« Queue de cheval en moins, Mélenchon essaie-t-il d’imiter Pablo Iglésias, Podemos et ses succès ? Podemos, ce mouvement espagnol qui marche bien plus que le Front de Gauche français. Podemos dont le fond politique l’amène à gauche mais dont la stratégie est de renverser tous les symboles datés ? Il flotte un parfum d’Espagne sur celui qui n’était que marxisme et jacobinisme franchouillard old school il n’y pas si longtemps. Rendant en cela sa candidature, sa démarche différente de sa tentative précédente.  »

(…)

Mais l’impression est la même: En Marche et Ciudadanos veulent rassembler et la droite et la gauche et des gens d’horizons divers. Est-ce que ça fonctionne ? Ciudadanos est une force importante et indépendante en Espagne. Mais, quatrième parti, il est loin d’être en mesure de prendre le pouvoir. Qu’en sera-t-il d’En Marche ? Et de son rapport aux socialistes, qui, si dans les enquêtes d’opinion, ne sont pas le gros de ses électeurs, forment une bonne part de ses cadres ? On verra.

Ma tribune dans Marianne est à lire intégralement

en cliquant sur le lien ci-cessous

Il y a comme un parfum d’Espagne dans la gauche française