commerce-blachier-romainNombre de lyonnais étaient hier au festival lumière, où de belles images me sont parvenues, notamment celle-ci.

Pour ma part, de passage à Paris, j’étais aux trophées du commerce. Et Lyon a été à l’honneur.

Je représentais plusieurs organisations: l’Organisation pour la promotion et la modernisation de l’éclairage du commerce en France, Lyon 7 Rive Gauche et non moins que la Fédération Française des Associations de Commerçants, outre ma responsabilité locale élective.Beaucoup de responsabilités donc. Je crois d’ailleurs que j’étais un des rares élus de toute la France dans la salle. Le commerce a du chemin a faire pour être reconnu pleinement par les pouvoirs politiques.

6 catégories cette année, notamment sur le e-commerce de proximité, les femmes commerçantes, le commerçant de l’année, association de commerçants (Lyon 7e avait remporté le prix d’ailleurs récemment), le développement durable et le commerce novateur.

Dans ce dernier trophée, l’innovation, c’est un couple de lyonnais, M. et Madame Drieux, inventeurs du concept caviste Louis M aux Halles de Lyon qui ont remporté le titre que nous avons fêté ensemble. Une bien belle reconnaissance pour le commerce lyonnais.

Félicitations aussi au pâtissier Caffet (Troyes), commerçant de l’année 2013.

L’occasion aussi pour moi de discuter avec les fonctionnaires en charge des réflexions et actions sur la sécurité des commerces français. De beaux échanges et des idées sur lesquelles travailler pour assurer la sécurité de nos commerçants.

Intéressantes aussi ces initiatives sur le cross-canal, le travail sur le e-commerce de proximité ou des drives mutualisés comme au Puy ou de proximité comme au Bout de l’art, en Vendée, ces croisements entre le commerce numérique et le local.

Une soirée conviviale et qui rend honneur au commerce français.