Je n’ai pas pu poser ma question hier à Emmanuel Macron. Une question qui portait sur le travail et le numérique. Et je n’ai pu lui faire une remarque sur son usage du mail. Hier le Ministre des Finances était en visite à Lyon pour une réunion au Ninkasi Kao qui a charmé une bonne part de la salle. Et comme il le fait parfois, il a à un moment donné son e-mail en public.

emmanuelmacron3@gmail.com

Ce n’est pas la première fois que le Ministre fait cela. Et indiscutablement utiliser une adresse gmail ça parait simple et moderne. Et informel. Vraiment. Surtout quand elle n’est pas si parfaite que cela avec son 3 au bout cette adresse. Bien plus à la bonne franquette qu’un @cabinets.finances.gouv.fr par exemple.

Macron l’a donnée cette adresse hier à un syndicaliste de la CGT qui le sollicitait sur un problème. Ainsi qu’à toute la salle. Il a aussi donné la même adresse en des tas de circonstances. Par exemple pour inciter les jeunes entrepreneurs à lui soumettre des idées, des concepts, des produits, des services. Sympa ? Simple ? En fait Macron devrait arrêter ça tout de suite. Encore une preuve que le numérique n’est pas assez pris en compte réellement par trop de politiques. A commencer par le Ministre qui chapeaute ce secteur.

Emmanuel Macron devrait arrêter de donner son Gmail pour son bien et pour celui des citoyens et entreprises

Non pas que l’idée d’un contact direct par mail soit mauvaise. Bien au contraire cela simplifie bien des choses. Mais utiliser Gmail pose plusieurs problèmes

Oui il y a le symbole : le Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique utilise une boite américaine tout en promouvant les technologies et l’excellence française. Oui Gmail est une excellente solution mais il est tout à fait possible d’avoir un mail français. Demandez à Gandi ou à Ovh

Mais le symbole n’est rien à comparer du danger : un Gmail n’est pas sécurisé et ses données sont stockées, scannées et visibles par l’entreprise Google. Les labos des universités françaises en interdisent l’usage, les informations contenues dans les mails étant susceptibles d’être récupérées par les services US qui pourraient en profiter pour favoriser les entreprises de leur pays, notamment (mais pas seulement, comme l’a révélé Snowden) en récupérant des données dans le cas du Patriot Act.

Ainsi lorsque quelqu’un envoie un mail au Ministre en lui faisant part, comme il l’a demandé, d’une découverte, d’un projet économique, il y a toutes les chances que son idée soit également alors connue au même moment d’un certain nombre d’acteurs US. Dont des concurrents possibles. Pareil pour des demandes urgentes de particuliers. Qui seront de précieuses informations pour Google et les services du pays d’Obama et de Trump.

Emmanuel Macron, utiliser Gmail, ça part d’une bonne intention mais c’est surtout très inconscient dans votre situation. Même si je ne doute pas que vous disposiez d’une adresse plus pro au Ministère.

Aux USA les Ministres qui envoient des mails avec Gmail violent les règles de sécurité

Utiliser un Gmail est dangereux et irresponsable à un certain niveau politique (un vrai, un important, pas celui de petit élu local). La CNIL a d’ailleurs déjà sanctionné Gmail. Aux USA Google a admis ne pas respecter la confidentialité des mails.

D’ailleurs  dans le pays d’origine de Gmail, les politiques n’utilisent surtout pas ce service. Cela leur est déconseillé voire interdit. Hillary Clinton, au lieu d’exhiber son adresse, est justement obligée d’essayer de prouver qu’elle n’a pas utilisé  Gmail dans son activité de Ministre