entre la technologie acheter cialis moderne et une viagra france richesse de priligy connaissances, levitra generique il existe de cialis france nombreuses solutions

Pourquoi j’arrête foursquare

Foursquare-social-network

Foursquare est un réseau social fonctionnant pour l'essentiel sur les smartphones. Il consiste en gros à signaler dans quels lieux l'on se trouve à ceux qui sont relations avec vous sur le réseau. Celui qui vient le plus souvent à un endroit donné (et le signale) obtient le titre de mayor jusqu'à ce qu'un autre vienne plus souvent (et toujours bien sûr, le signale).

Il m'arrivait, jusque la, à intervalles irréguliers, d'utiliser foursquare pour perdre 3 secondes en attendant le bus C6 en retard. Surtout que le bus C6 est souvent en retard. On peut aussi utiliser Foursquare lorsque que l'on a envie de signaler à ses proches que l'on est dans un endroit exotique comme Taiwan ou la laverie du quartier. De même, le réseau est utile aussi pour permettre à votre ami Guillaume de se souvenir que vous êtes allés en boite vendredi avec les copines après la soirée téquila en regardant l'historique. Pourtant tout comme Nicolas récemment, je vais sans doute laisser tomber ce gadget cher à Romain Pigenel et à Switchh.

Tout d'abord Fourquare manque de quelque chose de majeur à mon sens pour un réseau social: l'interaction avec autrui. Oh certes il est possible de laisser un commentaire sur les check ins de ses amis. Mais le contenu est rarement d'un grand intérèt "Oh mais tu es en train de manger des gambas dans une pizzeria de Arles ?Prends donc une quatre fromages, c'est trop bon, lol". Et, au-dela du contenu des discussion, rien qui ne puisse être pratiqué  sur d'autres supports comme un tweet, un statut facebook ou dans  un billet de blog décrivant votre repas.

La possibilité d'entamer le dialogue est moins pratiquée et moins forte qu'ailleurs niveau interaction avec quelqu'un que vous ne connaitriez pas déjà Away From Keyboard (hors internet) ou sur d'autres réseaux sociaux. Si il est possible d'enclencher bien évidemment la conversation par message, je ne vois pas trop de raison d'interagir. A part pour partir en conversation qui sent son crevard de supermarché et sa phrase cliché "vous venez souvent ici ?" puisque Fourquare contiste à venir dans des lieux…mais Difficile de parler de l'existensialisme sartrien sur ce réseaul orsque l'on a comme mode de communication non des mots ou des phrases mais tout simplement les pas d'une personne se rendant à Mac Do…

Ensuite Foursquare rempli mal une autre de ses fonctions théoriques: l'avis partagé. Le principe ? si d'autres utilisateurs du réseau (et encore mieux de vos contacts) donne un avis sur un lieu, vous allez avoir tendance à le croire plus qu'un autre. Vous tiendrez bien plus compte d'un avis sur un restaurant ou un bar provenant de vos relations que d'inconnus.  C'est sur ce principe qu'existent d'ailleurs d'autres sites comme Yelp dont j'avais déjà parlé dans ma chronique web. Mais le rédactionnel de Foursquare, fait à la va vite et sans travail sérieux de modération, amène à des contenus généralement de mauvaise qualité et trop concis " c'était trop cool la soirée avec les copains de l'Iut Génomique". Le fait que la rédaction s'y fasse essentiellement via des smartphones à l'arraché n'est bien sûr pas pour rien dans cette histoire.

Enfin Foursquare, si il n'oblige personne à se localiser, comporte un côté un peu addictif. Wilhelm Hofmann, chercheur de Chicago, a démontré récemment que le web avait parfois un côté plus addictif que la cigarette. Autant pratiquer l'addiction pour du plus constructif ou du plus amusant… Il y a aussi un côté un peu infantile, un peu joujou: je suis quelque part, je sort mon téléphone (qui m'occupe suffisamment les mains et l'esprit) pour me localiser.   Ok mais pour quoi faire ?

Billet repris sur le site du magazine Marianne

6 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.


  1. le net me permet une communication de basse intensité avec des liens faibles, et me permet d’exposer des textes, des videos, des dessins. Mais n’est-ce pas trop que toute cette connectique, ces relations dont le contenu est au second plan, et qui sont une jouissance qui réside dans l’outil. Si l’on pouvait encore descendre en bas de chez soi, et discuter avec les gens, est-ce que l’on aurait besoin de ce bazar ? c’est pas une critique, c’est une question que je me pose aussi.

  2. Je ne peux pas contredire tous ces arguments bien qu’ils méritent d’être développés. Foursquare est un réseau en pleine évolution qui a encore quelques lacunes à combler, mais au rythme des évolutions ces derniers temps, il y a fort à parier que le côté social sera accentué dans les mois à venir.
    Mais si tu veux arrêter temporairement le temps que le réseau évolue personnellement ça m’arrange, je vais pouvoir te piquer les Fleurs du malt 😀

  3. FilGB

    Je ne peux que plussoyer Romain.
    Et je rajouterai à cela que Facebook Places a bien aidé à tuer dans l’oeuf Foursquare qui restera de toute façon que très marginal d’ici sa mort ou son rachat (puis sa mort) prochaine.
    Désolé Switchh 🙂

  4. bgp

    Bonne initiative !
    Les « réseaux sociaux » (quelle blague ce terme) sont d’une inutilité crasse et polluent le web, suffit de voir la masse de trafic générée et donc la bande passante gâchée par Facebook, tout ça pour que des guignols puissent signalé à leur voisin de palier qu’ils ont mangé une pomme à midi (je caricature mais c’est pas loin de la vérité).
    Ca passe sa vie sur Facebook et autres conneries du genre et après ça se plaint d’être seul irl. Pathétique 🙂

  5. +1 pour Guillaume ! Facebook a arrêté Places car son service était vraiment mal pensé et a racheté Gowalla juste derrière (l’avenir nous dira pour quoi en faire).
    BGP – Désolé, mais les réseaux sociaux ne sont pas tant une perte de temps, il suffit de savoir les utiliser. Ils permettent de rencontrer plein de monde IRL qui ont des centres d’intérêts communs aux tiens. (entre autres utilités intelligentes)
    Bon et vu que Romain m’a proposé de linker ça dans un commentaire, voici ma réponse un peu plus complète à ce billet http://switchh.fr/2012/02/pourquoi-je-continue-a-utiliser-foursquare/

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers