purion

    on sent dans cette émission un Perben plus dans des clivages nationaux et un collomb plus dans l’esprit lyonnais.
    Quand à Pierre Delacroix, il me semble d’abord assez nerveux même si je ne le connait que peu

  6. jm

    On a un petit coté LyonMag (vous savez le magazine indépendant) chez Laurent Purion qui donne une crédibilité totale à des propos qui ont la consistance du beurre en broche et la douceur du fiel.
    @Solange. Vos insultes me manquent.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers