François Hollande et la force de frappe française

Hollande-françoisDans un monde multipolaire et parfois incertain, le désarmement, si il est souhaitable,ne saurait être unilatéral ni priver la France de sa capacité de dissuasion.

Tel est en substance le message qu'à fait passer ce jour François Hollande dans une tribune publiée également dans le nouvel observateur. Faisant de la dissuasion nucléaire un élément important de la sécurité nationale, le candidat PS a cité Mitterrand et Mendés France, le premier disant "La stratégie de la France, pays détenteur de l’arme nucléaire, n’est ni offensive, ni défensive, elle est de dissuasion, ce qui veut dire, en termes encore plus simples, qu’elle a pour but essentiel d’empêcher le déclenchement de la guerre."

L'arme nucléaire est de tous temps un grand sujet de débat, notamment à gauche. Arme terrifiante, capable de grands dommages, son usage a été illustré par de nombreux films, notamment par le terrifiant Threads. Mise en de mauvaises mains, elle peut causer la destruction de larges territoires. C'est d'ailleurs, pour une démocratie comme la France, justement une excellente raison de maintenir son arsenal, en agissant pour qu'une solution globale de désarmement se fasse. Si seules les régimes les moins fréquentables ne disposaient que de la bombe, nous serions à coup sûr au bord d'une dictature mondiale, missiles braqués sur les villes et villages de France et d'Europe.

12 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

  1. n’est-ce pas un peu un service minimum en terme de positionnement pour quelqu’un candidat à ce poste, on imagine mal un désarmement unilatéral ?

  2. Romain blachier

    Triton:pas du tout, nombre de pays occidentaux réduisent la voilure.

  3. Romain blachier

    Par ailleurs l’autre option’ l’augmentation,serait un gaspi inutile

  4. lg

    Réduire la voilure n’est pas idiot.. Nombre des missiles longue portée sol sol.. taille des tête nucléaires etc..
    On peut ajuster notre force de frappe nucléaire, sans perdre en force de persuasion.
    Mais surtout ne pas en faire un enjeux de politique nationale. Question stratégique de défense, surtout NE PAS impliquer Les Verts dans la décision.
    Bref FH va dans la bonne direction.

  5. lr

    c’est la montre d’une volonté de proposer par lui-même, en homme d’Etat responsable.

  6. Romain, bonsoir,
    D’abord un rappel historique : le concept de dissuasion n’est ni de Mitterand, ni de Mendès qui l’ont combattu d’ailleurs mais au contraire c’est un concept gaullien voulu par le Général De Gaulle lui-même.
    De même que De Gaulle a lancé le concept de la défense globale. Cela veut dire tout simplement qu’une nation doit se protéger, non seulement à l’extérieur que ce soit militairement mais aussi une stratégie de défense économique à l’extérieur de ses frontières. Cela inclut également une stratégie de protection à l’intérieur du pays dans les domaines bien sûr de la sécurité militaire et civile, et aussi dans les domaines de la culture et de l’économie.
    Pour cela, cela suppose la participation et l’adhésion du peuple à la défense de la Nation dans tous ses aspects. C’est cela le concept de la défense globale qui est plus complexe et fait appel à plusieurs facteurs tant internationaux que nationaux.
    Donc une dissuasion, pour qu’elle est son efficacité c’est-à-dire préparer la guerre pour ne pas la faire, suppose l’assentiment et la participation du peuple à la défense civile et militaire ce qui veut dire qu’il doit y avoir une osmose, je dirai même plus un « homo-affectus » entre la Nation et son armée.
    Un désarmement quelle que soit sa graduation, c’est la certitude de l’abaissement de la Nation, son affaiblissement dans le cadre de ses relations internationales, donc de son influence dans les régions du monde où la France a des intérêts primordiaux. Elle ne doit compter que sur elle-même.
    Le PS, comme dans beaucoup de domaines a été longtemps à comprendre, non seulement le fonctionnement de nos institutions mais l’ardente obligation que la France se doit d’être une grande puissance économique mais surtout une grande puissance militaire, nucléaire et intellectuelle.
    La France pour qu’elle soit crédibible dans sa force de dissuasion, il me semble qu’un deuxième porte-avion avec deux sous-marins nucléaires en plus, deux ou trois frégates ne seraient pas de trop et permettraient ainsi de relancer l’industrie de l’armement, relancant ainsi une politique industrielle créatrice d’emplois.
    Je me méfie donc des socialistes lorsqu’ils parlent des problèmes militaires car c’est le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils sont assez ignards sur le sujet !!!
    Actuellement, je suis en train de décortiquer le Livre blanc de la Défense et le PS la dessus n’est pas clair.
    Gaullistement
    Claude JEANDEL

  7. romain blachier

    Heureusement que les clichés ne tuent pas.

  8. Gwynfrid

    Cette position va au-delà du minimum syndical, car elle défend aussi la composante aérienne, avec un argument d’ailleurs assez peu convaincant. J’imagine qu’il s’agit surtout de rassurer, sur un sujet qui n’est pas habituellement un terrain de controverse.
    Je note quand même la petite remarque au passage à propos du veto au Conseil de Sécurité, sans doute destinée à fermer une porte maladroitement ouverte par l’accord PS-EELV. Je crois que François Hollande n’a pas fini de payer la facture de ce premier gros accroc de sa campagne.

  9. Comme Jeandel, je suis tout de même surpris que Hollande ai fait refrence à Mitterrand et à mendès pour ce qui est de la dissuasion nucléaire. L’initiateur du concept, en France, ayant été De Gaulle. Gênant pour Hollande de se referer à De Gaulle ???
    Par ailleurs, rappelons que dernièrement Hollande parlait de supprimer les Forces aériennes stratégiques, vecteurs de l’arme nucléaire. Si cela devait se faire, il n y aurait plus que nos 4 ou 5 sous-marins. Les vecteurs sol/air du plateau d’Albion ayant été déjà supprimés…
    Si il y a bien un sujet sur lequel Hollande me parait bien léger ( et donc son équipe ) c’est bien celui-ci.

  10. romain blachier

    Il dit pourtant le contraire de ce que tu dis ami de droite, à savoir que justement il s’agit de maintenir cette frappe stratégique.Tu devrais t’en réjouir.
    Pour ce qui est de la force nucléaire, il ne me parait pas choquant qu’il dise que la chose s’inscrit aussi dans la tradition de la gauche en citant Mitterrand et Blum.

  11. Un de ses conseillers soutenait dernièrement qu’il voulait Hollande, supprimer, le vecteur aérien. Il semble avoir changé d’avis:
    http://globe.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/12/14/francois-hollande-et-la-bombe-atomique.html
    Par ailleurs, j ai retrouvé le discours de Hollande sur la question, et il reconnait (tout en minimisant son rôle) à De Gaulle « la volonté farouche de construire notre dissuasion en conservant sa pleine indépendance »
    (ici: http://www.repondreagauche33.fr/2011/12/21/francois-hollande-dissuasion-nucleaire-je-maintiendrai/ )
    dont acte !
    tu peux donc rajouter de gaule ds ton billet 🙂

  12. romain blachier

    Te voila donc d’accord avec Hollande et heureux de t’être trompé sur ses propos. Cela se fête 😉

Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers