Piss Christ: les saccageurs sont plus idôlatres que chrétiens

Andres Serrano, Piss Christ, 1987. En tant que chrétien je n'ai pas spécialement été choqué par Piss Christ. J'ai juste trouvé que c'était de la provoc un peu facile et trouvé que l'artiste (chrétien lui aussi et qui expose par ailleurs des images religieuses plus classiques dans l'expo) n'arrivait d'ailleurs pas à expliquer le sens de cette œuvre. Un peu vide donc, un peu trop buzz-marketing, un peu trop provocation dénuée de contenu.

J'ai aussi songé que la polémique aurait sans doute été malheureusement bien plus intense si un Coran avait été ainsi exposé (sans parler d'un Mahomet qu'on ne peut représenter selon certains extrêmistes, Charlie Hebdo s'en souvient…) et que tout un tas de gens bien-pensants qui trouvent l'œuvre ici présentée normale avec le Christ auraient protesté. Les anti-expositions ont d'ailleurs beau jeu de dénoncer le fait que l'on s'attaque plus facilement en art au christianisme qu'aux autres religions.

Les musulmans faut-il le rappeler, ont actuellement fort à faire comme ça avec un FN qui monte, la haine de l'Islam qui grimpe, un gouvernement Guéant-Sarkozy qui les prend comme cible, des extrèmistes en burqa qui les caricaturent, et des chroniqueurs médiatiques qui font leur beurre sur leur dos. Ceci dit Jésus est aussi un personnage très important du Coran, le second derrière Muhammad.

Autre chose qui est amusante: alors que Marine Le Pen n'a que le mot laïcité à la bouche pour taper sur l'Islam, le FN a manifesté au nom de la défense du chrisitianisme…va comprendre.

Mais je suis sûr d'une chose: bien loin d'être des vrais chrétiens purs de purs, les gens qui ont saccagé l'exposition, abimant, au côté de l'image d'un Christ dans de l'urine, une innocente photo de bonne soeur, sont en fait quelque part des idolatres.

Oui.

Des idolâtres qui confondent les images et le divin.

Confondre l'image du Christ avec le Christ lui-même, aduler une image, penser que Dieu puisse être contenu et confiné dans une représentation picturale c'est tout de même lui donner un rôle bien limité à Dieu. Croire qu'IL peut se laisser enfermer de corps et d'esprit dans un étroit cadre de verre, c'est tout de même lui accorder bien peu de foi. Eh, Monsieur l'Eveque de Avignon et les gens qui ont saccagé l'exposition, vous êtes sûrs d'être vraiment chrétiens ?

14 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. A titre personnel, en tant que citoyen, je suis choqué.
    En tant que chrétien, je le suis encore plus.
    Comment en sont arrivés certains à adorer plus une représentation de Jésus (à savoir le crucifix), ce qui n’est donc qu’un objet marchand, loin du message de paix et d’amour des évangiles.
    Je m’interroge beaucoup sur ces actes.
    Pour autant, le discours engagé politiquement du directeur de collection était à vomir, à croire que l’on avait voulu agiter le chiffon rouge au nez de certains débiles qui utilisent la religion catholique comme prétexte à l’exercice de leur connerie.

  2. Crapoto

    Je partage ton constat: la liberté d’expression a permis à l’Eglise catholique de désapprouver et à cet artiste de (maladroitement? ) s’exprimer. Il n’y a eu aucune menace de morts, on connaît ce qui se serait passé dans le cas de l’Islam.
    Il n’empêche qu’il est toujours facile de s’en prendre à l’Eglise catholique en se revendiquant « révolutionnaire », « anticonformiste » ou que sais-je d’autre. Je pense que l’anticonformisme aurait été courageux en s’attaquant à ce qui est risqué: une représentation du prophète de l’Islam, une critique du Judaïsme, etc.

  3. Je sens bien le parpaillot qui parle. C’est bien. Si je devais être chrétien, je serais protestant.
    Dépouillée du matériel, la foi devient mystique, une façon de croire que je respecte.

  4. Il faut arrêter de penser toujours pas analogie et se demander ce qui se serait passer si c’était l’islam qui. C’est le fait en soi qu’il faut considérer : Exposer une photo du Christ en croix dans de l’urine est tout simplement idiot.
    Quant à taper sur Guéant sans cesse pour des raisons électoralistes, pas d’accord non plus : je fais partie des profs qui ont fait grève parce qu’ils en avaient marre que des gamines voilées soutenues par la cour européenne conteste en pleine classe l’étude de Molière, de Diderot ou de Bossuet. Une loi sur le voile a été votée par la droite. Heureusement. A l’époque, j’avais « apprécié » le soutien des gens de la gauche molle et celui des verts.
    Depuis la loi sur la burqa, qui a le mérite au moins de faire entendre une parole, on voit moins de Belphégor errer par les rues de la Duchère. Ce n’est pas un mal.

  5. romain blachier

    Solko: là pour le coup tu t’es tompé d’adresse. La loi sur la burqa, le fidèle lecteur de blog que tu es et par exemple de celui-ci n’ignore pas que les gens de gauche y sont pour la plupart favorable.
    Quand à ce que tu nommes la « gauche molle » qui serait favorable au voile je me souviens de la conférence de presse de DSK où il avait abordé le sujet, j’étais à côté de lui et il s’était clairement prononcé pour une interdiction du voile à l’école.
    Guéant n’est ni celui qui a interdit le voile à l’école ni celui qui a interdit la burqa. Par contre il est celui qui tient des propos douteux sur l’ensemble des musulmans de France et pas seulement sur les extrêmistes.Ses propos ne sont pas ceux d’un ministre de tous les français.

  6. @ Romain :
    Tss tss… J’énonce des faits.
    A l’époque, nous avions envoyé une lettre à tous les députés du Rhône. Seuls Hamelin (UMP) et Martine Roure (PS, mais député européenne) avaient répondu. Les autres, c’était la jolie chanson du « démerdez-vous ». Je me souviens avoir rencontré Martine Roure dans sa permanence dans le troisième, et les chevénementistes dans un café de Trion, qui avaient, eux, répondu présents. L’interdiction du voile à l’école est passée sous Chirac, celle de la burqa à l’instant, me semble-t-il, et donc sous Sarkozy… Encore des faits.
    Pour finir, ce que j’appelle la gauche molle, et que j’ai bien connu, c’était la gauche plurielle.
    On n’aurait eu que les verts du genre Mamère, c’est sûr que la loi n’aurait pas été voté.

  7. Il faudrait remonter à cette logique de gauche, au tournant des années 80, quand, sous le coup d’un politiquement correct mâtiné de culpabilité colonisatrice qu’on compte visiblement nous reservir à l’infini à gauche (il faut dire que le minisre de l’intérieur qui envoya des troupes en Algérie s’appelait François Mitterrand…), certains considérèrent que les émigrés étaient un potentiel électoral tel qu’il n’était plus nécessaire de s’y intéresser, qu’il fallait accepter un différentialisme imbécile, livrant ainsi des quartiers entiers aux barbus, sous couvert de respect des traditions. De même que la gauche a, en matière d’éducation (avec l’appui des syndicats majoritaires), mis à mal le principe de la hiérarchie des valeurs et de la culture, elle a renoncé à ce qui faisait le fondement même de la laïcité : sa couardise pendant « l’affaire du voile » aura été consternante, pour ne pas dire criminelle( et Martine Aubry réserva un temps des horaires spécifiques pour que des musulmanes puissent nager sans qu’un oeil masculin ne vînt les offenser..) Et ce n’est qu’un aspect du problème : en confondant les discriminations sociales dont peuvent victimes des personnes d’ascendance arabe ou africaine avec une islamophobie dont j’aimerais qu’on m’explique où elle s’expose (brûle-t-on des mosquées ? Chasse-t-on en France les Musulmans comme on chasse le chrétien de l’autre côté de la Méditerranée ?), la gauche se trompe encore. Où plutôt elle masque sous couvert de bons sentiments et de cris d’indignation sa soumission définitive aux lois du marché, à une logique purement libérale (qui la fera choisir, vraisemblablement, le directeur du FMI comme leader).
    Vandaliser ce « Piss Christ » est inepte, non pour des raisons religieuses mais parce que l’art contemporain est inepte, machine à produire du fric, entertainment spéculatif dont Jean-Philippe Domecq, Philippe Muray ou Jean Clair savent si bien dénoncer la perversité. Mais ne pas être moderne, c’est bien le comble de l’infamie pour un « homme de gauche, forcément de gauche ». Vous pouvez, Monsieur, vous rassurer comme vous voulez. Je n’ai pour Guéant pas la moindre indulgence, moins encore pour Marine Le Pen. Mais, désolé : si je ne suis pas de droite, c’est parce que je ne puis pas être de gauche…

  8. romain blachier

    Euh non ce ne sont pas des faits ou alors ils méritent d’être complétés
    1-L’initiateur de la loi sur la burqa n’est pas de droite c’est le député communiste Gerin
    2-Il aurait été difficile à un député PS de Lyon de te répondre puisque à l’époque, tu oublie de le dire, il n’y en avait pas puisque tous les députés de la ville étaient UMP ou UDF.
    3-Tu es sur le blog d’un mec du PS favorable aux lois sur le voile et la burqa. Après si tu veux parler à Noel Mamére, je crois qu’il a un blog.
    Bien à toi

  9. romain blachier

    EUh monsieur en quoi je me rassure ? Je trouve plutôt cette histoire inquiétante ?
    Quand à la question de l’égalité entre les être humains dont vous parlez, c’est sympa de l’attribuer au PS des années 80 mais ça date de l’habeas corpus anglais et de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Certes cette dernière fut faire par la gauche des années 80…du 18e siècle.

  10. Vous m’avez, je crois, fort mal compris et je ne confonds pas le XVIIIe et le XXe. Je n’attribue nullement à la gauche la logique égalitaire (du moins dans ses principes) et je ne crois nullement que le différentialisme ait été une doctrine à même d’émanciper les individus. Il en a plutôt maintenu certains dans leur livrée, comme dirait Finkielkraut, dans « La Défaite de la pensée ». Vous voyez que ce n’est pas dans la littérature de la bonne gauche que je puise.
    L’affaire « Piss Christ » vous inquiète. Que quelques imbéciles ultra-catholiques s’acharnent (?) sur Serrrano consternent, certes mais il faut être un lecteur de Libération pour y voir le signe prémonitoire des nouveaux pogroms de la pensée…
    Quant à la question de la laïcité et à la couardise socialiste, vous n’avez pas répondu. J’en prends acte.
    Petite précision : sur l’interpellation de la représentation nationale, il ne s’agissait pas des députés de Lyon mais du Rhône. Ils furent sublimes, forcément sublimes…

  11. romain blachier

    Nauher,
    vous vous faites vos propres réponses à vos questions tout seul. Un phénomène surprenant.
    Reprenons
    -Je ne vous parle pas de différentialisme mais de l’universalisme des droits de l’homme. Je vous défie d’ailleurs de trouver sur ce blog quoi que ce soit de différentialiste
    -J’ai répondu à Solko sur la laicité et le socialisme.Vous avez lu ma réponse puisque vous me parlez d’une autre partie de celle-ci. Je le redis: je suis favorable à la loi sur la burqa et à celle sur le voile à l’école.
    -Sur les députés du Rhône, la plupart étaient de droite à l’époque et tous ceux de Lyon étaient de droite. C’est donc une forte majorité de gens de droite qui ne vous ont pas répondu.
    -Je n’ai jamais parlé de pogroms de la pensée, juste d’idolatrie.

  12. L’HOMO INTEGRISTUS ne serait-il pas aussi l’HOMO TROLLUS ?
    Faut arrêter le truc et si on avait fait ça sur telle ou telle religion…
    Commme disait le célèbre prophète des années 80, François Valéry : « Aimons-nous Vivant ! »
    Au passage, je suis moi-même catholique et je crois qu’une nouvelle Saint Barthélémy ni l’inquisition soientt souhaitable et à l’ordre du jour… Oecuménisme « mes biens chers frères et soeurs »

  13. Upsilon

    Pour moi, le problème n’est pas tant que cela choque , le problème est de savoir si cette photographie est véritablement une oeuvre d’art. Depuis que l’art a quitté les rivages de l’esthétisme pour celui de la création propre, l’art contemporain n’est plus de l’art en tant que tel, la photographie encore moins si on considère que l’art est « mécanique » au sens ancien du terme….
    Que ce soit Kader Attia et ses pigeons engraissés en cage exposés à la Biennale d’art contempo de Lyon en 2005 ou ce type avec ce crucifix dans l’urine, le message n’est plus qu’outrance alors qu’il devrait révéler le meilleur de l’homme…

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers