Vote Comment, intéréssé par les débats sur l'écologie politique d'EELV, je n'ai jamais reçu de quoi voter. Ce sont les dernières minutes d'inscription et je n'arrive plus à retrouver ma carte bleue. Je dois m'acquitter des 10 euros de cotisation pour participer à la primaire de l'écologie politique. Charte, demandes, rien de ce que je viens de vérifier n'est incompatible avec mon statut de militant socialiste de déjà longue date, de membre de la direction du PS du Rhône, d'élu au poing et à la rose de Lyon 7e qui participera aussi aux primaires de son parti. Les valeurs, les exigences sont pleinement compatibles avec les miennes. Je me suis rendu d'ailleurs l'an dernier à l'université d'été de ce parti. Ouf je retrouve ma carte bleue, je paye. Juste à temps. Cécile Duflot a bien fait de faire un rappel sur Twitter.

Quelques jours après, je reçois une demande de vérification d'identité. Je renvoie comme demandé mon identification scannée. Quelques lunes, quelques soleils. Et puis on m'envoie un mail me disant que c'est bon, que je suis en effet bien Romain Blachier. Quelques lunes, quelques nuits, mon matériel de vote indispensable pour exprimer mon choix n'arrive pas. Un débat vu sur le web en direct. Eva scude Nicolas. Nicolas parle d'écologie de combat qui n'est pas celle des coups bas. Quelques lunes, quelques soleils. Toujours pas de matériel de vote. Stop on ne peut plus voter que par courrier, plus par web. Déjeuner avec un élu local Europe Ecologie. On parle de politique, d'engagements. Je lui fait part de la nom réception de mon matériel de vote. Il est très étonné. Quelques jours, quelques nuits. Pas de mail pour m'informer de quoi que ce soit. Hier. On dépouille le vote. Je n'ai pas pu exprimer le mien. J'espère être le seul. Ou alors si la chose s'est déroulée un peu partout, c'est un gros raté dans la primaire écologiste.