Le manifesto du PSE: le point neuf

Affiche-pse Florent m'a taggué dans une chaine de blogs créé par Thimothée. Celle-ci consiste à détailler un point du manifeste du Parti Socialiste européen. Pour ce qui me concerne c'est sur la politique concernant les PME qu'on m'a demandé d'intervenir. En plus j'ai un peu tardé alors il est temps de s'y mettre. Même si j'ai horriblement mal aux yeux et que j'ai super faim en attendant un poisson  au bouillon qui s'annonce prometteur.

Examinons la bête:

Point 9. Si nous voulons stimuler l’activité et les échanges en Europe, et
créer davantage d’emplois avec des droits sociaux et des normes
environnementales de haut niveau, il faut parachever le marché
intérieur européen – et réduire les formalités imposées aux
entreprises. Il faut donner aux PME, fondement de notre économie et
principal employeur des salariés européens, un cadre juridique
simplifié grâce à un statut d’entreprise européenne, et un accès
facilité à l’ensemble du marché communautaire, au financement et aux
aides à de l’innovation. Il faut augmenter les fonds propres et donc la
capacité de crédit des deux outils financiers que sont la Banque
Européenne d’Investissement et la Banque Européenne pour la
Reconstruction et le Développement, et l’accès des PME à ces crédits
doit être simplifié.

Donc trois points: A) La simplification administrative B)L'européanisation du fonctionnement et des dispositifs d'aide  C) Augmentation des fonds propres des banques européennes et diversification des usages

Sur le premier point, celui concernent la facilitation de la création d'entreprise,  lorsqu'on rentre dans le détail,on est dans l'inspiration de la très réussie et très intelligente politique de simplification de la création de société comme cela l'a été fait par les socialistes portugais ou slovènes.Si la droite européenne a parfois procédé à des choses pas mal en la matière, trop souvent les politiques menées se sont résumées à des créations de structures de seconde zone sans simplifier l'existant.

La volonté d'européanisation du fonctionnement de l'entreprise.tend à une mesure de bon sens mais sur lequel il reste du chemin à faire: Celui de statuts unifiés pour les sociétés européennes. Il est d'ailleurs très surprenant que la majorité conservatrice au parlement aie si peu fait en ce sens. Rien n'est plus logique que dans un marché unique, on aie des entreprises à statut unifié! De même pour les dispositifs d'aides et de soutien qui restent désespérément dans le cadre national actuellement;

Enfin pour ce qui concerne renforcement de la capacité de financement des banques centrales, il s'agit de réguler davantage l'accés au crédit. Les banques privées ont souvent fait preuve ces derniers temps d'une coupable frilosité qui a étouffé et étouffe plus que jamais les PME, aggravant une crise dont il sont à l'origine les responsables. Il s'agit d'avoir la possibilité de donner l'accés à toutes les entreprises, y compris les plus petites, afin de relancer l'économie.

Allez à Antoine Besnehard  pour la proposition 10 de la partie économique.

13 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. Florent

    Je crois que Frédéric a mis en sommeil son blog perso depuis qu’il est secrétaire de section…

  2. romain blachier

    il me semble pas, ily z un billet assez récent? Ou dis-moi si je me trompe, que je change de suiveur.

  3. C’est fou, certains n’ont pas contacté les vils ségolénistes pour faire la promotion du Manifesto.

  4. romain blachier

    ? arrête d’être parano !

  5. Jérôme Manin

    « Romain m’a tuer »©
    Cher Romain, chers lecteurs, merveilleuses lectrices, mes agneaux, j’ai relu plusieurs fois le papier et… non, c’est affreux :
    Est-ce un coming out ? Sont-ce les vertus du point neuf ?
    Je crois que je suis socialiste !!!
    Je pense que j’arriverai à consulter malgré le week-end Pascal ou au moins à lire l’intégralité du manifeste mais je souhaite que ce ne soit pas seulement la fièvre et que droite et gauche sont d’accord sur un point !

  6. Romain,
    Ton papier me désole beaucoup.Bien que j’ai du respect pour toi, permets-moi de te dire que tu es complètement en dehors de tes pompes.
    En effet, heureusement que je sais que tu es membre du PS car j’ai cru vraiment que ton papier, Giscard, Novelli, Sarkozy et Lagarde t’inviteraient à l’Elysée car il n’ y a pas la minceur d’un papier à cigarettes de différence entre l’UMP et le PS concernant l’Europe.
    Cela fait vraiment une campagne européenne UMPS.Je ne crois pas qu’avec un tel programme, tu vas attirer vers les urnes l’électorat populaire. Ta vision est trop économiste, elle fait fi non seulement des réalités sociales de chaque Nation mais elle met en cause la diversité de ces Nations en ne donnant qu’une vision idylique économique.
    Jean Jaurès, au Panthéon doit se remuer dans sa tombe. Jules Guesde, je ne t’en parle pas, il doit être fou de rage. Où sont passé mes camarades? Ils sont devenus les porte-valises et porte-drapeaux d’un capitalisme sauvage, sans respect des peuples qui composent les Nations au sein de l’UE. Où est l’esprit social de Max Weber? Du sens du partage proné par le protestantisme? Dans ton billet, aucune allusion.
    Comment peux-tu m’expliquer d’unifier des règles de structure économique européenne alors que l’on n’est même pas capable de faire réllement baisser le taux de TVA dans la restauration.
    Le probléme dont souffre l’Europe, c’est qu’elle a trop de structures politico-administratives qui amènent une inflation de règlements et directives empéchant les Etats de mener leur propre politique économique. Il faut supprimer la commission de bruxelles et pourquoi pas le Parlement européen ainsi que la Cour de Justice des Communautés, laquelle, rend des décisions juridictionnelles supranationales, alors qu’lle n’a aucune légitimité populaire.
    La difficulté du parti socialiste aujourd’hui, tout comme celle de l’UMP est que leurs membres sont issus du même moule technocratique, mondialiste et surtout très éloigné de leur propre peuple et n’ont plus ainsi de bases populaires.
    Claude JEANDEL

  7. Florent

    @Dagrouik : en 7, Trublyonne, en 9, Romain, qui ont quand même tous deux soutenu la sorcière au congrès – sans compter l’initiateur Timothée…

  8. @florent:Bon ben j’vasi antoine besnehard alors
    @jerome manin: heureux que cette partie te plaise
    @claude: cette partie n’est pas la totlaié du manifeste qui parle énormément par ailleurs d’europe sociale. Et puis je ne vois pas en quoi une politique de PME performante serait en désaccord avec une société plus juste ?

  9. Jérôme Manin

    @Claude.
    Évoquer une nécessaire opposition droite gauche sur tous les points pour penser avoir une idée sur l’Europe est tout à fait hors de propos.
    Les archaïsmes tels les nationalismes et les néo-communistes s’opposent à l’idée européenne, le gaullisme emprunterait-il cet impasse criant au « mondialisme » à toute tentative de coopération et appelant au protectionnisme pour que rien n’évolue…
    Les élections européennes risque de faire émerger un autre découpage que l’éternel, Droite Gauche / Partons – Fonctionnaires…
    Weber, Jaurès, Saint-Simon ou Bourdieu n’ont pas de recette pour l’Europe de 2009, ce serait confortable… Mais c’est à nous de les mettre au point (aux poings pour le jeu de mot réglementaire)

  10. Henri

    Ce point du manifeste est intéressant mais il pêche par son imprécision. Une part de la concurrence en Europe se fait par le droit des sociétés. Du coup beaucoup de sociétés sont de droit néerlandais. Hors les contraintes juridiques du droit français par exemple sont des garantis pour les tiers et donc pour le système. Donc quelle harmonisation? Si c’est vers moins de contrainte c’est prendre des risques économiques si c’est vers le haut qui l’acceptera? Quand à la relance du crédit oui à condition que contrairement à ce qui c’est fait jusqu’à peu se soit en tenant compte de la qualité des dossiers. Nous sommes justement dans une crise de l’excès de crédits privés de grâce que cela nous servent de leçon.

  11. @jérôme Manin,
    Ignorer les différences qui ont leurs sources depuis la Grèce antique et Rome, d’Aristote à Platon en passant par Socrate et jusqu’à aujourd’hui, Hobbes, Kant, Tocqueville, Karl Marx, Raymond Aron, Bourdieu et tant d’autres qui ont exprimé, chacun à leur manière leurs différences et leurs visions de la théorie et de l’action politique, c’est faire fi des réalités historiques, sociales et politiques qui composent chacune des Nations de l’UE, permettant ainsi de gérer le présent pour préparer l’avenir.
    Vouloir à tout prix, imposer une pensée unique en niant les différences c’est donner un boulevard aux extrêmes.
    Après tout, la pensée unique n’est-elle pas une forme d’autoritarisme?. En refusant les débats contradictoires aux motifs qu’il faut aller tous dans le même sens, quand bien même l’on va dans le mur, c’est faire preuve d’aveuglement et d’autisme.
    Il en est ainsi du comportement de la Commission de Bruxelles, avec à sa tête M. Barroso, candidat des multinationales et de l’ultra-libéralisme, fait que l’Union Européenne pratique une politique monétariste plus qu’économique. Le résultat bien concret pour des millions d’Européens, c’est un chômage de masse qui explose, une pauverté grandissante, une croissance inexistante, pire en récession.
    Jérôme, tu fais parti de ces Français, qui heureusement de moins en moins nombreux, ont une vision dépassée de l’Europe mais surtout qui pratiquent la politique de l’autruche sur les aspects négatifs de la mondialisation et de l’Union Européenne;
    De plus, peut se poser la question de voter pour des Députés Européens Français qui ont le taux d’absentéisme le plus élévé du Parlement de Strasbourg, ce qui ne les empéchent pas de passer à la caisse à la fin du mois, tout comme d’ailleurs, soit dit en passant certains de nos Elus, ici à Lyon, champions de l’absentéisme mais qui vont quand même chercher leurs indemnités de fonction.
    Jérôme, réveille toi et prends du recul avant que l’Europe écrase la liberté d’expression où la démocratie est de plus en bafouée.
    Claude JEANDEL

  12. Antoine

    T’es fou, de me demander ça à moi, qui suis social-démocrate mais pas au PS et qui me demande si je ne vais pas voter Verts aux Européennes (comme d’hab dans ce genre d’élection…)
    Bon, je vais voir ce que je peux faire, mais a priori, faut pas s’attendre à ce que j’en dise automatiquement du bien, de votre Manifeste des Partis Socialistes.
    Socialistes de tous les pays, unissez-vous ?

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers