cartonJ’hésitais, comme je le disais sur mon dernier billet. Regrouper mes blogs, le personnel, celui d’élu qui regroupait certes mon activité d’arrondissement mais qui ne  comportait pas encore mon activité de conseiller communautaire de base ? Créer des sites spécifiques? Créer autre chose? J’avais envie de faire du neuf, et puis il fallait parler des nouveaux horizons, des nouvelles tâches. Donner plus de place à internet aussi.

Mon nouveau blog de Romain Blachier

J’ai fini par trancher: j’ai tout regroupé: le numérique,la politique, Lyon, le monde, le culturel, le spirituel.

Le risque est là parfois de la confusion: Etre interpellé en tant qu’élu alors qu’on parle de religion, se faire décrédibiliser parce qu’on fait un article léger (souvent parmi les plus lus d’ailleurs) et que nous sommes dans un monde de cases où il ne faut surtout pas sortir de la place où l’on est. Se faire accuser de tout, de faire de la politique, de faire autre chose à côté pour ne pas en être un professionnel; d’avoir la foi et d’être dans la laïcité.De s’intéresser à des choses que l’interlocuteur estimera utile ou pas. De parler tout aussi bien de ma rue que de du village loin à l’autre coin de la terre. D’évoquer la théologie de Calvin et les histoires de cœur de Nicolas Bedos. De faire des lyonnitude(s) qui n’intéresseront pas toujours celui venu y chercher du national. De faire du national qui n’intéressera pas forcément celle venue chercher des lyonnitude(s).

Pas grave. C’est le jeu. Et il y a des onglets pour cela, pour trier.

J’ai donc déménagé, bidouillé tout en restant au même endroit. Un merci particulier à Gaetan Compigni qui m’a aidé à porter les cartons. Il rejoint dans mon esprit des bienfaiteurs comme l’inventeur de la tarte au citron. Et aussi à Samy Rabih qui a aidé à porter une caisse particulièrement lourde.Ainsi un peu aussi qu’à Pierre Sérafini. Un déménagement de blog sérieux, c’est comme un vrai: c’est plus facile quand on a des copains qui filent un coup de main.

Bienvenue dans mon nouveau chez moi.