Toute la presse évoque ce jour la suppression de la télévision sur France Télévisions et le cadeau fait aux chaines privées à commencer par le groupe Bouygues, proche de l'UMP.On évoque aussi le risque de mainmise de plus en plus grand du pouvoir politique sur la télé publique.Les responsables de France Télévision n'ont d'ailleurs pas attendu pour cirer les bottes du pouvoir puisque Carla Bruni faisait l'objet d'un long documentaire il y au quelques jours à la télé publique et que le soir de la célébration de Noël, c'était le désormais proche Bernard Tapie qui profitait de la complaisante et juteuse diffusion de sa pièce par la télé publique pour régler quelques comptes politiques.Voilà le côté info nationale…

Mais chers amis lyonnais n'oublions pas le local.Côté info télévisée, l'offre va être modifier en cette rentrée et pas forcément dans le bon sens.En effet, la pub étant interdite à partir de 20h sur la télé publique, les tranches de fin d'après-midi/début de soirée sont les dernières sur lesquelles il est possible de vendre de l'espace à un prix élevé.Du coup l'info locale qui se situe dans ces tranches pourrait en pâtir et Libé Lyon nous rapporte d'ailleurs l'inquiérude des journalistes.Certes les éditions locales et régionales seront un peu plus longues, ce qu'il convient de saluer (toutefois sans aucun moyen supplémentaire) mais ne seront plus diffusées qu'une fois. Ce sera pour l'édition Grand Lyon à 18h38, donc à une heure où nombreux sont les actifs qui sont encore au bureau ou sortent à peine, rendant l'importance du journal assez anecdotique.La version Rhône-Alpes quant à elle changerait d'heure selon le volume de pub diffusée…Bref sous couvert de débarrasser la télé nationale de la pub, on lèse le local.Jacobinisme étatique et parisianiste quand tu nous tiens.

Autre modification, qui n'a rien à voir avec la réforme de la télé publique, c'est la disparition du 6 minutes local de M6 Lyon, journal dynamique et frais.J'y avait même fait une apparition à quelques reprises, quasiment toujours pour la politique sauf une où j'ai montré mon nez en tant que…sportif, mais oui ! C'était là.

La chaine privée a décidé de fermer ses rédactions en "province" pour recentraliser sur Paris, gardant juste quelques équipes au cas hasardeux où un événement digne d'intérêt pour elle se déroulerait chez nous.Trop aimable le centralisme télévisuel…

Lors de l'ultime édition du 6 minutes Lyon le 29 décembre dernier, la rédaction a d'ailleurs tourné un émouvant dernier numéro que je vous propose de visualiser ci-dessous.


La dernière de M6 Lyon
envoyé par gericault