François Bayrou, l’incohérence sur les voitures allemandes ne se limite pas à une Audi A4

Audi-q7-sc1big1Une séquence a fait le tour du web hier via le petit journal: celle de François Bayrou attaquant violemment les voitures faites en Allemagne avant de repartir de sa reunion de campagne en…Audi A4 ! Bonjour la cohérence!

La séquence, amusante, n'a pas été du goût des supporters du patron du MODEM et certains ont même publié de longues explications pour dire que l'Audi en question était celle d'un élu du parti et non de son chef  (personne n'avait d'ailleurs affirmé le contraire). Ce qui ne change pas grand-chose en voulant dire alors que les militants du MODEM font le contraire que ce que leur parti préconise….Il y a de meilleures défenses.

Mais le vrai côté girouette de cette histoire somme toute amusante n'est pas dans la voiture de départ de conférences que sur ce qu'a dit Bayrou, sur ce qu'il a dit plus que sur ce qu'il a fait. Etcela a été peu relevé par les commentateurs.

Le chef du MODEM, qui se pare traditionnellement des couleurs européennes, de façon d'ailleurs généralement intelligente et sympathique, est tombé cette fois dans la soupe nationaliste de pire façon.

Qu'on puisse réfléchir aux moyens de réguler les imports/exports entre l'Union Européenne et les pays à bas salaires ou encore qu'on fustige la sécheresse sociale et budgétaire de la droite allemande, comme ont pu le faire des Montebourg ou des Le Guen cela fait partie d'un débat politique intéressant sur l'avenir. Qu'on sépare les destins industriels de pays aussi liés par l'économie et le destin commun que sont l'Allemagne et la France (vas-t-on devoir trier entre les différentes piéces des Airbus, entre les allemandes et françaises), qu'on veuille créer des fractures au sein même de l'Europe, comme le fait Bayrou, voila qui n'est pas responsable et qui marque un côté girouette à 180 degrés.

32 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. D’abord monsieur, sachez que F. Bayrou roule en Peugeot, une 3008 pour être précis. Il ne peut en aucun cas être tenu responsable si un de ses amis à une Audi.
    Concernant l’Europe, comme vous l’avez justement dit, Bayrou a toujours été un fervent défenseur de la construction européenne. Cela n’est plus a démontrer.
    Cela ne change en rien que la concurrence entre les produits français et allemand (par exemple) existe et existera toujours. Et penser que cela peut terni la construction européenne, est aussi ridicule que de penser que la concurrence entre Renault et Peugeot pourrait mettre à mal la cohésion nationale.
    Il est normal que le président français défendent les entreprises française. Tout comme nous voyons les régions, les départements ou les villes se battre pour attirer les entreprises ou des manifestations sur leur territoire et créer de l’emploi et dynamiser leur secteur.
    Cela n’empêche en rien d’avoir une vision européenne et désœuvrer pour la construction d’une Europe plus sociale, plus juste et mieux intégrée.
    Nul doute d’ailleurs que l’Europe aura une place importante dans la politique de François Bayrou pour « construire et consommer français ». Tout comme les politiques des régions sont impactés par les positions prises par l’Etat français.
    Connaissant les prises de positions sur l’Europe de François Bayrou, je n’ai aucun doute sur ce sujet.

  2. A toute fin utile, François Hollande, en visite d’Eolane à Montceau-les-Mines mercredi, a lui aussi fait la promotion du « made in France », parlant même de « patriotisme industriel ». Est-il pour autant lui aussi dans la « soupe nationaliste » ?

  3. François Hollande t il opposé la France et l’Allemagne ? Non. Faire la promotion de ce qui est fait dans son pays est normal, pour ma part je fais celle de ma ville et de mon quartier. Mais opposer de la pire façon les productions des peuples européens comme le fait Bayrou voila qui est de la soupe nationaliste de la pire espèce, une soupe réchauffée aux désagréables arômes de déjà vu et à 180 degrés des valeurs européennes qu’il a pu proner.

  4. Pour l’instant ce n’est pas le cas. Promouvoir le made in france et l’europe, c’est possible, c’est que fait Hollande. Pour l’instant Bayrou, sauf nouveau changement de cap, oppose la France et l’Allemagne.

  5. Je crois Romain que vous faites une grosse erreur. Il n’y a pas de populisme dans l’idée d’acheter français. Le problème n’est pas de faire du protectionnisme mais d’acheter des marques qui garantissent l’emploi en France. Comme acheter du Toyota qui est produit à Onaing, dans la banlieue valenciennoise… Vous devriez y songer au PS : http://leplus.nouvelobs.com/contribution/222527;made-in-france-by-bayrou-meme-yann-barthes-ne-l-a-pas-compris.html
    Cordialement,
    Yves.

  6. Hollande n’oppose certes pas France et Allemagne, mais fait preuve de maladresses « diplomatiques » sur le sujet ! Sans parler d’Arnaud Montebourg (mais bon, venant de lui ce n’était qu’à moitié étonnant)!
    Et Bayrou n’oppose pas France et Allemagne dans la mesure où il a ce pays en référence.

  7. Et pourtant c’est ce qu’il fait, Bayrou oppose production française et production allemande (Montebourg attaquant la droite allemande ce qui est logique pour un mec de gauche) alors qu’en européen il devrait penser autrement qu’en probléme nationaliste.Ce revirement est dommageable.

  8. Yves: Au PS, comme le souléve à juste titre le miliant MODEM Kulteuro, nous sommes pour acheter des produits qui garantissent du travail.Hollande a évoqué d’ailleurs le patriotisme économique. Mais, comme le propose Bayrou, opposer production française et production allemande c’est signer l’arrêt de mort des deux économies par la surenchére nationaliste.

  9. Romain, j’ai pas dit ça !
    Et je ne vois toujours pas en quoi ce que propose Bayrou est opposé à la production allemande ? En disant qu’il faut privilégier les produits français, il ne dit pas non plus qu’il faut bannir les produits allemands !

  10. romain blachier

    Sur Hollande tu devrais relire de ce que tu écris dans les commentaires précédents et sur Bayrou et l’Allemagne réécouter ce qu’il dit sur les autos allemandes.

  11. L’avantage que vous avez au PS, et que n’a pas Bayrou (qui est encore bien seul médiatiquement), c’est que vous avez une multitude de personnalités différentes qui peuvent donner des messages contradictoires, et ainsi « ratisser large » sur ces sujets : pendant que certains font les pro-européens, d’autres se déchaînent sur l’Allemagne ou la mondialisation.
    Ca permet à chacun des sympathisants PS de s’y retrouver, mais je ne suis pas sûr que ce soit gagnant à la sortie…

  12. romain blachier

    Sauf qu’au ps personne ne s’en prend à l’Allemagne en tant que telle comme le fait Bayrou qui se renie complétement mais juste à la politique actuelle de l’Allemagne.

  13. Oui, j’avoue que la nuance me paraît délicate à comprendre…
    Quand on parle de « retour du nationalisme allemand », ça me paraît beaucoup plus grave que d’appeler (maladroitement je te le concède volontiers) à acheter français.
    Franchement, c’est plus un problème général de « politique slogan » qui est en cause une fois de plus.

  14. Tu as d’un côté un Montebourg qui dit que la politique de Merkel est trop nationaliste, de l’autre un Bayrou qui dit que acheter des voitures à un pays membre de l’union européenne c’est mal.
    Ce n’est pas un slogan mais une réalité: tu as des européens d’un côté qui parlent aussi d’acheter local (Hollande, Joly, Montebourg…) tout en restant dans un cadre européen, de l’autre ceux qui veulent mettre des barriéres entre les européens (Le Pen, Bayrou désormais, Dupont-Aignan…). Si dans le cas des 1er et 3ème c’était connu, dans le cas de Bayrou c’est un nouveau revirement.

  15. Eric

    Bayrou….a chié…point…c’est pas la première fois sur canal plus, le petit journal entre autre, qu’on note ses incohérences…
    Allez Francois…jamais deux sans trois…encore une claque en 2012…retour dans ta province…

  16. Il n’a pas dit que c’était mal, il s’est demandé pourquoi les allemands sont capables de réussir là où nous n’arrivons pas. On n’a voulu transformer le débat en « acheter français » mais François Bayrou prône avant tout avec son slogan « produire, instruire, construire » le renouvellement de la France.
    Est-ce honteux de dire que les citoyens ont un pouvoir sur les entreprises? Non, je ne crois pas.
    En Bretagne, nous avons de plus de 20 ans le label « Produit en Bretagne » qui est un label engagé, mais si celui-ci permet de maintenir des emplois localement, alors c’est une bonne chose et cela n’est en rien opposé à une vision européenne.
    Ce débat est d’ailleurs un peu ridicule quand on sait qu’au PS comme à l’UMP, ils essayent de reprendre le slogan et les propositions de Bayrou. Mais si le PS croit que « produire en France et acheter français » est une insulte, c’est qu’ils n’ont pas une très belle image de l’industrie française.

  17. romain blachier

    @david:personne a part Dupont-Aignan ou certains cadres du fn n’a l’intention de reprendre le ‘produisons français’ (et pas en france) et les propos antiallemands de Bayrou. Avoir un label,defendre une production locale nous le defendons et le faisons au Ps comme tu l’as souligné en parlant du made in bretagne promu par la région ps.Ou les propos de Hollande sur le patriotisme économique. Mais nous savons aussi que l’Europe est notre avenir,pas le nationalisme étriqué.Nous sommes fiers de notre économie mais nous considérons qu’il est inutile et dangereux de rejouer 14-18 comme le gait Bayrou par démagogie.

  18. Romain, tu peux-nous donner la citation qui te fait dire que Bayrou tient des propos « Anti-allemands » ???
    Je veux bien reconnaître mon erreur le cas échéants, mais en attendant, je pense que tu te trompes (volontairement ?).

  19. Sur la vidéo Bayrou oppose la production française et la production allemande. »D’ailleurs, ceux qui s’émeuvent qu’on veuille consommer français, ils ont sur leur écran de publicité tous les jours, dans les télévisions, de la publicité pour nous inviter à consommer allemand, Et personne n’y voit le moindre obstacle ou la moindre difficulté. Dans l’automobile en particulier. »
    Opposer ainsi la production française et la production allemande est un virage à 180 degrés sur les valeurs qu’il défendait avant et d’une xénophobie économique que l’on entend plus guére et rappelle les heures de l’avant 14-18…

  20. A ouais, OK, c’est sur ça que tu te bases pour parler de « xénophobie économique », alors que tu ne vois dans les phrases de Montebourg ou de Le Guen qu’une critique de la politique Allemande ? OK, mais LOL alors.
    Pour finir sur une note sérieuse, je ne crois pas que Bayrou propose une quelconque législation pour empêcher l’achat de véhicules allemands…
    Mais bon, j’arrête là. Je préfère de loin ton dernier billet 😉

  21. Montebourg et Le Guen ont parlé de la droite allemande avec lesquels ils ont des déssacords, Bayrou parle du fait qu’il ne faut pas acheter des produits d’un autre pays de l’union européenne. Si il y avait eu des arguments de fond pour le défendre nul doute que tu les aurait utilisés!

  22. Romain,
    Ce billet est emblématique de ce qui risque très fortement de contribuer à l’échec du PS en 2012. Un monceau de mauvaise foi, un biais politicien évident… (et je n’ai pas dit politique hein!)
    Non mais en arriver à accuser Bayrou d’une forme de germanophobie ou de chauvinisme franchouillarde, on aura tout vu.
    Est-ce si difficile d’admettre publiquement que s’il parle de l’Allemagne, c’est justement pour en prendre l’exemple et essayer de s’en inspirer pour à notre tour, promouvoir les produits et services français en misant sur la qualité, l’efficacité, la garantie, etc? Qu’il n’est pas normal d’accepter l’hégémonie allemande comme une fatalité alors que nous avons nos propres qualités à défendre?
    Je ne peux pas croire une minute que tu soutiens tes propos.
    Soit il s’agit de fainéantise intellectuelle et de raccourcis de Café du Commerce, soit il s’agit d’hypocrisie politicienne…

  23. Némo, peux-tu comprendre que les propos de ton héros aient profondément choqué l’européen que je suis ? Ce que dit ici Bayrou, c’est du protectionnisme, des frontières économiques entre européens. Un retournement complet de ses positions antérieures. Et que c’est ces retournements qui ont vu le MODEM multiplier les échecs avérés après des débuts prometteurs ?

  24. D’accord, Romain. Je note avec une attention toute particulière que pour toi, et certainement pour le PS, une politique de réindustrialisation française va à l’encontre de tes(vos) convictions européistes.
    Ca fait peur.

  25. Tu ne grandis ni ton champion ni toi-même en racontant quelque chose auquel tu ne crois pas toi-même.
    Evidemment que le PS est pour une réindustrialisation, nous avons abordé cette question il y a bien longtemps et Hollande en a parlé récemment. Mais se réindustrialiser cela passe par l’Europe et nos forces, par une régulation européenne (que le MODEM, qui siège dans le groupe libéral au parlement européen n’aide pas) et non pas par une nouvelle guerre avec l’Allemagne, fut-elle économique. Penser par exemple l’importation des produits de pays à dumping social, voila qui est préconisé par le ps et serait plus intelligent que cette opposition pronée par Bayrou.

  26. Franchement, je n’ai pas entendu François Bayrou dire du mal des voitures allemandes !
    Il cite régulièrement en exemple, non en contre-exemple, l’évolution de l’industrie allemande depuis 20 ans. Et de fait, PS et UMP lui ont emboîté le pas dans un accord parfait. (Notamment… mon maire socialiste dans la réunion de quartier de vendredi dernier, a placé un couplet inattendu sur l’exemple à suivre, celui de l’industrie allemande.)
    On pourra sûrement trouver des points de désaccord entre socialistes et démocrates, il y en a moult, mais monter en épingle un prétendu anti-germanisme de F. Bayrou, ça ne tient pas une demi-seconde.

  27. La citation de F. Bayrou que vous faites ci-dessus ne comporte pas la moindre trace d’intention de déclarer la guerre à qui que ce soit. Ou alors ? Je la recite pour bien vérifier 😉 :
    « D’ailleurs, ceux qui s’émeuvent qu’on veuille consommer français, ils ont sur leur écran de publicité tous les jours, dans les télévisions, de la publicité pour nous inviter à consommer allemand, Et personne n’y voit le moindre obstacle ou la moindre difficulté. Dans l’automobile en particulier. »
    Je crois que personne n’y verra la moindre agressivité ou atteinte aux intérêts allemands.
    Par ailleurs, le raccourci qualifiant le groupe ADLE au Parlement européen de « libéral » est assez minable. C’est le groupe commun des libéraux et des démocrates, c’est-à-dire le groupe du centre au Parlement européen (aucun observateur non partisan ne lui conteste ce positionnement, à ma connaissance). Il y a dans ce groupe la liberté de vote (comme dans tous les groupes où siègent des démocrates), et les questions de régulation font partie de celles sur lesquelles les votes des libéraux et des démocrates diffèrent fréquemment…

  28. Romain blachier

    Frédéric, faire de la politique avec Bayrou obligerait t il à insulter ses contradicteurs?
    Bayrou oppose productions allemandes et françaises, jouant sur de vieux nationalismes là où il faudrait penser à une Europe qui protége davantage ses citoyens et ses emplois. Cette opposition est artificielle et illusoire. Quand au groupe des libéraux européens dont fait partie le modem, si des votes peuvent de remps a autres différer entre les partis (et meme a l’interieur des partis nationaux)comme dans tous les autres groupes, il reste un groupe qui vote,et le modem n’est pas d’ailleurs le dernier a le faire(meme si il se divise,probléme de cohérence, lui meme souvent) ,des orientations plutot libérales.

  29. Romain blachier

    Frederic, Bayrou n’a lancé aucun débat, il reprend de vieilles campagnes de Giscard et Fabius sur le made in France.Plus récemment d’ailleurs Hollande avait evoqué la chose quelques temps avant . Quand à la qualité allemande, personne n’a attendu quelque politique que ce soit pour l’évoquer depuis les années 70.

  30. romain blachier

    Par ailleurs,comme le fait ton maire ps et comme le fait Hollande, il est possible de promouvoir la production nationale et régionale sans forcément sans prendre aux autres pays d’Europe.

  31. Laurencin

    Marianne: chére militante du parti de Bayrou, vous n’avez pas lu le billet que vous commentez sans d’ailleurs y répondre.en effet le billet que vous évoquez et recommandez est en lien et il y est répondu :il est surprenant de voir qu’un membre du modem chef ou autre élu fasse le contraire de ce qu’il pronent.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers