Cle de 12 Ca y est le gouvernement a été remanié.Je ne vais pas tout commenter, d'autres (,par ici, ici ou encore par exemple) le feront mieux que moi.

Juste, d'une part, que comme je l'avais dit dans mon billet précédent, l'ouverture ne s'est pas accentuée, d'autre part que la nomination de Pierre Lellouche à l'Europe est un fort mauvais signe, l'homme étant davantage atlantiste qu'attaché en quoi que ce soit à la construction européenne.Une bien mauvaise nouvelle pour les européens convaincus de tous bords!

Côté lyonnais Claude Guéant a annoncé mardi soir que Michel Mercier et Nora Berra faisaient leurs entrées au sein du gouvernement .

Michel Mercier devient donc ministre de "l'Espace Rural et de l'Aménagement du Territoire". Le président du Conseil Général du Rhône occupe ainsi une fonction complémentaire d'un ministère de l'équipement ou encore de l'agriculture auquel il révait, secteur qui, avec la pêche, revient à Bruno Lemaire.Ses nombreux rendez-vous à l'Elysée ont finalement été payants ainsi que le travail de de ses fidéles à l'instar de Christophe Geourjon pour arrimer au moins une partie du MODEM  à droite.Au derniéres nouvelles (mais tout change si vite) le "Raminagrobis de Thizy" voudrait garder la présidence du conseil général du Rhône.

Dans le même temps, Nora Berra entre au gouvernement, ce qui avait semblé moins évident ces derniers jours, au poste de secrétaire d'Etat chargée des Aînés auprès du ministre du Travail. Elle devrait s'occuper notamment de la réforme des retraites. Elue de l'opposition à la ville de Lyon, elle est aussi députée européenne depuis peu.Ceux de ces ennemis, nombreux à l'UMP, qui enrageaient déjà de la voir parlementaire, doivent être furieux et certains arguent du fait qu'elle a bénéficié du départ de Rachida Dati et donc d'une nécessité de continuer la diversité au gouvernement.Et Lionel Lassagne, en rivalité avec elle sur la candidature UMP dans la 3e circonscription, a encore un peu plus de souci à se faire…

A noter que Dominique Perben, préssenti pour occuper un ministère et reçu à Matignon par François Fillon mardi après-midi, n'obtient, contrairement à Nora qu'il a fait venir à Lyon, aucun poste. Pas de ministère alors que sa protégée monte et Mercier (qui va s'occuper en partie d'une réforme territoriale dont il revendique la paternité ! ) ne veut pas lui laisser la place au conseil général…pas toujours facile la vie.