USUL “Tu es fou tu va tomber dans la gueule du loup !” on m’a dit. J’ai répondu que moi je n’aimais pas parler entre convaincus.

J’ai accepté avec plaisir  l’invitation du célèbre Youtubeur de gauche radicale (ou d’extrême-gauche selon les définition) Usul pour sa vidéo hebdo “Ouvrez les Guillemets” qu’il réalise pour le compte de Mediapart. Ceci dans le cadre d’un interview dont quelques séquences seront montées sur un documentaire évoquant les luttes sociales. Et peut-être une version plus longue présentée à côté. La vidéo sera diffusée ce lundi. Et Usul est un youtubeur très regardé et son travail suscite beaucoup de réactions.

L’exercice n’est pas facile : il s’agit d’être un peu la voix de LREM, avec une forte touche de ma sensibilité personnelle qui peut différer, dans une vidéo ayant pour but de soutenir les mouvements sociaux.

J’aime bien Usul personnellement et nous avons déjà fait quelques soirées ensemble, malgré nos divergences (mais aussi convergences politique). C’est quelqu’un de cultivé et sympathique.Mais c’est justement encore plus dangereux pour cela : la férocité ou du moins l’adversité peut être davantage existante pour éviter toute accusation de connivence dans une émission où le public est de toute façon très hostile à d’autres étiquettes que celle de la gauche radicale. Ceci de plus dans un contexte de tension sociale.

La politique n’est pas un diner de gala

Forcément les questions étaient plus intéressantes mais aussi des plus, je ne dirais pas virulentes puisque la conversation a été des plus cordiales, on va dire des moins favorables à la ligne politique qui est celle de mes amis, cherchant l’angle de désaccord, le défaut de cuirasse, le porte à faux pour moi qui suis de gauche au sein de LREM, opposant deux grilles de lectures ne se comprenant pas toujours. C’est logique, c’est normal, nous sommes deux militants et on était pas là pour la brosse à reluire. J’ai dit fidèlement ce que je pensais.

Je ne sais pas ce qui va en être retenu au montage dans une vidéo à charge de combat politique et je n’ai demandé et je n’avais pas à demander un droit de regard. Je sais bien sûr que le public d’Usul, très engagé n’est pas forcément bien intentionné en ce qui concerne ce qui diffère de lui. Comme tous les publics engagés.Il me faudra ne pas trop aller voir les commentaires, les tweets et relativiser, tout comme j’essaie de relativiser quand des parents melenchonistes refusent d’inviter mes enfants à un goûter d’anniversaire parce qu’ils sont mes enfants et autres joyeusetés du sectarisme ordinaire qui me frappent dans mes activités et vie personnelle.

Il ne faut jamais hésiter à porter ses convictions partout et c’est ce que j’essaye de faire dans la vie comme sur le web. C’est d’ailleurs ce que trop de mes collègues élus lyonnais, quand ils ont des opinions, ce qui n’est pas toujours fréquent, ont trop souvent peur de faire. Grand bien leur fasse dans leurs carrières et confort, et puis ils prennent moins de coups que moi. Mais il me semble que c’est aussi notre rôle de militants politiques que de dire ce que l’on pense.

Je pense que c’est d’ailleurs pour cela que vous êtes nombreux, que vous soyez d’accord sur tout ou pas avec moi, à me faire confiance dans mes activités d’élu et de militant, qui sont deux choses parfois complémentaires, parfois différentes.

En tous cas quel que soit le résultat, merci à Usul, à Contentin et à leurs équipe pour l’invitation. Et de manière plus générale, pour la qualité de leurs vidéos. Et à demain.

Romain Blachier