Et la palme de la proposition d’amendement ridicule provenant visiblement du lobby agrolimentaire de la viande est attribué à Madame Anne-Catherine Loisier.
 
Non seulement cette sénatrice (udi) veut, tout comme un de ses collègues député Jean-Baptiste Moreau (lrem), interdire aux saucisses et steaks végétaux de s’appeler saucisses et steaks (est-ce qu’ils vont aussi interdire aux tomates coeur de boeuf de se nommer ainsi tant qu’à faire ?) mais en plus elle veut interdire toute mention d’animal dans les pubs pour des produits non carnés…
Anne-Catherine Loisier s’indigne notamment d’un spot télé promouvant un produit d’origine végétal est introduit par l’expression « je mangerai bien un boeuf ».
C’est absolument délirant.