entre la technologie acheter cialis moderne et une viagra france richesse de priligy connaissances, levitra generique il existe de cialis france nombreuses solutions

Le paradoxe de la droite et de la valeur famille

familleEn buvant un verre au Live Station avec une amie chercheuse en sociologie politique qui travaille sur le langage des mouvements politiques conservateurs, m’est revenu un problèmatique: la question du paradoxe de la famille et de la droite.

La famille, un thème largement agité par les mouvements et partis du spectre conservateur lors des débats au sujet du mariage pour tous.Un sujet  dont la droite traditionnelle aime assez à se réclamer, comme si ils en étaient les seuls vrais propriétaires.

Je trouve qu’il y a pourtant un vrai paradoxe dans cette histoire. Non pas que les politiques de droite n’aient pas le droit ou la légitimité de vouloir s’emparer de cette thématique. Ni, encore moins, que leurs électeurs et eux-même soient moins attachés à la famille que d’autres.

Mais je vois un paradoxe dans cette volonté d’incarner des valeurs familiales traditionnelles.

D’abord sur l’aide aux familles: la droite a souvent réduit les prestations familiales. Elle ne l’a pas toujours fait, elle a parfois réellement réfléchi et agi sur ces questions.Mais globalement tous ceux qui vont percevoir l’allocation rentrée scolaire, qui permet aux ménages les plus modestes de scolariser leurs enfants dans de meilleures conditions se rappellent qu’ils étaient à la portion congrue lorsque les conservateurs de Nicolas Sarkozy étaient aux manettes.

De même sur l’accueil jeunes enfants: localement par exemple la droite lyonnaise défend depuis son programme de 2008 (il n’y en a pas eu d’autre depuis, espérons qu’il sera réactualisé) l’arrêt de la construction de crèches à Lyon…Dur pour les familles qui travaillent.

Quand on rajoute à cela les intentions affichées par Fillon comme par Copé d’augmenter fortement le temps de travail de ceux des français qui ont un emploi et de casser le caractère ferié du dimanche, on se demande quand ces braves familles à pull noué autour du cou que l’on aperçoit à longueur de couvertures du Figaro Magazine et de Valeurs Actuelles pourront trouver le temps de se réunir.

Ni comment ces courageuses mères célibataires, trop souvent stigmatisées par les droites occidentales,(je dis méres parce qu’elles sont infiniment plus nombreuses que les pères et souvent en moins bonne situation professionnelle) pourraient trouver un moyen d’élever leurs enfants.

Dernier point du paradoxe de la droite: la question du mariage pour tous. Je l’ai déjà dit sur ce blog, il est tout de même assez paradoxal de voir les conservateurs refuser une réforme qui permet d’amener plus de monde vers le mariage, qui est l’une des voies, pas la seule bien sûr, pour concrétiser l’envie de famille et d’enfant…

Bref je pense que la droite a un souci avec la famille: nul doute qu’elle y est attachée. Mais elle ne lui facilite pas la tâche.

 

7 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.


  1. rob

    « qui permet d’amener plus de monde vers le mariage, qui est l’une des voies, pas la seule bien sûr, pour concrétiser l’envie de famille et d’enfant… »

    Sauf que deux personnes de même sexe ne peuvent concevoir un enfant. C’est peut etre regrettable pour vous mais la nature est ainsi faite.

    • Romain Blachier

      Vous melangez un peu tout non?

  2. J’ai arrêté de lire arrivé à ça : « les conservateurs de Nicolas Sarkozy« . Si vous voulez avoir la moindre idée de ce qu’est un conservateur, lisez Edmund Burke et Russell Kirk. Quant à qualifier l’UMP (et les partis qui gravitent autour) de parti de droite, c’est du plus comique. Cette droite incarne tellement le conservatisme et les valeurs morales qu’elle a légalisé l’avortement, facilité le divorce, mis en place le regroupement familial, instauré (loi Perben) la réduction automatique des peines, etc.

    Allez, un lien, parce que je ne suis pas chien : http://www.kirkcenter.org/index.php/detail/ten-conservative-principles/

    • Romain Blachier

      Vous avez une vision trop théorisée de ce qu’est un conservateur et un homme de droite. Cela peut faire sympathique de qualifier l’ump de parti de gauche pour se la jouer vraie de vraie droite mais c’est une posture.

      Vous auriez du lire plus avant plutôt que de vous braquer et vous auriez vu que l’ump n’est pas la seule visée mais aussi le reste de la droite occidentale.

      La droite (ou la gauche)ne sont pas des entités abstraites et il peut arriver à des partis de droite de lâcher du lest ou de prendre des mesures progressistes.Bien moins que la gauche certes et c’est logique.

      Mais l’idee globale et l’objectif est la conservation des dominations et de l’ordre existant.

      • Pierre

        L’idée globale, oui en effet; l’ump se déclare conservatrice. Seuelement Romain, le ps et l’ump nous ont habitués depuis des années à agir à l’inverse de leurs déclarations.
        L’ump est conservatrice, mais dans les apparences. Sur la forme on croit qu’ils défendent les valeurs de la famille, mais les faits indiquent le contraire.
        Le jugement de Koltchak concerne les faits, la réalité, pas ce qu’il y a sur le papier. Jusqu’à présent les faits et les actes sont plus importants que les simples déclarations.
        Juger d’après les dires, c’est comme croire que les publicités disent la vérité. Dans notre société, meiux vaut éviter d’être naïf, sinon on tombera de haut.

        Bonne journée.

        • Romain Blachier

          Mais elle l’est: refus du mariage pour tous, refus de corriger les inégalités. Par contre, comme le signale le thème de mon billet, oui je suis d’accord elle n’est pas toujours cohérente avec elle-même.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers