Je n'aime pas faire des billets de polémique interne au PS.Mais des fois je suis incité.Par exemple surArticle_valls_bailloné Manuel Valls.Il est vachement incitateur Valls tout de même !

Là il est en tournée européenne.Après un interview à un journal britannique pour continuer à radoter sur le PS-va-mal-et-je-suis-la-solution. Et le voilà qui pose dans le journal espagnol El Pais la bouche baillonnée en référence à la fameuse lettre de Martine Aubry, l'air content de lui, l'oeil brillant, fatiguant provocateur jouant les victimes de salon…

Ce n'est pas qu'il ne faille pas critiquer la gestion parfois un peu traditionnelle, austére et un peu chiante d'Aubry, je suis d'accord avec mes camarades Marc et Vogelsong sur ce point.Ce n'est pas que j'ai un probléme personnel avec lui, d'ailleurs j'ai eu l'occasion de diner en petit comité avec lui et l'homme était plutôt sympa. D'ailleurs comme moi aussi je suis un peu droite du PS, comme nous avons en partie les mêmes amis politiques, on croit souvent que je suis à fond pour ses idées. 

Mais pour cela il faudrait pourtant que Valls aie des amis et des idées.

Niveau amis le député-maire d'Evry a pas mal louvoyé entre DSK, Rocard, Royal, Hollande…en fait Valls roule uniquement pour lui-même.

Niveau idées, on reste dans le flou total. Certes il y a parfois une ou deux choses pas mal sur les OGMs, la laicité ou l'entreprise. Mais faut pas trop creuser.Passé quelques déclarations d'intention type "il faut le changement pour changer parce que du fait de changer viendra le changement" on reste largement sur sa faim…Valls cogne sur le parti socialiste parce que c'est toujours rentable médiatiquement de taper sur son camp. Pluis c'est fort, plus ça marche…il sera ainsi celui qui proposera que le vote des militants du PS soit tranché au tribunal lors du dernier congrès… Mais quand on tape encore faut-il le faire pour proposer quelque chose. Et force est de constater qu'on entend rien de concret sur les choix de société chez le baillonné d'El Pais à part des histoires politiciennes. Par exemple des compliments systématiques sur Sarkozy et des attaques parfois gratuites sur le PS.

C'est bien de chercher à occuper un créneau sur le marché politique mais là ca devient ridicule. Valls a pu s'exprimer largement depuis des années. Là il affirme sous sa photo que « Le Parti socialiste ne représente plus d'espoir en France. ». Si t'es malheureux à ce point faut pas te gêner pour partir mon gars, à moins que tu soies maso.

Pendant que Valls joue à la censure, à la dictature, une vraie de vraie victime de la liberté d'expression croupit dans les geoles Birmanes.L'opposante Aung San Suu Kyi connaitra son sort vendredi. On est bien loin des postures pseudos-victimaires du député de l'Essonne mais dans une vraie de vraie dictature où l'on ne joue pas un plan média…