entre la technologie moderne et une richesse de priligy connaissances, levitra generique il existe de nombreuses solutions

Fausse info sur les gymnases : oui Collomb a bien ouvert des places aux SDF !

Emanant d’un « Collectif des Professionnels de l’Urgence sociale » habitué du site Rebellyon (webzine lyonnais d’extrême-gauche tendance anar très opposé à Gérard Collomb) qui diffuse la tribune,  la fausse information prétend sur la base d’une rumeur que le Maire de Lyon aurait refusé d’ouvrir un second gymnase à Lyon ( en l’occurence à Lyon 7e où je vis et je suis élu)  pour héberger les SDF pendant le plan froid. Le plan froid, pour ceux qui ne le connaissent pas, est une mesure de la Préfecture , en lien avec les communes, visant à augmenter sensiblement le nombre de places d’hébergement pour les sans-abris pendant l’hiver en réquisitionnant des équipements publics.

Rebellyon, un magasine anar intéressant sur la culture alternative mais qui a diffusé une fausse info sur les SDF à Lyon sur la base d’une rumeur

La tribune parue dans Rebellyon a été publiée et diffusée sans prendre la peine de vérifier un certain nombre d’éléments ni de recouper la rumeur auprès des acteurs concernés. Par exemple que c’est le Préfet et lui seul qui tranche sur les questions de plan froid. Et non pas le Maire de Lyon. Un Maire de Lyon qui bien ouvert des places aux SDF, en quantité pour l’instant suffisantes (même si certains SDF refusent de rejoindre le gymnase et les foyers comme Guillaume, ce SDF mort récemment à Bellecour, qui s’était si souvent fait claquer la porte des foyers, mais à qui a été proposé une place la nuit de son décès). . Avec ce qui a été ouvert en plus à Chanfray, nous sommes à 5200 places d’accueil dans notre bassin de vie et le gymnase Clémenceau sera bien mis à disposition des SDF en cas de besoin supplémentaire

La Fondation Abbé Pierre, qui s’occupe de nombreuses personnes en difficulté a, elle, pris la peine de téléphoner à Zorah Ait-Maten, élue à la solidarité à la Ville de Lyon pour savoir ce qu’il en retourne. Zorah a pu leur répondre que non, il n’est pas vrai que « A -5C°, le maire de Lyon Gérard Collomb s’oppose à la mise à l’abri des personnes à la rue de sa ville« .

Gérard Collomb en lien avec le Préfet a  préparé un autre gymnase pour accueillir les plus démunis de Lyon

La fausse information sur le refus du Maire de Lyon d’ouvrir des gymnases aux plus démunis se diffusant sur les réseaux sociaux, notamment de la part de gens assez hostiles à la Mairie mais aussi de personnes sincèrement inquiètes et mobilisées pour les SDF à Lyon, j’ai été interpellé moi aussi sur le sujet.  L’immense gymnase Chanfray est ouvert et accueille une grande quantité d’individus et de familles démunies. Le second gymnase (Clémenceau) est prévu pour le cas où le nombre de places de personnes à la rue (et acceptant d’être hébergées) serait insuffisant. Et Zorah a tenu a apporter un démenti ferme à la fausse information diffusée par Rebellyon, site qui ne manque pas d’intérêt sur la culture alternative mais qui a ici diffusé une fake new.

Voici les précisions:

La Ville de Lyon à commencer par le Maire, ses services et ses adjoints, le Préfet, les associations restent mobilisées pour les personnes à la rue. Et ceci di merci malgré l’erreur, à Rebellyon et à tous ceux qui s’en préoccupent et agissent en ces temps où l’identitaire prime trop sur le social.

28 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

  1. J’ai retiré l’info après les infos données par Romain Blachier.

  2. MF

    En même temps, pourquoi les SDF n’ont-ils pas droit à des chambres d’hôtel comme les demandeurs d’asile ?

    • Ami d’extreme-droite qui cherche à profiter de la misére pour des raisons électorales : les demandeurs d’asile et les sdf sont parfois les mêmes personnes. et ont parfois les unes et les autres droit à des chambres d’hotel.

    • Hyuen

      Je ne sais pas ou vous habitez, la situation peut être différente pour vous, mais en tout cas autour de chez moi aucun d demandeurs d’asile n’a était héberger dans un hôtel, c’est beaucoup trop coûteux pour les association et l’État/commune refuse très régulièrement de payer un logement temporaire ou quoi que ce soit. Soit ils sont hébergé par des membres de l’association soit si le budget le permet un petit logement souvent négocier en faisant appel à l’humanité et à la solidarité plus qu’autre chose.

      • Une partie des dispositifs d’urgence peut concerner les chambres d’hôtel. Mais c’est qu’une petite partie.

  3. Merci de cette clarification : j’ai déjà vu pas moins de 4 @mis faire suivre l’article de Rebelyon, avec tout le monde qui monte au créneau derrière pour rien 🙁

    • Je l’ai fait évidemment, et j’ai vu que d’autres le faisaient aussi 🙂

  4. Guillaume Garcia j’ai vu. Mais au lieu de me répondre, ils m’attaquent…

    • Je n’ai jamais fait confiance à ce site, il est beaucoup trop orienté pour ne pas raconter n’importe quoi mais malheureusement son étiquette alterbabapunk le rend sympathique à beaucoup de gens.

  5. depuis qu’ils ont fait annuler le concert de death in june, je n’ai plus aucune confiance en ce site.

  6. pierre

    Eh non, ce n’est pas une rumeur, juste une différence d’appréciation entre les professionnels de l’urgence sociale et les autorités.
    https://rebellyon.info/L-adjointe-aux-affaires-sociales-de-17355

    Rappelons nous quand même qu’il y a deux mois la ville avait envoyé la police municipale pour empêcher la réquisition du gymnase de l’école Servet où devait être accueillis en urgence les élèves sans logement et leur famille.
    http://www.leprogres.fr/rhone/2015/11/23/enfants-sans-toit-la-police-municipale-fait-barrage-dans-deux-ecoles

    • Ben non c’est faux. La Mairie N’A PAS empêché l’ouverture de places nécessaires aux SDF dans cette affaire. C’est un fait: l’article de Rebellyon sur l’histoire dont il est mention dans mon article est une fausse info. Changer de sujet n’y change rien.

  7. Fabre

    Dès lundi 9 janvier 2017, et avec des dizaines d’autres personnes, j’ai été témoin des conséquences de la non ouverture d’autres lieux d’accueil et de ses conséquences. EN EFFET, une trentaine de personnes parmi lesquelles des mineurs et des familles s’apprêtaient à dormir dehors pas loin de part dieu après avoir appelé le 115 qui leur indiquait qu’il n’y avait plus de place disponible mais que des couvertures allaient leur être fournies par les maraudeurs, s’il y en avait suffisamment. Grâce à la mobilisation de nombreuses personnes, les femmes et enfants ont finalement pu être hébergé-es chez l’habitant.

    Je n’ai que peu d’éléments sur le rôle de la mairie dans le choix pris par la préfecture de ne pas ouvrir de place supplémentaire, même si les intéressés reconnaissent eux même avoir participé aux réunions ayant abouties à cette décision. NEANMOINS, il est sur qu’au moins cette 30 aine de personne plus sans doute de nombreuses autres n’ont pas trouver ou se mettre à l’abri de ce fait.

    Le démenti fait par l’équipe municipale à toute hâte est donc l' »indigne » de cette histoire. Honte à vous de votre choix et de votre manière de vous défausser de vos responsabilités plutot que d’assumer et rectifier vos décisions absurdes !!

    • Je ne vois pas en quoi je devrais rectifier une décision qui n’est pas la mienne : je ne suis pas Préfet. Je rectifie simplement une désinformation sur le Maire de Lyon.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers