sarkozyFranchement on ennuie Nicolas Sarkozy pour pas grand chose en rejetant ses comptes de campagne pour 11 000 000 malheureux euros.

Quand on a augmenté la dette de plus de 500 milliards d’euros (oui il y a une crise mais cela représente plus que l’ensemble des dizaines de leaders de la France avant son arrivée au pouvoir à lui tout seul!) c’est à dire de très loin la plus forte augmentation de dette de l’histoire européenne (Balladur était économe en comparaison).

Quand on a aidé Tapie a remporter plus de 403 millions d’euros.

Lorsqu’on est accusé d’avoir pris plus d’une vingtaine de millions de dollars US de la part d’un dictateur qui faisait tuer et violer.

Eh ben quand on est dans ce genre de cas, qu’est-ce que onze millions d’euros qu’on cherche à se faire rembourser par le contribuable?

Hein? Franchement!

C’est ce que doit se dire un Sarkozy ne trouvant pas normal qu’une fois de plus, comme pour ses voyages en avion et ceux de sa famille les français et leurs entreprises ne passent pas effacer ses ardoises. Alors qu’il n’est plus élu et plus Président, il trouve logique ce soit le contribuable qui paye la facture.

 

La fausse démission d’un coûteux clown

Du coup, par protestation contre ses instances qui refusent de financer ses excès, il a démissionné du conseil constitutionnel. On rappelle que l’instance qui le désavoue est de la même couleur politique que lui.

Et on rappelle aussi que la France n’a plus les moyens pour les gouffres causés par ce monsieur. Qui en plus d’être mauvais en finances est mauvais en Droit: il ne peut démissionner de l’instance dont il est membre. Bluff encore d’un coûteux clown.

François Fillon lui est plus responsable: il a appelé l’UMP à assumer les conséquences de la mauvaise gestion de campagne de Sarkozy.